Mars la rouge - Kim Stanley Robinson

Genre littéraire autour de la science à l'état brut dont les découvertes ou les évolutions ne sont pas en contradictin avec l'état des connaissances scientifiques actuelles.
Répondre
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6620
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 27

Mars la rouge - Kim Stanley Robinson

Message par Agenor » 23 déc. 2012, 19:56

Mars la rouge de Kim Stanley Robinson

Image

Résumé :
  • Le XXIe siècle. Demain. Cinquante hommes et cinquante femmes, représentant les nations majeures et toutes les disciplines scientifiques, embarquent à bord de l'Arès, un immense vaisseau spatial, un micro-monde où ils vont vivre pendant plus d'un an avant d'atteindre Mars, à cent millions de kilomètres de là. Un homme, déjà, a posé le pied sur Mars : John Boone. Héros mythique depuis son retour sur Terre, il s'est porté volontaire pour ce second voyage. Un aller simple, cette fois, car les hommes et les femmes de l'Arès devront aller au-delà de l'exploration. Ils devront survivre dans un monde usé, désolé, hostile. Si les hommes ne peuvent s'adapter, il faudra adapter Mars aux hommes. Mais terraformer Mars, c'est aussi la détruire en tant que cadre naturel martien, et des conflits opposent les rouges, la faction qui veut préserver la sauvagerie initiale de la planète, et les verts, qui militent pour la terraformation. Les Cent Premiers ne partagent pas la même vision de la société à élaborer, sur ce nouveau monde vierge. Pourtant, il faut faire vite, car les immigrants arrivent, de plus en plus nombreux, en provenance d'une Terre surpeuplée. Mars, si éloignée du berceau de l'humanité, constitue un incroyable enjeu économique et politique pour les puissances terrestres. Le rêve sombrera-t-il dans le chaos

Éditeur : Pocket
Date de sortie : Octobre 2003
Disponible en format Poche : Oui


“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6620
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 27

Message par Agenor » 27 déc. 2012, 11:43

C'est un livre que je n'ai pas du tout aimé lire, je l'ai fini en sautant des pages et en faisant de la lecture rapide :unsure: J'ai été très déçu, le sujet m'intéressait beaucoup, pouvoir suivre la terraformation de Mars de A à Z c'est une excellente idée, mais la forme, pouah ! Beaucoup trop de personnages, beaucoup trop de politique, un récit qui part dans tous les sens, passé présent se mélangent au grand désarroi du lecteur.

Le début est déboussolant. On débarque sur Mars alors qu'il y a déjà des personnes d'installées, une politique bien établie, des "clans" raciaux formés ... on est loin des premiers pas sur Mars. Et pour cause, l'auteur revient ensuite en arrière avec des flash-back pour expliquer ce qu'il s'est passé. Personnellement ça m'a complètement déboussolé. Le début, ça allait encore (après les premiers chapitres où tout le monde est déjà installé, on revient ensuite en arrière avec les 100 premiers hommes arrivés sur Mars), mais ça se gâte au fur et à mesure. Il y a beaucoup trop de personnages, et la politique est très présente. Du coup il y a beaucoup de complots politiques qui sont expliqués, beaucoup de détails scientifiques, et puis ensuite on fait un bond dans le futur, et on revient un peu plus loin dans le passé, et on retourne dans le futur ... Et c'est d'une lenteur, il ne se passe quasiment rien ! Bref, je n'ai pas du tout aimé.
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Anaterya
Rat de bibliothèque
Messages : 2560
Inscrit le : 21 mars 2013

Message par Anaterya » 05 juil. 2013, 19:15

Je n'avais pas fait gaffe qu'il y avait un sujet sur ce roman, ainsi que sur les deux autres, donc je me rattrape.

Ça fait un moment que ce bouquin me fait de l'œil et j'hésite toujours à l'acheter, mais ce que tu en dis me fait envie, Agenor :D J'aime tout ce qui traite de politique, de sociologie, les misérables manœuvres pour avoir un peu plus de pouvoir, toutes cette noirceur humaine, donc le fait qu'il soit principalement centré sur cet aspect me plait particulièrement.

Je vais essayer de le lire rapidement ^^
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6620
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 27

Message par Agenor » 18 août 2013, 20:27

Tu nous tiendra au courant de ce que tu en as pensé ? :)
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Anaterya
Rat de bibliothèque
Messages : 2560
Inscrit le : 21 mars 2013

Message par Anaterya » 18 août 2013, 20:28

Dès que je l'achète et que je le lis ^^
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6620
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 27

Message par Agenor » 18 août 2013, 21:13

Tu veux que je t'envoie mon exemplaire ? :mrgreen:  
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Anaterya
Rat de bibliothèque
Messages : 2560
Inscrit le : 21 mars 2013

Message par Anaterya » 18 août 2013, 21:21

Je ne suis pas contre :mrgreen:
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6620
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 27

Message par Agenor » 18 août 2013, 21:41

Ca me débarasserait bien ! :ange:  Tu as des livres dont tu souhaites ne plus voir leur présence sur tes étagères ? xD
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Anaterya
Rat de bibliothèque
Messages : 2560
Inscrit le : 21 mars 2013

Message par Anaterya » 18 août 2013, 21:48

Je t'envoie une liste par mp ? :D
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6620
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 27

Message par Agenor » 18 août 2013, 22:01

Ouiii :D
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
olothiel
Fidèle
Messages : 919
Inscrit le : 04 nov. 2013
Genre :
Âge : 39

Message par olothiel » 20 janv. 2015, 19:30

Entièrement d'accord avec ton avis Agenor, mais alors Anaterya ton avis sur cette trilogie?!
Image
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6620
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 27

Message par Agenor » 20 janv. 2015, 20:51

Je ne sais pas si elle l'a lu, mais en tout cas ce bouquin trône toujours au milieu de ma bibliothèque :ange:
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Anaterya
Rat de bibliothèque
Messages : 2560
Inscrit le : 21 mars 2013

Message par Anaterya » 20 janv. 2015, 22:38

Je ne l'ai toujours pas entamé, et j'ai déjà un autre Stanley Robinson à lire avant ^^ (Les 40 signes de la pluie)

Et en fait je n'ai plus rien à échanger, puisque je revends tout chez Gibert xD
Répondre

Retourner vers « Hard SF »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité