L'Empire brisé, tome 1 : Le Prince écorché - Mark Lawrence

Fantasy sombre et pessimiste, dans laquelle le bien triomphe rarement.
Répondre
Avatar du membre
Valentia
Assidu
Messages : 323
Inscrit le : 27 févr. 2013

Message par Valentia » 27 févr. 2013, 21:54

L'Empire brisé, tome 1 : Le Prince écorché de Mark Lawrence

Image

Résumé :
  • À treize ans il est le chef d’une bande de hors-la-loi sanguinaires.
    Il a décidé qu’à quinze ans il serait roi. Le prince Jorg Ancrath a quitté le château de son enfance sans un regard en arrière, après qu’il fut contraint d’assister au massacre de sa mère et de son frère. Depuis ce jour il n’a plus rien à perdre. Il avance porté par sa fureur.
    L’heure est venue de s’emparer de ce qui lui revient de droit. À la cour de son père l’attendent la traîtrise et la magie noire. Mais le jeune Jorg ne craint ni les vivants ni les morts. Animé d’une volonté farouche, il est prêt à affronter des ennemis dont il n’imagine même pas les pouvoirs.
    Car tous ceux qui ont pris l’épée doivent périr par l’épée.

Éditeur : Bragelonne
Date de sortie : 22 juin 2012
Disponible en format Poche : Non


Avatar du membre
Valentia
Assidu
Messages : 323
Inscrit le : 27 févr. 2013

Message par Valentia » 27 févr. 2013, 21:54

Suivant depuis peu les éditions Bragelonne, je découvre de nouveaux auteurs de fantasy auxquels je ne peux qu’adhérer. Après Terry Goodkind, je fais la connaissance de Mark Lawrence, dont le roman Le Prince Ecorché (premier tome de la série L’Empire brisé), téléchargé en ebook, m’a particulièrement interpellée.
À commencer par la couverture. Comme souvent chez Bragelonne, elle est magistrale et attire l’œil. On y voit un homme –un garçon, en fait, puisque l’on découvrira à la lecture que l’Honoré Jorg Ancrath n’a que treize ans- posté au milieu d’une jonchée de cadavres et d’épées plantées dans le sol. Sa cape flotte au vent et sa capuche est rabattue sur son visage, lui donnant un air insoutenablement mystérieux. Ce qui attire ensuite le regard, c’est son épée souillée de sang, la seule trace de couleur de ce dessin majestueux… Tout ce qu’il faut pour vous donner envie de savoir qui est cet homme et pourquoi il a fait un massacre.
Cet homme, je l’ai dit, c’est Jorg Ancrath, prince égaré de l’un des royaumes belliqueux d’un empire ravagé par la guerre (cf. le titre de la série). Son père le croit –et le veut- mort, mais lui, à treize ans à peine, est à la tête d’une bande de brigands, voleurs, pillards, appelez-les comme vous voulez. Toujours est-il que sous l’autorité de ce garçon à la forte personnalité ils massacrent, pillent, violent les habitants de tous les villages qui se trouvent sur leur route. Quel est leur but ? C’est une bonne question. Certains cherchent avant tout le butin et la richesse qui leur permettra de vivre confortablement, d’autres ne suivent que pour éviter de se faire exécuter. Pour Jorg, c’est différent.
Car entre Jorg et la guerre, c’est une histoire d’amour plus puissante que toutes les romances du monde. À treize ans il a, semble-t-il, commis tous les crimes qu’il est possible à un homme de commettre, et l’on se demande sans cesse comment il pourrait encore faire pire. Et pourtant…
La vengeance est au cœur de sa quête et n’a d’égale que sa soif de sang. Il ne recule devant rien pour accomplir sa volonté. Il rend au centuple la douleur que la vie lui a infligée et qui est sans doute à l’origine de ce manque de compassion. Si son cœur a parfois –rarement !- tendance à flancher, son esprit est là pour le remettre sur le droit chemin et permettre à Jorg de suivre son destin. Son psychisme ne souffre pas la contradiction et ne répugne à aucun sacrifice. Il semble appliquer à la lettre le principe de Machiavel : « La fin justifie les moyens ».
Et ce qui le rend encore plus machiavélique, ce sont nos moments de conscience, lorsque l’on réalise que celui qui est en train de commettre ces horreurs n’a que treize ans, un âge où il devrait tranquillement être en train de suivre ses leçons au château, ou de rêver peut-être à des amours possibles…
En attendant la suite avec une certaine impatience, on se demande si c’est vraiment Jorg qui tire lui-même, comme il le croit, les ficelles de son destin…
Avatar du membre
Liliaza
Bavard
Messages : 101
Inscrit le : 14 sept. 2015

Message par Liliaza » 23 sept. 2015, 07:27

Je viens de finir le premier tome

Si j'ai eu un peu de mal au début j'ai bien accroché par la suite. J'aime ce héros totalement psychopathe. La vraie question comme tu le dit Valentina est qui tire les ficelles. Je lirais la trilogie mais pas maintenant. J'ai eu beaucoup de difficultés à le lire au boulot. C'est un livre à lire au calme. Je trouve l'écriture un peu complexe
Avatar du membre
Mindkiller
Assidu
Messages : 296
Inscrit le : 21 juin 2015

Message par Mindkiller » 29 sept. 2015, 18:50

Je suis toujours très frileux quand il s'agit de héros adolescent. Mais vu ce que vous en dites, il se peut que ce livre rejoigne ma bibliothèque dans peu de temps (mais j'ai tant de choses à lire avant :D !)
Avatar du membre
Jasper
Intégré
Messages : 33
Inscrit le : 26 oct. 2016

Message par Jasper » 26 oct. 2016, 16:38

Je l'ai lu il y a quelques temps déjà et la série était plaisante. Les héros complètement dingue, ça m'attire toujours. Par contre, j'ai trouvé que l'écriture n'était pas exceptionnelle. Je n'aime pas trop le style de Mark Lawrence.
Répondre