Au cœur des ténèbres

Que tu sois écrivain, dessinateur ou graphiste à tes heures perdues, cet endroit est là pour que tu puisses nous montrer ton talent !
Répondre
lorelai545
Timide
Messages : 11
Inscrit le : 09 avr. 2013

Message par lorelai545 » 09 avr. 2013, 07:52

Chapitre 1

C'est dans un sursaut que la première nuit de Lorelaï McKey dans cette nouvelle maison se termina, le front perlait de sueurs. Un de ses traditionnels cauchemars, la tirant une fois encore, violemment des bras de Morphée. Sa respiration était haletante, ses mains ainsi que le reste de son être étaient des plus moites. Celui-ci était intense pensa-t-elle, elle rabattit de ses deux mains ses cheveux qui avaient envahit nonchalamment son visage. Comme pour reprendre contact avec le monde réel , après avoir été âprement expulser de celui des rêves & dans le but de se rassurer, elle essaya tant bien que mal de relativiser. Sûrement due à tous ces changements pensa-t-elle, tentant plus qu’autre chose de s’en convaincre. En effet cela faisait plus d’un an, que de manière chronique ses songes se retrouvés hantés par les ténèbres & n’étaient pas vraiment des plus réparateurs. Elle balaya du regard cette pièce qui constituait depuis peu sa chambre, elle repoussa d'un coup sec sa couverture, sachant pertinemment qu'elle ne se rendormirait pas. Après tout, elle ne le faisait jamais…

*Pfff 5h07!* Grommela Lorelaï, bougon & blasée d’avoir découvert l’heure matinale qu’il était d’un simple regard furtif que son réveil, qui était là comme pour la narguée, trônant sur sa table de chevet.

Elle se leva, prit une cigarette et alla la fumer sur son balcon, sous la chaleur tempéré d’une nuit estivale. Tenant sa cigarette d’une main& se massant sa nuque tendue d’une autre, le regard perdu dans l’immensité de la nuit touchant à son terme. C’était l’une de ces nuits sans étoiles & particulièrement sombre malgré le fait que le soleil soit sur le point de se lever. Elle repensait à ce qui l'avait amenée à revenir dans la ville qu'elle avait quittée 4 ans plus tôt... C'était censé être leurs "nouveau départ" à son frère, sa mère & elle. Peut-être y parviendraient-ils, finalement ici ; au cœur de cette ville, qui fut le théâtre des moments les plus emprunts de joie qu’ils avaient connu. Peut-être n’était-ce pas aller de l’avant que de faire cela, cependant si vivre dans le passé leurs rendaient la vie plus tolérable que de tenter de survivre dans ce présent oppressant, où pouvait bien être le mal ? Ils en avaient désespérément besoin, besoin d’un simple rayon de soleil venant percer cette forteresse nuageuse qui s’était abattu sur leurs vies.

Elle devait bien admettre qu'ils avaient été heureux à l'époque où ils habitaient Landsfield, mais c'était avant... Quelque chose lui disait qu'il faudrait bien plus qu'un retour aux sources pour qu'elle et sa famille puisses prétendre de nouveau à ce bonheur auquel ils aspiraient tant. Elle laissa ainsi vagabonder son esprit au gré de son humeur maussade, au bout de plusieurs minutes, considérant que cela ne l’avancerait à rien de se laisser envahir de la sorte par la tristesse & la mélancolie.
Elle secoua sa tête pour en chasser les idées noires qui s'y bousculaient. Quelques minutes et quelques cigarettes plus tard, elle se surprit à penser à quel point elle avait changé depuis son dernier passage dans cette ville : elle qui était si discrète à l'époque.

C'est bien loin tout ça ! Se dit-elle en s’esclaffant. Dorénavant elle avait une répartit que beaucoup lui enviait, tout semblait glisser sur elle. Cela additionné à un caractère bien trempé, c'était le cocktail détonnant assuré! Il faut ajouter qu'il n'y avait pas qu'à ce niveau-là qu'il y avait eu du changement, elle qui avait mis plus de temps que les autres à se développer physiquement et se cachait sous des vêtements plus que masculin, pouvait désormais se targuer d'être un beau brin de femme. En effet à 17 ans elle avait les cheveux blonds, long et ondulés lui arrivant au milieu du dos; était pourvue d'une silhouette svelte & athlétique et était assez grande. Elle possédait des lèvres pulpeuses d’un rouge naturellement couleur sang et à leurs coins de ravissantes fossettes, le tout surplombé par un petit nez en trompette et des yeux en amande d'un bleu azure profond.


En désespoir de cause & pour passer le temps Lorelaï commença à déballer ces cartons, finalement à 7 h 00 elle se prépara pour aller en cours. Comme à son habitude, elle arborait un style à la fois sensuel, provocateur, mais sans pour autant devenir vulgaire. C'était sa marque de fabrique et elle en était fière. Ajoutez à cela un air naturellement taquin qui donnait l'impression qu'elle était en permanence en train de préparer un mauvais coup. Elle finit le tableau par une touche de maquillage sobre mais des plus flatteur. Elle jeta un coup d'œil au résultat final, qui la satisfaisait pleinement.


Il était bientôt l'heure de partir mais certainement pas sans avoir pris au préalable sa dose de caféine quotidienne. Alors qu'elle savourait la dite boisson accompagné de la traditionnelle cigarette, son frère descendit à son tours.

*Tu es bien matinale dis-donc aujourd'hui !* lança Gabriel à sa jeune sœur

*Que veux-tu? Je ne voulais surtout pas risquer d'être en retard & par la même potentiellement faire mauvaise impression pour mon premier jour d'école, restons sérieux, veux-tu ?* Répondit-elle un sourire narquois pendu à ses lèvres surplombé d’un regard des plus malicieux.

Elle qui aimait tant défier l'autorité avec un plaisir non dissimulé, profita de cette occasion pour rire gentiment de son frère.

*C'est vrai ce n'est pas du tout ton genre* Se moqua-t-il.
Ce gentil échange taquin, constituait en soit, l’un de leurs rituels qu’ils appréciaient le plus. Lorelaï reprit.


*Moi? Jamais voyons* Rétorqua-t-elle avec toute la mauvaise foi dont elle était capable.

*Je suppose que tu n'as aucune intention de rester dans les rangs cette année ?*

Ce sursaut de paternalisme ne surpris guère la jeune femme, après tout, quoi qu’il advienne, il demeurait son grand frère & la seule autorité masculine qu’il lui restait. Cependant & ce au grand damne de Gabriel, elle en avait décidé autrement, elle répondit donc.


*Non monsieur*

*Et il n'y a aucun moyen que je te fasses changer d'idée?* Demanda-t-il sans grande conviction

*Nop* Répondit-elle instantanément le regard plein de défi

*Sale gosse*

*Vieux rabat-joie*

Ils se turent quelques instants & se mirent tout deux à rire à l'unisson & de bon cœur. Une fois l'hilarité générale passée, Gabriel s’essuya une unique larme provoqué par leurs éclats puis fit une ultime tentative pour raisonner la tête de mule qui lui servait de sœur.


*Plus sérieusement, tu ne pourrais pas juste...*
Mais Lorelaï partait déjà sans laisser celui-ci finir

*J'suis en retard, faut que je file à plus!*

Gabriel la regarda partir, interloqué, se disant qu'elle ne changerait jamais. Il se surprit presque à être ravis de cet état de fait... Presque.


Lorelaï arriva une dizaine de minutes plus tard devant son nouveau lycée, gara sa moto noire jais et se dirigea directement vers les bureaux administratifs, non sans susciter de nombreux regards intrigués sûrement dus à son statut de nouvelle arrivante.


Une fois là-bas, elle fut "accueillis" par la directrice

*Mlle McKey je suis la directrice de cet établissement et à ce titre je vous souhaite la bienvenue au sein de notre lycée…* Elle marqua une courte pause au cours de laquelle, son sourire qui se voulait chaleureux, disparu ; laissant place à une attitude plus sévère & suspicieuse. Ce sur quoi, elle reprit *Et je compte bien entendue sur un comportement sérieux, ainsi qu’assidu de votre part, en d'autres termes j’exige une attitude irréprochable !*

Tu peux compter là-dessus pensa l'intéressée

*Me suis-je bien faite comprendre ?* Repris la directrice

*Parfaitement Mme*

*Si vous avez des questions adressez-vous au délégué principal ou à l'un de vos professeurs, maintenant veuillez rejoindre votre classe les cours vont débuter!*



Lorelaï se dirigea donc vers la salle de classe en question, sans grande conviction. Elle s’ennuyait avant même que cela ait débuté. Quand elle y arriva, elle se retrouva face à un attroupement d'élèves agglutiné à l’entrée de la pièce & semblant se quereller, ce lycée sera peut-être plus animé que ce qu’elle l'imaginait pensa-t-elle. Apparemment, celle que Lorelaï supposait être la reine du lycée & sa suite avait décidé de malmener une élève. Le stéréotype de la blonde semblant particulièrement écervelée dans toute sa splendeur se dit-elle. La dispute portait sur le fait que la dite élève avait bousculé malencontreusement l'autre fille.


Bien que le sujet de cette dispute fût particulièrement inintéressant, la scène amusa beaucoup Lorelaï, car la jeune fille ne se laissait pas faire malgré le statut "royale" de son interlocutrice & l’inégalité numérique plus qu’évidente si la situation venait à dégénérer.

Le ton montait de plus en plus entre les deux intéressées, enfin surtout du côté de cette dernière qui s'appelait Ambre, du fait que la brunette se moquait éperdument de ces complaintes superficielles. Voyant les évènements s’envenimer en ce qui pourrait bientôt devenir le lynchage de cette accusée blasée, Lorelaï décida, non sans un plaisir évident de détourner l'attention d'Ambre.

Elle prit donc un air excédé et dit simplement:

*Ambre ? C'est bien ça?*


Elle se retourna étonnée voir même choquée en direction de celle qui avait osé l'interrompre en plein plaidoyer

*Oui* répondit-elle sèchement, le regard noir en direction de Lorelaï *On peut savoir ce que tu veux?*

*Oh, c'est très simple en réalité, vois-tu, je veux simplement que toi & ta petite bande libériez le passage et ce si possible avant la fin de la journée !*

*Qui es-tu pour oser me parler de la sorte ?* Reprit Ambre, ignorant par la même de celle qui était, il y a quelques secondes encore, l’objet de toute son attention, ainsi que de toute sa hargne.

Lorelaï voyant que son stratagème marchait à merveille, ne manqua pas d’en rajouter encore davantage. Prenant un ton sévère, alors qu’en réalité, cette situation la ravissait, elle dit


*Je vais te dire qui je suis, je suis la personne qui en a marre d'être obligée d'écouter un discours futile pendant que toi et tes copines m'empêcher d'accéder à ma place et que tu ennuis dans tous les sens du terme une fille qui n'en a vraisemblablement strictement rien à faire, ce sur quoi je la comprends parfaitement, de ton monologue interminable sur toi & tes états d'âmes. Voilà qui je suis !*


Au fond de la salle elle vit un garçon aux cheveux noirs & en bataille, qui était jusque l’ors affalé, la tête posé sur son sac de classe tentant vainement de terminer une nuit qui fut particulièrement courte, se redresser semblant finalement trouver la scène, qui était jusqu’à présent ennuyeuse & bien en dessous de ses préoccupations personnelles, intéressante. Ambre choqué qu'on puisse oser lui parler de cette manière ne sut qu’articuler vaguement que ces quelques bribes de phrases incohérente


*Non mais ! Tu ... Je ...*

Puis se tut, déstabiliser par l’attitude de Lorelaï, une à laquelle Ambre n’était en aucun cas habitué. C’était la fille la plus redoutée de tout le lycée & peu était ceux qui oser la défier.

L’attitude de Lorelaï changea alors du tout au tout. Elle qui de prime abords, joué l’énervement, détendit finalement l’expression de son visage, laissant apparaître enfin la fourberie de ses intentions premières. Dans un unique ricanement à peine audible, celui-ci étant accompagné d’un demi-sourire & d’un regard satisfait, elle reprit une nouvelle fois la parole.


*Wahou ! Ça c'est de la réplique ! Est-ce que pendant que tu cherches tes mots pour réussir à faire une phrase cohérente tu peux te pousser ? Non ? Puisque ton quotient intellectuel ne semble pas dépasser celui d'une huître cela risque d'être particulièrement long ! Enfin sans vouloir manquer de respect aux huîtres.*

Lorelaï était ravi de son effet vu que son interlocutrice semblait littéralement bouillir de rage. Elle avait les lèvres pincées, les poings blancs tellement ils étaient serrés & son visage virait au cramoisi. Lorelaï, à l’instar d’Ambre, ne désirait en aucun cas en rester là, mais malheureusement l'arrivée du professeur coupa court à cette joute verbale

* Veuillez rejoindre vos place.*

Ambre jeta un dernier regard haineux ainsi qu'une dernière réplique à l’adresse de celle qui venait juste de la mettre mal.


*On en a pas fini toutes les deux, on reprendra cette conversation*

*Comme j'ai hâte !* Répondit Lorelaï avec un sourire non-dissimulé aux lèvres & pour le coup des plus sincères


Après tout elle n'allait peut-être pas s'ennuyer tant que ça cette année finalement…


lorelai545
Timide
Messages : 11
Inscrit le : 09 avr. 2013

Message par lorelai545 » 09 avr. 2013, 08:56

N'hésitez pas à dire ce que vous en pensez :)
lorelai545
Timide
Messages : 11
Inscrit le : 09 avr. 2013

Message par lorelai545 » 10 avr. 2013, 09:47

Après son esclandre, qui fut pour elle des plus revigorantes, Lorelaï alla s'asseoir au fond de la salle entre la brunette pour laquelle elle était intervenue plus tôt et le garçon aux cheveux rouges. Sur le chemin qui la séparée de sa nouvelle place, elle reçue de nombreux regards d'admiration & de sympathie, cette Ambre avait due s'acharner sur beaucoup de personnes pensa Lorelaï. Au moment de s'asseoir le garçon aux cheveux rouge lui adressa un clin d'œil et un *Pas trop mal* accompagné d'un sourire en coin que Lorelaï qualifierait de charmant...

Décidément Lorelaï aimait de plus en plus ce nouveau lycée, mais à peine avait-elle pensait ça que le professeur prit la parole comme pour le lui faire amèrement regretter

*Bonjour à tous… J'espère que vous avez passés un bon week-end. Avant de commencer le cours j'aimerais souhaiter la bienvenue à notre nouvelle étudiante, qui vient juste d'être transférée.*

Et zut se dit Lorelaï. Elle était sûre qu'il allait lui faire le coup de la présentation devant toute la classe, elle qui croyait qu'on ne voyait ça que dans les films.

Le professeur d'anglais reprit de plus belle

*Levez-vous Mlle McKey*

Elle s’exécuta à contrecœur, fit un demi-sourire forcé et un signe de la main en guise de réponse au bonjour collectif que venait de lui lancer la classe sauf étonnamment Ambre et sa clique. Malgré les efforts que faisait Lorelaï, cela ne contenta pas Mr Fisher qui reprit de plus belle

*Bien dites-nous deux, trois mots à votre sujet Mademoiselle...*

*Vous avez dit l'essentiel* répondit-elle avec un sourire faussement enthousiaste

*Allez !!! Faites un petit effort !*

Comprenant qu’il ne lui lâcherait pas la bride tant qu’elle ne s’exécuterait pas, elle finit, une moue désapprobatrice pendu au visage, par répondre presque lasse d’avoir eu une nouvelle fois raison

*Lorelaï, 17 ans, nouvelle* Récita-t-elle en guise de réponse, c’était concis, clair & parfaitement inutile à ses yeux ; mais cela ne satisfaisait toujours pas le professeur qui renchérit en disant

*Dites-nous en plus, des passions ou ambitions quelconques ?*


Ayant atteint le paroxysme de sa patience, Lorelaï se dit que s’en était assez & décida de donner une bonne leçon à son nouveau professeur. Elle enchaîna donc avec son sourire le plus malicieux


*Eh bien je n’ai pas de passion particulière hormis celle peut-être de me présenter vainement devant toute une assemblée de personnes qui se désintéressent au plus au point de ma vie & de ces rebondissements, donc merci pour ce grand moment & puisque vous insistez tant & ne semblait pas percuter quand quelqu’un vous fait comprendre qu’il en a assez, j’adore m’amuser, sortir… Faire la fête quoi ! Ah oui et le sexe. Je dois bien l’avouer : j’A.D.O.R.E ça*
Elle insistait sur chaque syllabe pour provoquer encore d’avantage l’adulte qui avait poussé son agacement à un tel extrême. Elle reprit.
* Il faut dire que je suis particulièrement douée dans ce domaine, par contre il faut se montrer responsable, faut sortir couvert quoi & quand je dis ça Ambre, ça ne veut pas dire qu’il faut sortir les fourchettes & les couteaux. Je sais que tu as un peu de mal en vocabulaire donc je préfère précisez ! Tiens d’ailleurs, en parlant protection, ça me rappelle cette fois où…*
* Ça suffit !!!* La coupa aussitôt Monsieur Fisher qui jusqu’à cet instant était resté sans voix face à l’effronterie intentionnelle de la jeune femme dont il était censé garder la maîtrise de par son statut.

*Non mais attendez ! J’arrivais au moment le plus intéressant !*


La classe était abasourdie devant l’audace de cette nouvelle fraîchement arrivée & aussi impressionnée, il faut bien l’admettre. De ce fait salua cet affront par une salve d’applaudissement & de remarques telles que *Oui c’est vrai Mr, laissez la finir quand même* ou encore * Ça s’est envoyé !!!*


*SIILLLEEEENNNNNCCCCCCCEEEEEEE !!! * Monsieur Fisher hurlait à présent, sa veine du front gonflé au point que tous auraient pu jurer qu’elle était au bord de l’explosion. C’était le signe évident de son énervement.


Le calme revint aussitôt, nul n’osant défier une nouvelle fois le professeur & provoquer d’autant plus le courroux de celui-ci, nul, exception faite de Lorelaï galvanisée par les encouragements de la classe, salua son public d’une révérence provocatrice qui se voulait sciemment moqueuse & qui représentait une humiliation de trop pour cet homme qui était pourtant d’un naturel calme & plutôt enjoué.


*S’en est assez ! Mlle McKey dans le bureau de la directrice !*


*J’ai fait quelque chose de mal ?* Dit-elle avec une expression faussement innocente & avant que Mr Fisher eut la moindre chance de répondre, elle enchaîna avec espièglerie *Ah !!! Mais oui je comprends ! Vu qu’on est en cours d’anglais fallait le dire en anglais, c’est bien ça ? Suffisait de le dire !*
En levant les yeux au ciel sur cette ultime remarque, son voisin de table ne pouvant plus se retenir d’avantage, lâcha un rire irrépressible.

La réponse du professeur ne se fit pas attendre.


*DEHORS ! Et puisque Castiel semble trouver cela hilarant, il va vous accompagner !*


Les deux comparses ramassèrent leurs affaires & sortirent de la pièce tout en pouffant de rire sous les regards noirs du professeur & bien entendu d’Ambre. Une fois sortis de la classe, Castiel s’essuya les yeux et dit


*Je dois admettre que je suis ravi de ne pas avoir séché les cours pour une fois ! On peut dire que tu sais mettre de l’animation*


Lorelaï lui adressa un clin d’œil complice et dit


*Quant à moi j’admets que je suis fière de mon effet, je pense qu’à l‘avenir ça dissuadera ce prof’ d’embarrasser les nouveaux élèves de la sorte.*

*Ah pour le coup, je pense que tu l‘as vacciné & pour longtemps!* Il rendit le clin d’œil de Lorelaï. *J’ai particulièrement aimé ta présentation surtout tes hobbies !*

*Tiens donc ! Je me demande bien pourquoi tu as retenus cette partie-là spécifiquement*


Elle explosa de rire et secoua la tête en levant les yeux au ciel pour la deuxième fois de la journée, blasée par la prévisibilité de cette remarque.

*D’ailleurs avoue que c’était pour m’impressionner que tu as fait tout ça* lança-t-il avec un regard malicieux tout en lui donnant un petit coup de coude amicale.

Elle prit un air sérieux et lança:

*Oh non… Tu m’as percée à jour… Oui j’ai fait tout ça pour toi… Je… Je t’aime Castiel ! Attend c’est bien Castiel au fait ?*

Il ne répondit pas vexé & elle explosa de rire

*Susceptible le garçon ? Non ?* Dit-elle moqueuse

*Absolument pas !* Se défendu-t-il bougon

*Désolé, mais tu m’as tendu la perche & je n’ai tout simplement pas pus résister*

*Mouais*

*Bon ben vu que tu boudes je te laisse, je m’en vais, d’autant que le plus intéressant de la journée en ce qui concerne le lycée est surement passée…* Elle n’eut pas longtemps à patienter pour obtenir la réaction escomptée.

*Qu'est-ce que tu proposes ?* La questionna Castiel soudainement intrigué.

*Eh bien puisque tu le demandes, j’ai ma moto sur le parking qui n’attend qu’une chose, filée à toute allure* Répondit-elle avec un grand sourire.

*Décidément tu es pleine de surprise, tu conduis une moto ?*

Elle secoua les clefs devant les yeux du jeune homme incrédule.

*La moto rouge & noire sur le parking c’est la mienne ! Je dois bien avouer que tu commences à m’intéresser… *

*Je commence seulement ? * Lança-t-elle avec les yeux rieurs, en guise de réponse il lui sourit & Lorelaï aurait juré qu’il rougissait légèrement.


Durant le chemin qui les séparés de la sortie ils se mettaient en boîte à tours de rôle & riaient à l’unisson.


Juste avant qu’ils ne passent la porte, une voix derrière eux que Lorelaï connaissait très bien lança

*Rory ?*

Elle se retourna instantanément pour faire face à jeune homme blond aux yeux bleus, à l’allure élégante & sobre : Nathan. Elle se retrouva complètement prise au dépourvue & sans voix, Castiel reprit le dialogue, le regard interrogatif et perdu.

*Rory ?*

Lorelaï mit quelques secondes pour sortir de sa torpeur & répondit à l’adresse de Castiel

*C’est mon surnom…* Puis à Nathan

*Nath ? Mais qu’est-ce que ?*

*Nath ?* Répéta Castiel abasourdit, ayant de plus en plus l’impression d’avoir obtenue le rôle du perroquet dans une mauvaise comédie de boulevard.


Ignorant momentanément la question insidieuse de Castiel, elle se tut encore stupéfaite de se retrouver face à cet homme cependant tout prit rapidement sens. Après quelques instants de réflexions cela lui parut logique, après tout c’est dans cette ville qu’elle avait connue Nath mais ça lui paraissait avoir été dans une autre vie… Cela semblait tellement loin dans l’esprit de la jeune femme. Avec tout ce qui s’était passé ces quatre dernières années, elle n’avait plus repensé à lui depuis une éternité. Il n’avait pas l’air d’avoir changé, en tout cas pas physiquement, si ce n’est qu’il avait grandi & pris en musculature, en résumé, il s’était bonifiait durant ces années … En la regardant il avait cette douceur dans le regard qui le caractérisait autrefois et il arborait un sourire radieux.

*Je ne pensais pas te revoir un jour* lui lança-t-il en la serra chaleureusement dans ces bras *Mais je dois admettre que c’est une excellente surprise !* ajouta-il en desserrant finalement son étreinte.
*En effet ça pour une surprise s’en est une !* Lui répondit-elle simplement encore incapable de réaliser que s’était bien Nath avec qui elle se trouvait nez-à-nez.

Castiel finit par intervenir et coupa court à ces retrouvailles un peu trop amicales à son goût et ne pu dire autre chose que

*Mais… Mais vous vous connaissez ???*

Nathan se tut l’air satisfait de voir son « ennemi » si décontenancé.

Il faut dire que les deux hommes se vouaient une inimitié réciproque de très longue date. Nul ne pouvant se rappeler l’élément déclencheur de celle-ci mais peu importait. Cela s’expliquait aujourd’hui simplement par le fait qu’il était en soit de parfait opposé…
L’un, studieux & sérieux ; tandis que l’autre était rebelle & imprévisible. Nathan était le délégué principal de son lycée, en d’autre terme, il était l’intermédiaire direct entre les élèves, la direction ainsi que le personnel encadrant de l’établissement. Il était en soit un modèle de sérieux. Il était toujours le premier élève sur les lieux & le dernier à les quittés. A contrario, Castiel était l’archétype du cancre, ceci étant non due au fait de ses capacités intellectuelles, bien au contraire, cependant il avait une révulsion irrépressible pour les institutions & leurs cadres…

Tout cela contribuait au final à leurs rapports tendus et ne put dire autre & à leurs rivalités naturelles. C’était donc parfaitement logique que Castiel soit aussi déstabilisé quant au fait que l’homme dont la simple présence l’irritait semble aussi proche de celle-là même qui éveillait en lui un intérêt grandissant. Ce fut donc pour lui l’effet d’une bombe quand Rory finit par briser ce silence pesant & dit simplement

*Oui on se connait… On est sorti un moment ensemble*

Une nouvelle pause encore plus lourde que la précédente s’en suivi, Castiel les yeux écarquillés & bouche bée semblait devoir demander confirmation lui semblant tout simplement invraisemblable d’avoir parfaitement entendue la précédente déclaration de la jeune femme.

*C’est… C’est ton Ex ???????*
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6737
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 28

Message par Agenor » 10 avr. 2013, 10:20

Avant de "balancer" des textes et demander des avis aux autres lecteurs ce serait bien si tu prenais un minimum le temps de t'intégrer et de connaître la communauté, en commençant par te présenter par exemple :-)
Avatar du membre
Justdream
Rat de bibliothèque
Messages : 1519
Inscrit le : 22 janv. 2013

Message par Justdream » 10 avr. 2013, 11:49

+1 Agenor !
Avatar du membre
Ewells
Fidèle
Messages : 655
Inscrit le : 16 janv. 2013

Message par Ewells » 10 avr. 2013, 12:14

Je (passe pour le gentil flic :twisted: ) m'arrête après quelques lignes et j'ai déjà une remarque à te faire, l'utilisation abusive de & ne rentre pas dans le cadre d'un roman... ( qui pour moi se doit d'être écris en toute lettres )

Je ferais un édit de mon message quand j'aurais le temps de finir ton texte ( avais pas vu qu'il était si long) maintenant cour te présenter :p
Avatar du membre
Justdream
Rat de bibliothèque
Messages : 1519
Inscrit le : 22 janv. 2013

Message par Justdream » 10 avr. 2013, 14:27

Tu es trop bon, Ewells...
(Mais je suis d'accord avec sa remarque du &)
lorelai545
Timide
Messages : 11
Inscrit le : 09 avr. 2013

Message par lorelai545 » 12 avr. 2013, 14:52

C'est fait :)
Répondre

Retourner vers « Le coin des artistes »