Divergente 1 - Veronica Roth

Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6578
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 27

Divergente 1 - Veronica Roth

Message par Agenor » 29 janv. 2013, 14:09

Divergente 1 de Veronica Roth

Image

Résumé :
  • Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq factions. À 16 ans elle doit choisir sa nouvelle appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d'aptitudes n'est pas concluant. Elle est divergente, elle est en danger de mort !

Éditeur : Nathan
Date de sortie : 8 Novembre 2012
Disponible en format Poche : Non


“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
PoisonDub
Assidu
Messages : 359
Inscrit le : 17 janv. 2013

Message par PoisonDub » 29 janv. 2013, 18:14

Tu l'as lu? Moi j'ai du mal avec ce genre de couverture... Oui oui je sais "on ne juge pas un livre a sa couverture" :)
Mais quand même!
Avatar du membre
Justdream
Rat de bibliothèque
Messages : 1523
Inscrit le : 22 janv. 2013

Message par Justdream » 29 janv. 2013, 18:19

J'en ai entendu le plus grand bien, on me dit souvent de me lancer et de le lire car je ratais vraiment quelque chose. Il y a de très bons retours dans mon entourage, donc je suppose qu'il est bien.
Mais je ne l'ai toujours pas dans ma PAL ! Je me laisserais certainement tenter un jour...
Avatar du membre
Ryuuchan
Assidu
Messages : 397
Inscrit le : 20 déc. 2012

Message par Ryuuchan » 29 janv. 2013, 20:55

@PoisonDub > cette couverture n'est pas la première couverture. Ils ont mis celle-ci face au succès de Hunger Games (je crois que le but pleinement assumé par l'éditeur en plus). C'est con parce que c'est vrai qu'elle est moche, celle-ci :x
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6578
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 27

Message par Agenor » 29 janv. 2013, 21:24

PoisonDub a écrit :Tu l'as lu? Moi j'ai du mal avec ce genre de couverture... Oui oui je sais "on ne juge pas un livre a sa couverture" :)
Mais quand même!
Non je ne l'ai pas lu, j'ai ajouté la fiche car il y a la première sur le forum, "Divergent", mais je partage ton point de vue, la couverture n'est pas top et on voit clairement qu'elle fait allusion à Hunger Games :no: D'ailleurs la fille sur la couverture, elle vient d'où ? Il n'y a pas eu d'adaptation au cinéma de ce roman, donc ... :confused:
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Justdream
Rat de bibliothèque
Messages : 1523
Inscrit le : 22 janv. 2013

Message par Justdream » 29 janv. 2013, 21:27

C'est vrai que c'est un peu "abusé" la couverture... On voit clairement que l'éditeur a voulu profiter du succès d'Hungers Games. Je ne trouve pas ça top et en plus la couv n'est pas véritablement réussie !
Avatar du membre
Valar Morghulis
Rat de bibliothèque
Messages : 4248
Inscrit le : 20 déc. 2012
Genre :

Message par Valar Morghulis » 30 janv. 2013, 07:45

@Agenor: si il y en a une en ce moment même ! Je pense que la fille de la couverture est l'actrice, mais je ne suis pas sure.

Personnellement je n'arrive pas à me décider car la couv fait trop penser à Hunger Games, mais aussi la 4e (monde appocalyptique, 5 factions vs. 12 districts) après le principe n'est pas le même (je n'ai aucune idée de ce que c'est d'être "divergent"), elle ne va pas se battre dans une arène, mais je pense qu'elle se bat tout de même contre le gouvernement, qu'elle va renverser du haut de ses 16 ans.

Mais peut être que si je tombe dessus à la bibli un de ces quatre, je me laisserais tenter !
Image 
Avatar du membre
Kasseul
Passionné
Messages : 1473
Inscrit le : 07 févr. 2013

Message par Kasseul » 07 févr. 2013, 16:58

J'ai lu ce livre à l'époque où il s'appelait encore " Divergent ", et non " Divergente ". La première couverture était d'ailleurs bien plus belle que celle-ci. L'éditeur veut clairement surfer sur la vague de Hunger Games, pourtant, les deux histoires sont bien différentes. C'est dommage, ça donne une fausse image de l'histoire.

Bon, comme je n'ai pas vu d'avis sur le livre, je me lance. J'ai adoré. J'avais pas trop envie de le lire, au début, mais finalement, je m'y suis mise. Je débarquais dans mon appartement et j'avais que ça à lire. Je l'ai dévoré en quelques jours. L'action est peut-être un peu longue à venir, mais la tension monte petit à petit pour exploser à la fin. Une fin qui, d'ailleurs, donne vraiment envie de lire la suite. J'étais vraiment prise dans l'histoire, je voulais savoir ce qui allait se passer. Ah ! Et je précise aussi que ce n'est pas une histoire où tout le monde survit. Il y a des morts, et les personnages principaux ne sont pas épargnés.

Bref, lisez-le rapidement ;)
Avatar du membre
Kono
Bavard
Messages : 111
Inscrit le : 11 janv. 2013

Message par Kono » 08 févr. 2013, 18:55

J'ai l'ai lu en format numérique (le détail inutile ^^) et j'avais apprécié mais sans plus. Il est vrai que la couverture est horrible (je préfère l'autre)! Mais pire il y a! :) On pourrait croire que le livre surfe sur la vague Hunger Games mais l'histoire est totalement différente.
Dans Divergent(e), il y a cinq castes avec des caractéristiques spécifiques. Passé un certain âge, il faut choisir sa caste définitive pour le restant de ses jours. Mais Tris n'est pas comme tout le monde et cela va bien lui poser des problèmes!

Ce roman s'inscrit dans ce qu'on appelle les romans dystopiques, qui se donne un genre contre-utopique :suspect: Bon je râle un peu mais il y a une masse de bouquins (surtout pour les filles) de ce genre qui se veulent intelligents, du genre "réfléchissez sur la nature humaine blabla" mais qui au final sont juste des histoires sans véritable profondeur. C'est la mode en ce moment.

Je rebondis sur ce qu'a dit PoisonDub, moi aussi j'ai du mal à ce genre de couverture! Et tu verrais ceux des romans dystopiques! Tu es servi :mrgreen:
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6578
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 27

Message par Agenor » 08 févr. 2013, 20:58

Kono a écrit :Bon je râle un peu mais il y a une masse de bouquins (surtout pour les filles) de ce genre qui se veulent intelligents, du genre "réfléchissez sur la nature humaine blabla" mais qui au final sont juste des histoires sans véritable profondeur. C'est la mode en ce moment.
Bien que je n'ai lu aucun bouquin dystopique, j'ai également cette impression. On est loin de certains livres comme 1984 où il y a vraiment une réflexion qui est amorcée. Enfin, du moment qu'il y a des ventes et que ça plait à des lecteurs, tant mieux pour l'auteur ! :happy:
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Kasseul
Passionné
Messages : 1473
Inscrit le : 07 févr. 2013

Message par Kasseul » 08 févr. 2013, 21:03

Non, effectivement, la mode, actuellement, c'est plutôt de raconter des distopies futuristes.
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6578
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 27

Message par Agenor » 08 févr. 2013, 21:06

D'ailleurs sans vouloir passer pour le con de service, j'ai vu Hunger Games au cinéma et jamais il ne m'est venu à l'esprit que ça pouvait être une critique du système de télé-réalité ... ce n'est que plus tard en lisant des articles sur Hunger Games que j'ai appris ça ! :oops:
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Kasseul
Passionné
Messages : 1473
Inscrit le : 07 févr. 2013

Message par Kasseul » 08 févr. 2013, 21:09

Moi non plus, ça ne m'est pas venu à l'esprit. En même temps, je n'ai pas eu besoin de Hunger Games pour me faire un avis sur la télé réalité. Alors non, tu ne passes pas pour un con. Sinon, je suis aussi idiote que toi :)
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6578
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 27

Message par Agenor » 08 févr. 2013, 21:12

Ah je n'ai pas non plus eu besoin d'Hunger Games pour avoir un avis sur la télé-réalité et ses dangers, heureusement :D Mais je ne sais pas trop, l'histoire ne m'a pas parue très portée sur la réflexion donc je l'ai prise comme un bon film qu'on regarde sans se poser trop de questions :D A la différence d'autres histoires, comme par exemple V pour Vendetta, ou Big Brother, où l'oeuvre est suffisamment "sérieuse" pour amener le lecteur à une réflexion !
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Ryuuchan
Assidu
Messages : 397
Inscrit le : 20 déc. 2012

Message par Ryuuchan » 08 févr. 2013, 21:51

Agenor a écrit :On est loin de certains livres où un détail historique est modifié pour montrer ce que pourrait être notre présent actuel (si l'Allemagne avait gagné la seconde guerre mondiale, ou au contraire si il n'y avait jamais eu cette guerre par exemple !).

Ça c'est de l'uchronie, pas de l'utopie :P


Sinon, la mode dystopie m'énerve aussi un peu, mais pas pour les mêmes raisons. On a l'impression que c'est un genre à part entière, une nouveauté et un mot trop hype. Déjà c'est un sous-genre de SF, rien de plus. Et Orwell, Bradbury, Huxley et j'en passe n'ont pas attendu que mesdames Roth ou Collins réinventent le genre pour écrire des 1984, des Meilleurs des mondes ou des Fahrenheit 451. Bouquins que je considère comme de la véritable dystopie...

Mais bon, cela dit, j'ai quand même trouvé Hunger Games sympa, et je projette de lire Divergent ^-^
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6578
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 27

Message par Agenor » 08 févr. 2013, 21:58

Ryuuchan a écrit :Ça c'est de l'uchronie, pas de l'utopie :P
Merci de m'avoir corrigé, j'ai tendance à confondre facilement :oops:
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Kono
Bavard
Messages : 111
Inscrit le : 11 janv. 2013

Message par Kono » 09 févr. 2013, 08:48

Tiens Agenor tu viens de m'apprendre quelque chose ^^ Je savais qu'il s'agissait de télé-réalité mais je n'ai jamais tilté que cela en était une critique :P Enfin comme cela a été dit avant, j'avais aussi mon opinion sur la tv réalité avant ce livre. Puis bon, critique ou pas, réflexion ou pas, Hunger Games n'a pas empêché les Etats-Unis de créer le jeu télé inspiré du livre (oui oui!!)... Mais où va le monde... :|

En plus ils vont faire une adaptation ciné de Divergent!! Mais pourquoi!! :pleure: Il y a tellement d'autres livres qui méritent d'être adapté, en tout cas ce serait vraiment intéressant.
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6578
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 27

Message par Agenor » 09 févr. 2013, 09:01

Kono a écrit :Hunger Games n'a pas empêché les Etats-Unis de créer le jeu télé inspiré du livre (oui oui!!)... Mais où va le monde...
Ahahah je savais pas je viens de me renseigner, c'est juste .. ouffissime ? Ils vont faire quoi si il y a des accidents ou des infections, manque de nourriture etc ? Et ça promet d'être d'un ennui ... Oo

Pas de nourriture, pas d'eau, pas d'abri
L'émission, nommée "The Hunt", devrait être diffusée cet été sur la chaîne américaine. Dans le programme, 12 binômes vont s'affronter pendant un mois dans le but de se capturer les uns et les autres.
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Kono
Bavard
Messages : 111
Inscrit le : 11 janv. 2013

Message par Kono » 09 févr. 2013, 09:16

Le livre se veut une réflexion sur ce sujet et au final? Une émission télé! La blague quoi :lol: Ils mesurent pas les conséquences. Tu as raison, comment vont-ils faire s'ils choppent des trucs? Puis ça doit être triste de regarder des gens en train d'essayer de survivre quoi :|
Avatar du membre
Bookish_Girl
Intégré
Messages : 68
Inscrit le : 05 avr. 2013

Message par Bookish_Girl » 06 avr. 2013, 15:56

Kasseul a écrit :J'ai lu ce livre à l'époque où il s'appelait encore " Divergent ", et non " Divergente ". La première couverture était d'ailleurs bien plus belle que celle-ci. L'éditeur veut clairement surfer sur la vague de Hunger Games, pourtant, les deux histoires sont bien différentes. C'est dommage, ça donne une fausse image de l'histoire.

Voilà, la couverture de base, très ressemblante à la VO.

Image

Je déteste la réédition, c'est totalement moche, ça n'attire pas l'oeil, comme l'a dit PoisonDub:

PoisonDub a écrit : Tu l'as lu? Moi j'ai du mal avec ce genre de couverture... Oui oui je sais "on ne juge pas un livre a sa couverture"
Mais quand même!

On a beau faire style, on est beaucoup à juger sur la couverture, moi la première!

Après, je sais pas si le roman est censé faire réfléchir, mais à mon avis, l'auteur avait envie d'écrire, elle a écrit, ça a plu, et ça ne va pas plus loin.

J'ai beaucoup aimé perso :)
Avatar du membre
Kasseul
Passionné
Messages : 1473
Inscrit le : 07 févr. 2013

Message par Kasseul » 10 juin 2013, 13:25

Moi je ne juge pas trop sur la couvertures, parce qu'elle change souvent entre le grand format et la version poche. Sans parler des livres qui n'ont aucune illustration en couverture ... ! Je ne pense pas que le but premier du livre était de faire réfléchir, pourtant, je ne peux pas m'en empêcher quand je lis ce genre d'histoire. Si on regarde bien, les cinq classes d'appartenance et le choix qu'il y a à faire, je trouve que ça correspond assez bien à notre société. Il faut constamment rentrer dans les normes sous peine d'être mis à l'écart. Il faut être mince, il faut avoir un compte Facebook, il faut avoir un smartphone, il faut regarder Game of Thrones, il faut être SWAG, tout ça ... Tris représente un peu tous ceux qui ne rentrent pas dans les catégories prédéfinies et qui font un peu chier les autres.
Avatar du membre
Kinoko
Intégré
Messages : 63
Inscrit le : 14 avr. 2013

Message par Kinoko » 11 juin 2013, 10:12

J'ai pas du tout aimé ce livre et en particulier les valeurs qui en découlent, du genre les courageux se tatouent et sautent dans le vide sans savoir si il y a quelque chose en bas pour amortir leur chute (et s'ils le font pas, c'est des vils trouillards qui méritent pas de vivre). Pour moi c'est plein de raccourcis clichés, américanisés et totalement stupides. Ca a complétement décrédibilisé ma lecture, j'avais l'impression qu'on me prenait vraiment pour un concombre à essayer de me faire adhérer à des trucs pareil. Parce que bon pour moi le courage c'est pas vraiment se tabasser les uns et les autres et faire des actes insouciants, dangereux (voir suicidaire ?), masochistes et totalement débiles toutes les trois secondes. Les autres castes, c'est pareil, c'est clichés sur clichés, et ça m'éneeeeeeeeeeerve. Voilà, c'était mon coup de gueule du jour XD
Sinon le livre se lit quand même très bien (je l'ai lu en VO perso), même si il y a un gros mou au milieu. Triss est plus ou moins attachante. Il y a rien de bien innovant. Bref, je comprends pas l'engouement pour ce bouquin et je lirai pas la suite XD
Avatar du membre
Kasseul
Passionné
Messages : 1473
Inscrit le : 07 févr. 2013

Message par Kasseul » 11 juin 2013, 17:43

Bah justement, Kinoko, je ne pas du tout d'accord. Pour moi, l'auteure n'a justement pas voulu dire que les courageux doivent obligatoirement se tatouer, que les érudits doivent forcément être toujours plongés dans leurs bouquins ... Au contraire, je trouve que c'est exagéré à l'extrême pour montrer à quel point ce système est stupide et que c'est malheureusement la voie que prend note société.

Par exemple, aujourd'hui, aujourd'hui, si tu dis aimer la musique classique, on va te traiter de vieille. Si tu dis aimer le métal, on va dire de toi que t'es une gothique et que t'es adepte des rites sataniques, si tu aimes David Getta, on va te dire que t'aimes bien aller en boîte ... C'est justement ça qu'à voulu dire l'auteur, je pense. Ou en tout cas, c'est comme ça que je le ressens. C'est qu'on fait des clichés stupides.

Et aujourd'hui, dès que tu dis quelque chose, les gens vont d'identifier à un type de personne, à un groupe de gens. Et si tu diffères de l'idée qu'ils ont de toi et de ce groupe de personne, et bah clairement, tu les emmerdes, parce que tu rentres pas dans les cases. Ils comprennent pas que tu puisses aimer lire, aimer jouer aux jeux vidéos et résoudre des équations. C'est comme ça, aujourd'hui. Pour les gens, c'est pas possible que tu puisses aimer deux choses radicalement différentes parce que pour eux, c'est incompatibles. Pour moi, l'auteur n'a pas voulu nous faire adhérer aux valeurs de son livre, mais justement les rejeter.

Parce que c'est bien le rôle que joue Tris. Elle est divergente, elle correspond à rien. Elle n'est pas comme les autres, elle rentre dans aucune catégorie. Pour moi, l'auteur dénonce justement la stupidité des clichés qu'on veut absolument nous coller à la peau. Au contraire, elle ne veut pas nous inciter à nous ranger dans des catégories préformatées non déformables, mais nous encourager à nous différencier des autres.

Après, tu as peut-être ressentit les choses différemment parce que tu ne t'es pas trop attachée à Tris, mais moi je me suis identifiée à elle, parce que je suis un peu comme elle, donc je l'ai ressentit comme je l'ai dit précédemment.
Avatar du membre
Kinoko
Intégré
Messages : 63
Inscrit le : 14 avr. 2013

Message par Kinoko » 11 juin 2013, 20:31

J'avoue que quand je lis un livre, je cherche pas forcément à voir la critique de la société qu'il y a derrière, pour moi c'est plutôt un moyen de m'échapper de la réalité plutôt que de mettre en exergue les vices de celle-ci. Je me doute bien qu'il y a un discours engagé derrière tout ça, mais pour moi, il est pas mis en forme de la bonne manière, il ne m'a absolument pas touché, il m'a même gêné.

Mais en tout cas, merci de ton explication parce que du coup, je comprends mieux justement, ce qui peut faire adhérer les personnes (en dehors des gens qui aiment parce que c'est bien écrit et que ça suit la 'mode' dystopique).
Avatar du membre
Kasseul
Passionné
Messages : 1473
Inscrit le : 07 févr. 2013

Message par Kasseul » 11 juin 2013, 20:47

Moi non plus, je ne cherche pas toujours à voir la critique de la société. D'ailleurs, en lisant le livre, je ne m'en suis pas vraiment aperçue. Mais avec la recul, ça devient presque logique >_< Mais je peux comprendre que ça t'ai gêné :)

Oh mais je te rejoins sur un point : certaines personnes ont dû lire ce livre uniquement parce que c'est une dystopie. C'est comme Hunger Games ( que je n'ai pas encore lu, shame on me ), qui critique les jeux télévisés et la société. Les 3/4 des gens ont dû lire et voir le film parce que tout le monde en a parlé, et ne se sont pas posés de questions ( malheureusement ... ).
Répondre

Retourner vers « Science-Fiction »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité