Cycle de Fondation, tome 1 : Fondation - Isaac Asimov

Récits articulant leur intrigue autour de voyages interplanétaires ou interstellaires lorsque l'humanité a colonisé l'espace (existence d'empires stellaires) ; ou l'exploration d'une nouvelle planète.
Avatar du membre
Valar Morghulis
Rat de bibliothèque
Messages : 4250
Inscrit le : 20 déc. 2012
Genre :

Cycle de Fondation, tome 1 : Fondation - Isaac Asimov

Message par Valar Morghulis » 02 févr. 2013, 11:43

Fondation de Isaac Asimov

Image

Résumé :
  • 22 000 ans environ dans le futur, soit 13 à 15 millénaires après la perte de la Terre dont les Hommes ont oublié l’emplacement, un Empire Galactique s’est formé qui englobe toute la Voie Lactée et regroupe 25 millions de mondes habités. Sa capitale, Trantor, est une planète entièrement recouverte de dômes en métal, la plus proche du centre de la galaxie ; seul le palais impérial est à l'air libre.

    Au cours du 13e millénaire de l’ère impériale, un homme, Hari Seldon, prédit au moyen d’une science statistique dont il est le concepteur — la psychohistoire — la chute de cet empire suivie de 30 000 ans de barbarie qui précéderont la naissance d'un autre Empire. Pour réduire cette période de barbarie à 1000 ans, il suggère la création d’une Fondation dont le rôle sera de rassembler le savoir de toute l'humanité dans une Encyclopédie.

Éditeur : Hachette Gallimard
Date de sortie : 1957
Disponible en format Poche : Oui

Lecture commune autour du livre : viewtopic.php?f=45&t=3108


Image 
Avatar du membre
Ryuuchan
Assidu
Messages : 397
Inscrit le : 20 déc. 2012

Message par Ryuuchan » 02 févr. 2013, 16:39

Un classique vraiment chouette. Je n'ai plus grand souvenir de l'histoire, il va donc falloir que je relise ce tome 1 avant de me lancer dans le 2. Mais il n'empêche que, à une époque où je m'étais dégoûtée de la SF avec la saga de Peter F. Hamilton, Fondation a su me relancer sur les rails futuristes, en ne me donnant, bizarrement, pas l'impression de lire de la SF ^-^
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6620
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 27

Message par Agenor » 06 févr. 2013, 11:53

Un cycle que je lirais un jour, tout comme Dune ! On en entend souvent parler, en bien, le lire un jour ou l'autre est incontournable :study:

Ryuuchan a écrit :à une époque où je m'étais dégoûtée de la SF avec la saga de Peter F. Hamilton
Quelle saga ? :silent:
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Ryuuchan
Assidu
Messages : 397
Inscrit le : 20 déc. 2012

Message par Ryuuchan » 06 févr. 2013, 12:09

Franchement, ça se lit vachement bien, et c'est un des piliers de la SF. On retrouve pas mal de références dans d'autres bouquins...

Pour Hamilton : la saga L'Aube de la nuit. Pas réussi à rentrer dedans (en même temps, j'avais 14 ans et je me demande si c'était une bonne chose de commencer le space op' par là ^-^).
thibault.delavaud
Nouveau lecteur
Messages : 6
Inscrit le : 05 sept. 2013

Message par thibault.delavaud » 06 sept. 2013, 20:06

J'ai lu Fondation quand j'étais adolescent et c'est l'un des livres qui m'a le plus marqué. Ce qui est très fort, c'est que Asimov a réussi à rendre cette saga intemporelle et donc le livre est une source de réflexions sur l'histoire, la science, la politique inépuisable.

Pour ceux qui veulent lire en anglais, vous pouvez y aller les yeux fermés : le style d'Asimov est simple, sans fioriture.

Je recommande notamment les deux prequels qu'a écrits Asimov peu de temps avant sa mort et qui racontent les prémices de la psychohistoire, lorsqu'Hari Seldon a fondé cette science.
Avatar du membre
OxanSharow
Intégré
Messages : 61
Inscrit le : 05 oct. 2013

Message par OxanSharow » 30 nov. 2013, 10:22

J'ai lu Fondation il y a quelques années. C'est évidemment un livre excellent et très intelligent. Un détail néanmoins qui m'avait marqué lorsque je l'avais lu : j'avais trouvé l'histoire assez "froide" (ce n'est pas du tout péjoratif), dans le sens où l'on s'attardait sur le monde d'une manière générale et non sur les personnes.
Je suis en train de lire les robots, et j'y retrouve la même impression (pour le moment).
Il y a dans l'écriture d'Asimov un côté scientifique, presque informatif. Ces histoires restent bien sûr très intéressantes à lire, d'autant qu'elles rendent intelligents :) .

Il faut noter que, dans les années 1950, Aismov a fait des "prévisions" sur le futur, et que pratiquement tout ce dont il avait parlé s'est produit (internet, micro-onde...). Il reste encore une chose dont il a parlé dans ces prévisions et qui n'est pas résolu : la surpopulation et ses conséquences sur l'humanité (extinction).
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6620
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 27

Message par Agenor » 30 nov. 2013, 11:14

Oui j'avais d'ailleurs lu un article là dessus il y a quelques jours (bon timing !) et c'est quand même dingue la vision qu'il avait de l'avenir !
http://www.lexpress.fr/culture/livre/19 ... 77191.html

Pour la surpopulation il pensait que les pays se seraient entendus sur une régulation du nombre de naissance au niveau mondial mais ce n'est pas encore le cas :/
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
thibault.delavaud
Nouveau lecteur
Messages : 6
Inscrit le : 05 sept. 2013

Message par thibault.delavaud » 30 nov. 2013, 13:52

Oui, il a vraiment été visionnaire. Concernant le contrôle des naissances, je pense qu'il faut attendre un peu car nous n'avons pas atteint le seuil critique. Il me semble de surcroît qu'Asimov prédisait ce contrôle des naissances des siècles plus tard (c'est dans les Cavernes d'Acier si mes souvenirs sont exacts).

OxanSharow : oui, je suis d'accord. Son écriture est très simple, froide, peu portée sur la psychologie des personnages et leur histoire personnelle. C'est un peu dommage mais Asimov est avant tout un conteur et un visionnaire, ce qui est déjà pas mal :)
Avatar du membre
OxanSharow
Intégré
Messages : 61
Inscrit le : 05 oct. 2013

Message par OxanSharow » 30 nov. 2013, 16:37

Hé, salut Thibault :) !

Pour le contrôle des naissances, ça ne pourra pas être un contrôle mondial, cela se fera par pays. Mais quand on voit l'ONU qui est complètement décalé par rapport à ça, on est en droit de se demander s'ils ne vont pas attendre que ce soit trop tard pour commencer à envisager de réguler ce problème.
La chine a commencé la régulation, et certains pays en parlent, mais la course à la natalité continue malgré les conséquences désastreuses et le risque encouru. Bientôt on risque de vivre en plein dans une dystopie si ça continue ^^.

Pour revenir à Asimov, je pense que l'écriture colle à l'histoire (surtout fondation qui parle de l'évolution d'une civilisation sur plusieurs générations, donc les histoires personnelles pourraient sembler futiles, je crois) et à la période où ça a été écrit (les années 50 si je ne me trompe pas).
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6620
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 27

Message par Agenor » 27 mars 2014, 20:33

Je l'ai fini je l'ai fini je l'ai finiii ! :mad: (j'avais bien dit que je le lirais un jour :mrgreen: )

Un gros coup de coeur ! Et dire que j'appréhendais la lecture de ce cycle avant de le débuter, ahahaha ... :mrgreen:

Je craignais d'être perdu dans l'immensité de la galaxie, que le roman fasse fouillis avec énormément de personnages et énormément de planètes ... Mais que nenni ! L'histoire se concentre sur une poignée poignée de personnages, une poignée de mondes, bien que l'immensité de l'univers soit particulièrement bien rendue :-)

J'ai trouvé l'idée de ce cycle original, et c'est la première fois que j'en lis un sur ce sujet. L'écriture est très agréable à lire et l'histoire est simple à comprendre, elle ne foisonne pas de détails scientifiques barbants et assommants.
Je trouve ce cycle intemporel, il n'y a rien dans l'écriture ou l'histoire qui montre qu'il a été écrit il y a plusieurs décennies. On est loin des récits remplis de gadgets qui, au fil des années, montrent leur côté vieillot !

On observe le côté politique, scientifique et culturel d'un empire galactique, l'effondrement de celui-ci et la lente naissance de la Fondation :-)

Concernant le dernier tome, le tome 5, vu que c'est le dernier que j'ai lu, ça mérite un petit spoiler !
Spoiler: Afficher
Le tandem Joie/Trevize m'a un peu agacé. Se voir rabâcher pendant des centaines de pages que Joie n'est pas que Joie, mais qu'elle est Gaïa, j'ai trouvé ça un peu lassant.
Concernant la fin en elle-même, je l'ai trouvée un peu hâtive, mais ça fait écho à une réflexion que je m'étais faite pendant le premier tome : "Mais ... on parle de la Galaxie, mais qu'en est-il du reste de l'univers ?". Et cette fin ouverte me plaît !

Alors, amateurs de science-fiction, n'hésitez pas et foncez ! :D
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Anaterya
Rat de bibliothèque
Messages : 2560
Inscrit le : 21 mars 2013

Message par Anaterya » 28 mars 2014, 23:37

C'est dans ma wish list, mais ce n'est pas pour tout de suite, aux dernières nouvelles j'ai déjà plus de 60 livres dans ma PAL :mrgreen:
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6620
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 27

Message par Agenor » 30 mars 2014, 13:54

Fais un peu de place pour lire ce cycle, il en vaut vachement la peine !   :langue:  
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Anaterya
Rat de bibliothèque
Messages : 2560
Inscrit le : 21 mars 2013

Message par Anaterya » 30 mars 2014, 14:25

Eh ! je vais commencer Druide ce soir, je ne peux pas tout lire en même temps :p
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6620
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 27

Message par Agenor » 30 mars 2014, 14:50

Si c'est pour Druide, tu es toute pardonnée :wink:
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Anaterya
Rat de bibliothèque
Messages : 2560
Inscrit le : 21 mars 2013

Message par Anaterya » 30 mars 2014, 14:54

J'étais sûre que l'argument allait faire mouche :mrgreen:
Trane
Timide
Messages : 13
Inscrit le : 24 avr. 2014

Message par Trane » 24 avr. 2014, 06:51

Ardu à lire, ce cycle de Fondation est un must de la SF!
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6620
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 27

Message par Agenor » 27 avr. 2014, 16:33

Etant plutôt adepte de hard SF, j'ai trouvé la lecture de ce cycle très abordable Trane ;)
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Tango's
Bavard
Messages : 115
Inscrit le : 04 nov. 2014

Message par Tango's » 08 nov. 2014, 18:10

Je n'ai pas été plus emballé que cela du cycle Fondation. J'entendais autour de moi que du bien. Peut-être l'ai-je trop fantasmé ? J'ai beaucoup aimé le début et PAF ! D'un seul coup il nous enlève Sheldon (un trou de mémoire si c'est bien lui). On se retrouve avec un autre personnage. J'ai trouvé un peu vieillit quand même avec les ustensiles atomique. Bon, c'était à une époque où tout était nouveau (les radiations, l'atome, le nucléaire, la bombe,...), normale qu'il voit en cela le futur.
La suite est mieux avec un tome 2 plus réussit. La 3 est prévisible mais bien également.
Comme dis plus haut, je n'ai pas plus été emballé que cela, la suite ne m'intéresse guère. Le style de Asimov non plus. C'est simple, efficace, mais mou. Ce qui n'enlève en rien le génie de cet auteur justement reconnu et adulé.
Avatar du membre
Mindkiller
Assidu
Messages : 296
Inscrit le : 21 juin 2015

Message par Mindkiller » 05 juil. 2015, 15:41

J'ai vu qu'il existe un "Prélude à Fondation" d'Asimov aussi d'ailleurs... Faut-il le lire avant ou c'est une lecture "annexe" ?
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6620
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 27

Message par Agenor » 05 juil. 2015, 22:20

Je pense que c'est comme certaines sagas de fantasy que j'ai lu et dont les préquelles ont été écrit une fois la saga terminée. J'ai juste lu le cycle de fondation, mais à mon avis (et une recherche rapide sur le net me l'a confirmé), les préquelles sont là pour faire un apparté sur un point précis de la saga (par exemple ici ce serait sur la vie de Sheldon, qui apparaît dans le premier tome à un âge déjà avancé)
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Mindkiller
Assidu
Messages : 296
Inscrit le : 21 juin 2015

Message par Mindkiller » 05 juil. 2015, 22:29

Ok, donc il vaut mieux le lire dans l'ordre de parution (celui ci daterait de 1988) et non dans l'ordre chronologique ?
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6620
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 27

Message par Agenor » 05 juil. 2015, 22:49

Apparemment oui ^^ D'autant plus qu'apparemment le style de l'auteur a évolué dans le temps, et comme ces préquelles ne se concentrent que sur une petite partie de l'histoire ça pourrait donner un mauvais goût de la saga Fondation. Et il y a aussi le risque de se faire spoiler la suite qui a été levé par certains lecteurs.
Je ne les ai pas lus mais par exemple dans le premier tome de fondation on apprend seulement ce qu'est la psychohistoire au fil du récit, et le plan de Sheldon sans savoir où il mène. Si les préquelles se concentrent sur la vie de Sheldon, d'une part il y aura forcément toute l'explication de ce qu'est la psychohistoire et les implications qui en découlent, et il peut également y avoir le plan de Seldon.

Bon, je dis ça, mais en fait j'en sais rien xD Dans tous les cas, le cycle est tout à fait compréhensible dans la parution chronologique, et les préquelles sont un bon moyen de prolonger l'histoire si l'on a aimé le cycle et de découvrir l'approfondissement de certains détails.
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Mindkiller
Assidu
Messages : 296
Inscrit le : 21 juin 2015

Message par Mindkiller » 05 juil. 2015, 23:41

Ok, bon, bah je lirai ça plus tard alors et je vais attaquer par Fondation sans passer par la préquelle. Merci beaucoup :)
Avatar du membre
Mindkiller
Assidu
Messages : 296
Inscrit le : 21 juin 2015

Message par Mindkiller » 29 août 2015, 20:22

Bon, je viens de finir la troisième partie de Fondation (je m'éparpille dans mes lectures tant j'en ai à lire je sais ^^). Et autant dire que j'adore. Il me tient vraiment en haleine et j'ai du mal à refermer le livre et ne pas tout dévorer d'un coup. J'ai été un peu dérouté au début par les ellipses temporelles, mais on s'y fait. Là j'attaque sur la partie avec les marchands et j'aime vraiment la tournure que prend le livre. On sent qu'Asimov prend le temps de placer tous ses pions pour écrire sa saga. Je comprends pourquoi ce cycle est passé au grade de culte et chef d'oeuvre. Comment on peut aimer la SF et ne jamais avoir lu ce livre ? :D !
Avatar du membre
ChaFo
Modératrice
Messages : 2192
Inscrit le : 07 avr. 2015
Genre :
Âge : 30
Contact :

Message par ChaFo » 30 août 2015, 15:03

Ça et Dune xD
Répondre

Retourner vers « Planet/Space opéra »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité