Cycle de Fondation, tome 2 : Fondation et Empire - Isaac Asimov

Récits articulant leur intrigue autour de voyages interplanétaires ou interstellaires lorsque l'humanité a colonisé l'espace (existence d'empires stellaires) ; ou l'exploration d'une nouvelle planète.
Répondre
Avatar du membre
Valar Morghulis
Rat de bibliothèque
Messages : 4250
Inscrit le : 20 déc. 2012
Genre :

Message par Valar Morghulis » 02 févr. 2013, 11:45

Fondation et Empire de Isaac Asimov

Image

Résumé :
  • Le Général: Bel Riose, ambitieux général de l’Empire, interroge Ducem Barr sur la Fondation. Il décide à la suite de cet entretien d’annexer la Fondation, devenue trop indépendante. Le peu de renseignements sur la lointaine institution est compensé par l’enlèvement dissimulé d’un descendant de Hober Mallow par le général. Ce marchand de la Fondation avait visité une planète alors que Riose s’y trouvait également. Un dignitaire de la Fondation, Lathan Devers, se laisse capturer et s’infiltre comme espion.

    Le Mulet : Toran Darell et sa femme Bayta, membre des Marchands Indépendants originaire de la planète Port, se rendent sur Kalgan, sur indication de Fran, le père de Toran et de son oncle Randu, pour y rencontrer le Mulet, qui y règne en maître. Ce voyage périlleux a pour but de provoquer une crise Seldon, dans l’espoir d’améliorer la situation des Marchands indépendants, en tension extrême avec la Fondation.

    Le Clown
    : Sur Terminus en proie à la panique, les deux époux Bayta et Toran ainsi que le savant Ebling Mis et le clown Magnifico partent pour un bastion des Marchands. Pendant ce temps, Han Pritcher, qui s’implique dans la résistance, se verra, peu après, lors d’une attaque-suicide ratée contre le Mulet, converti par les pouvoirs télépathiques de celui-ci. Il lui voue désormais une admiration et une obéissance sans limites.

    Le clown Magnifico, les époux et le savant décident de se rendre sur Trantor où Mis entend, à partir de la bibliothèque impériale, retrouver les fondements de la psychohistoire, science que la Fondation ignore, et s’en servir pour localiser la Seconde Fondation. Si la Seconde Fondation n'est qu'une boutade lancée par Seldon lui-même, pourquoi la Fondation ne comporte-t-elle pas un seul psychologue ni psychohistorien ? La Seconde Fondation doit donc certainement être une société secrète de psychohistoriens, gardiens du Plan Seldon, dotés eux aussi de pouvoirs psychiques, et donc seul espoir de la Première Fondation face au Mulet.

Éditeur : Denoel
Date de sortie : 1966
Disponible en format Poche : Oui


Image 
Avatar du membre
Mindkiller
Assidu
Messages : 296
Inscrit le : 21 juin 2015

Message par Mindkiller » 11 sept. 2015, 21:26

Je l'ai acheté hier, je déterre le topic pour le remonter au fur et à mesure de ma lecture. Premier chapitre (pas partie) lu rapidement, ça sent encore très bon, et c'est tellement agréable de retrouver cet univers !
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6650
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 28

Message par Agenor » 13 sept. 2015, 22:05

C'est à partir de là que tout devient encore plus intéressant :D
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Mindkiller
Assidu
Messages : 296
Inscrit le : 21 juin 2015

Message par Mindkiller » 18 oct. 2015, 15:37

Houlaaa, que de retard (pas mal de bouleversement IRL qui font que je suis moins en ligne, du moins sur le forum).

En effet, le tome 2 annonce un peu plus d'enjeux, notamment la partie avec le Mulet que je suis en train de lire (j'ai pris pas mal de retard sur beaucoup de choses). Mais on sent que cette crise va être bien plus difficiles que les autres. Car si le premier tome était super intéressant pour la mise en place de l'univers, il y avait ce côté "facile" pour le dénouement. Là, on sent que ça va être tout autre chose.

Bref je prends toujours autant de plaisir à lire Asimov en tout cas.
Avatar du membre
Mindkiller
Assidu
Messages : 296
Inscrit le : 21 juin 2015

Message par Mindkiller » 21 oct. 2015, 16:54

Bon, j'en suis à la dernière partie du livre (quand Bayta, Toran et le Clown se rendent sur Trantor). Et purée que ça sent bon. Si la partie avec le Mulet a mis un peu de temps à m'embarquer, là, ça commence vraiment à sentir bon. La confrontation entre Han Pritcher et le Mulet s'annonce très alléchante.

Bref, j'aime beaucoup. Le seul petit bémol que je peux y mettre c'est que je ne me sens pas particulièrement embarqué dans une aventure spatiale folle, mais plutôt dans un livre d'aventure ou seul les éléments "moderne" remplace les mousquets ou autre message par oiseaux ou autre. J'ai bien souvent l'impression de pouvoir transposer les nouvelles à l'ère de l'Île au trésor de Stevenson.
Répondre