Le Maître et Marguerite - Mikhaïl Boulgakov

Livres ayant un cadre réaliste où le surnaturel fait irruption, des faits inexpliqués apparaissent mais sont explicables dans un contexte connu du lecteur. À la fin du récit, une question demeure : était-ce réel ou n'était-ce qu'une hallucination, un rêve ?
Répondre
Avatar du membre
Thanaquil
Passionné
Messages : 1157
Inscrit le : 08 janv. 2013

Le Maître et Marguerite - Mikhaïl Boulgakov

Message par Thanaquil » 20 févr. 2013, 16:18

Le Maître et Marguerite de Mikhaïl Boulgakov

Image


Résumé :
  • Dans le Moscou des années trente, deux écrivains discutent sur un banc, dans un jardin public. Jésus a-t-il réellement existé ? Tel est le thème de la discussion. Tout à coup, se produit un mouvement de l'air, et un personnage est là, assis sur le banc voisin, qui se mêle bientôt à leur conversation. Etranger ? Espion ? Ou intrus simplement ? L'inconnu montre ses papiers : il est en règle. Il est, dit-il, un professeur venu en consultation. Mais, curieusement, il a un don de vision et lit dans l'avenir. Peu après, l'un des écrivains meurt comme il l'avait prédit ; le second devient fou - c'était aussi prédit. L'inconnu, c'est le Diable, en visite dans le monde socialiste... Tel est le début de cet extraordinaire roman. Mais le début seulement. Car autour de Woland (c'est le nom qu'a pris le Diable), trois récits vont s'organiser et s'entre-tisser : la fantastique sarabande dans laquelle va être entraînée Moscou, et qui déchaînera presque une catastrophe nationale ; la rencontre, par l'écrivain devenu fou, à l'hôpital psychiatrique, du " Maître ", fou aussi, qui lui racontera son amour pour Marguerite ; l'histoire de Ponce-Pilate, écrite par le " Maître " (à la suite de quoi il est devenu fou). De l'un à l'autre de ces trois romans en un seul, l'intérêt, la surprise rebondissent sans arrêt. Mais une œuvre aussi riche ne se raconte pas...

Éditeur : Robert Laffont
Date de sortie : 2012
Disponible en format Poche : Pavillons poche


Avatar du membre
Thanaquil
Passionné
Messages : 1157
Inscrit le : 08 janv. 2013

Message par Thanaquil » 21 févr. 2013, 12:00

Ce livre est un classique de la littérature russe, pour ma part, je me suis penchée dessus parce-qu'il est à l'origine de la chanson "Sympathy for the Devil" :P .
Au final, j'ai vraiment apprécié ce livre où Satan (sous une autre identité), avec ses fameux acolytes (le chat Behemot est excellent) vient un peu mettre la pagaille sur Terre.
Avatar du membre
Anaterya
Rat de bibliothèque
Messages : 2560
Inscrit le : 21 mars 2013

Message par Anaterya » 16 avr. 2014, 17:08

Je connais assez mal la littérature russe, et ce livre est clairement dans ma Wish list !
Avatar du membre
Fuchsia Groan
Bavard
Messages : 82
Inscrit le : 09 juil. 2017

Message par Fuchsia Groan » 09 juil. 2017, 16:17

C'est l'un de mes livres préférés, l'un des livres les plus merveilleux et fous que je connaisse.

Il est foisonnant, enlevé, drôle (très drôle), mélancolique, absurde, sombre (très sombre)... et ambitieux ! Pour le coup, le résumé ne ment pas : il est très difficile de vouloir critiquer, expliquer, raconter ce beau roman.
Bien sûr, il n'est pas exempt de défauts, certains pourraient trouver trop longues certaines descriptions, par exemple. (C'est une critique que j'entends souvent.)

Les personnages sont tous attachants à leur manière (les inénarrables et extraordinaires Béhémoth, Koroviev et Azazello). Et sublime est le discours autour de la littérature et de la foi (pas que la foi en un Dieu, mais la foi, par exemple en l'art et en la littérature, la foi de Marguerite pour le Maître, la seule à croire à son roman...), l'idée que la littérature peut sauver. C'est bourré de symbolisme (la Lune, mais chut), et d'une imagination poussée à l'infini. Il y a des morceaux de bravoure et des images qui restent en tête (une Sorcière chevauchant nue un porc dans le ciel, et le Bal de Satan, évidemment...).

Difficile d'en parler, vraiment, parce qu'on a toujours l'impression d'en dire trop, ou pas assez tellement c'est dense, riche et complexe.
Avatar du membre
Pierre de Lune
Fidèle
Messages : 926
Inscrit le : 08 sept. 2017
Âge : 60
Contact :

Message par Pierre de Lune » 19 sept. 2017, 18:32

Ce n'est pas un livre dont on peut parler, il est inénarrable, juste à lire.
Ca me fait très plaisir qu'il y ait encore des jeunes pour le lire, même si le monde communiste n'existe plus.
Répondre

Retourner vers « Fantastique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité