Quand les dieux buvaient, tome 1 : Blanche-Neige et les lance-missiles - Catherine Dufour

Livres où l'histoire se déroule dans l'univers merveilleux des contes, avec son lot de créatures magiques et de personnages hauts en couleur.
Répondre
Avatar du membre
Anaterya
Rat de bibliothèque
Messages : 2560
Inscrit le : 21 mars 2013

Message par Anaterya » 18 nov. 2013, 17:56

Blanche-Neige et les lance-missiles de Catherine Dufour

Image

Résumé :
  • Tous les contes commencent par Il était une fois et finissent par Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants. Oui mais... et après ? Et si le règne de Blanche-Neige avait été une horrible dictature ? Et si le miroir magique était devenu gâteux ? Et si Peau d'Âne était tombée amoureuse du prince de Cendrillon ?
    Une poignée de fées du bois de Boulogne, une bande de spectres, le père Noël et sa fille, l'Ankou et sa faux, le Petit Chaperon rouge et l'affreux démon Bille Guette suffiront-ils à sauver le monde du chaos ?


Avatar du membre
Anaterya
Rat de bibliothèque
Messages : 2560
Inscrit le : 21 mars 2013

Message par Anaterya » 18 nov. 2013, 18:01

Bon, vous devez vous en douter à la lecture du résumé, ce livre c'est un concentré de WTF. Ça part un peu dans tous les sens, on suit surtout Aurore (la Belle au Bois Dormant), Peau d'Âne, le Petit Chaperon rouge (surnommée Vareuse-Tagueule), un Uckler et un corbeau coincé dans le corps d'une mésange qui partent à la recherche de graines de saucisson des forêts. Bon, ça ce n'est que le début et ça dévie rapidement, mais ça donne déjà un aperçu du bordel ambiant.

Personnellement, j'aime beaucoup, ça fait bien rire tout en lançant des piques bien senties par moments, mais ça ne plaira pas à tout le monde. Le bouquin est présenté comme un mélange des Monty Python et de Terry Pratchett, et c'est vraiment ça.
Avatar du membre
Anaterya
Rat de bibliothèque
Messages : 2560
Inscrit le : 21 mars 2013

Message par Anaterya » 09 févr. 2014, 17:49

C'est bon, je l'ai fini !

Ce qu'il faut savoir, c'est que ce livre est découpé en deux parties qui sont assez différentes l'une de l'autre. La première, dont j'ai parlé dans mon post précédant, se déroule dans une autre réalité, avec ses gragons, ses marraines fées, et autres personnages de contes de fée. Dans la deuxième, on se retrouve à l'époque actuelle (enfin, en 2000 vu que c'est à ce moment-là que le livre a été écrit), en région parisienne, avec une nana tout ce qu'il y a de plus normale qui écrit des scenarii bateaux de jdr qui se retrouve embarquée dans le combat des créatures rencontrées dans la première partie.
La transition est assez rude, et ça m'a fait bizarre de passer d'une partie à l'autre ; j'en ai d'ailleurs arrêté ma lecture avant de la reprendre une fois que j'ai eu bien assimilé cette coupure. Et là, j'ai retrouvé le plaisir pris lors de la première partie, avec l'écriture absurde de Catherine Dufour, sa façon de jouer avec ses personnages, avec les dialogues et les descriptions pour provoquer de l'inattendu et de la surprise. Et toujours des charges voilées contre des conneries de notre époque.
On sent en tout cas que ce n'est pas fini, qu'il y a un autre livre (encore une fois divisé en deux parties) qui vient ensuite, car la fin n'en est clairement pas une, elle laisse présager bien des choses.
Avatar du membre
Valar Morghulis
Rat de bibliothèque
Messages : 4250
Inscrit le : 20 déc. 2012
Genre :

Message par Valar Morghulis » 11 févr. 2014, 11:39

Ca a l'air bien étrange, rien que le titre m'a interpellé, mais ensuite la description que tu en fais ne me tente plus tellement. En fait c'est la mention de la ressemblance avec Pratchett qui me fait un peu peur xD parce que quand j'avais lu la Huitième Couleur, j'avais bien aimé le côté WTF de l'histoire, mais en même temps c'était très lourd à lire. Alors si c'est du même genre ça ne me tente pas tellement ! ^^
Image 
Avatar du membre
Anaterya
Rat de bibliothèque
Messages : 2560
Inscrit le : 21 mars 2013

Message par Anaterya » 11 févr. 2014, 12:35

J'adore Pratchett, donc quand tu dis que tu l'as trouvé lourd à lire, je ne comprends pas trop ^^ Mais ce qui est sûr, c'est que lui comme Dufour demandent de l'attention pendant la lecture, ils sont exigeant car il se passe toujours quelque chose et qu'on n'a pas un moment de répit. Personnellement, j'aime beaucoup.
Avatar du membre
Valar Morghulis
Rat de bibliothèque
Messages : 4250
Inscrit le : 20 déc. 2012
Genre :

Message par Valar Morghulis » 11 févr. 2014, 18:09

C'est ce que je voulais dire par "lourd" ^^ ton attention ne peut pas diminuer une seule seconde et ça demande beaucoup de concentration. J'aime bien les lectures fluides qui permettent de tourner les pages rapidement ! Après ce n'est qu'une question de goûts, mais du coup je pense que je ne tenterais pas la lecture, même si le résumé me semblait plutôt attirant ^^
Image 
Avatar du membre
Anaterya
Rat de bibliothèque
Messages : 2560
Inscrit le : 21 mars 2013

Message par Anaterya » 12 févr. 2014, 21:58

Je te conseillerais quand même de l'essayer, si tu peux le trouver en bibliothèque ou l'emprunter à quelqu'un, juste pour voir car il est quand même très drôle, et si j'ai retenu la critique de certains aspects de notre société contemporaine, je pense qu'on peut l'apprécier juste pour l'humour de Catherine Dufour.
Avatar du membre
Fuchsia Groan
Bavard
Messages : 82
Inscrit le : 09 juil. 2017

Message par Fuchsia Groan » 22 juil. 2017, 02:37

Je n'ai pas beaucoup aimé.
Je l'avais emprunté à la bibliothèque (comme tous les bouquins que je ne connais pas ou ne suis pas sûre d'apprécier), très amusée par le résumé. Et puis bon, une pincée de contes ici ou là et j'ai aussitôt envie de lire.

La lecture fut laborieuse. L'humour, justement, ne m'a pas plu. D'abord plutôt amusant, j'ai très vite ressenti une sensation de trop-plein. L'idée aurait été parfaite pour des nouvelles. Le problème ici est que le délire semble prendre toute la place, du coup il n'y a pas vraiment de fil conducteur (ce qui, habituellement, ne me dérange pas plus que ça), ça part dans tous les sens... Pourtant, je suis cliente des parodies et j'adore l'absurde.

Je ne comprends pas que l'on ait pu comparer ce livre (je n'ai pas lu les suivants) avec les Monty Python (que j'aime). Vraiment, je ne vois pas le rapport et ça me sidère. Ce n'est pas, mais alors pas du tout le même humour. Je ne peux pas parler de Pratchett, que j'ai beaucoup de mal à lire (et je ne sais pas pourquoi. Et je suis taraudée par deux membres de ma famille pour que je les lise).

Le pire est que j'ai finalement eu l'impression que c'était forcé.
Pour que je rie, il faut que l'humour soit (ou me semble) naturel, qu'il coule de source. Rien de ça dans ce livre. Comme si l'auteur, plein de bonnes intentions, avait voulu en faire trop. Un peu comme dans une sitcom avec les rires en fond pour bien m'expliquer que je dois rire à un moment précis. Et au 18ème "Ta gueule" de Je-ne-sais-plus-qui au Petit Chaperon Rouge, si je ne me trompe pas, j'ai manqué me cogner la tête contre le mur.
Avatar du membre
Alicia Pomme
Intégré
Messages : 45
Inscrit le : 12 juil. 2017

Message par Alicia Pomme » 22 juil. 2017, 07:39

Un jour un libraire m'a conseillé ce livre, et il m'avait bien tenté, mais j'étais partit sur autre chose au final. Mais si je me souviens bien il m'avait expliqué que c'était le premier de cette auteure (française). En gros elle participait à des ateliers d'écriture et un jour le thème c'était les contes de fées. Sauf que c'était un genre qu'elle n'aimait pas, et au final elle est partit sur quelque chose d'humoristique avec les personnages que l'on connait tous.
Je ne l'ai toujours pas lu mais ça me tente bien, d'autant que les avis divergent par ici.
Avatar du membre
Fuchsia Groan
Bavard
Messages : 82
Inscrit le : 09 juil. 2017

Message par Fuchsia Groan » 22 juil. 2017, 16:24

Alicia Pomme a écrit :Sauf que c'était un genre qu'elle n'aimait pas, et au final elle est partit sur quelque chose d'humoristique avec les personnages que l'on connait tous.

C'est idiot mais lire ceci baisse l'estime (déjà pas bien grande) que je portais au livre. Dans ce cas précis, le choix de l'humour est une bonne option mais je suis persuadée que pour faire une bonne parodie, il faut aimer ce que l'on parodie. Et, accessoirement, en avoir une bonne connaissance.
(C'est pour ça que, au cinéma, les parodies du type Frankenstein Junior, Y a-t-il un pilote dans l'avion ou la série des Naked Gun avec Leslie Nielsen sont excellentes, et pourquoi celles d'aujourd'hui, opportunistes et laides, sont nulles.)

Lis-le si tu en as l'occasion, je veux bien connaître ton avis. :)
Répondre