Chroniques du reader busters club [teminé]

Que tu sois écrivain, dessinateur ou graphiste à tes heures perdues, cet endroit est là pour que tu puisses nous montrer ton talent !
Répondre
Avatar du membre
Ewells
Fidèle
Messages : 655
Inscrit le : 16 janv. 2013

Message par Ewells » 19 janv. 2013, 20:09

Edit : toute les pages de la nouvelle se trouve dans se sujet


En ces soirées d'hiver si froides, je vous propose chers membre du forum de Lecture imaginaire, une petite nouvelle sortie de mon imagination en sciant du bois trempé par la neige...

J'espère que cela vous plaira, elle n'est pas encore finie évidemment mais j'ai déjà une bonne idée de la suite des évènements, je veux avant tout votre avis...

J'ai aussi une proposition à vous faire... à tout les membres du forum qui n’apparaissent pas dans ce premier épisode: Voulez vous faire partie du reader busters club ? Si oui indiquez le dans votre critique j'ai prévu de la place :p

Note : J'ai utiliser les pseudo de Zéna Agenor et Thanaquil sans leur consentement, si vous êtes contre le fait d'être dans cette petite nouvelle faite le moi savoir .

Ps: je prévois une page (A4 Times new roman taille 12 si vous voulez tout savoir) tout les deux jours :p

Enjoy

Reader Busters Club. Light novel 01/ Kanpai !(Santé!)

La fête de l'homme blanc, le seul jour célébré par l'entièreté du monde connu... et, au beau milieu du royaume d'Eragor dans la légendaire forêt bien au-delà du muret... une petite fille marche dans la neige, ses traits évoques ceux d'une elfe mais sa chevelure gris argent et ses oreilles aux lobes rond démentent cette appellation d'origine contrôlée, ses pieds que l'on s'attendrait à voir bleu par ce temps, semblent flotter au dessus de la poudreuse et sa fine robe blanche suffit a arrêter les frimas de l'hiver qui font voltiger sa longue chevelure...

Elle attend, cela fait maintenant un bon quart de lune qu'elle observe le chalet se situant dans la petite clairière s'ouvrant devant elle ...

Alors qu'une lumière chaude filtre au travers des lourds rideaux de laine et que des éclats de voix lui parviennent depuis le coucher du soleil, elle aperçoit deux personnes sortant de la bâtisse.
Notre jeune inconnue décide de se faufiler discrètement, longeant la clairière elle arrive presque à portée de voix et n'entend qu'une partie de la discussion qu'ont les deux silhouettes.
-Zéna... tu... sur ... payer ... ça ? Dit une voix d'homme
_ Agenor... Barathéon... beaucoup... or. Répondit une voix claire qui, semblait-il, se voulait apaisante.

Ils prononcèrent encore quelques phrases incompréhensibles puis s'engouffrèrent à nouveau dans le chalet.
L'inconnue décida qu'il était temps de prendre les choses en main, aussi s’approcha-t-elle de l'unique fenêtre ou le rideau permettait d'entrevoir l'intérieur et ce qu'elle vu la sidéra : une bonne vingtaine de personne en train de festoyer, attablés à une longue table en chaîne, autour des estivants une grande quantité de déchets jonchait le sol, l'inconnue les identifia comme des emballages cadeaux puis elle remarqua que les convives avaient disposé une grande pile de livres sous chacune de leur chaises.

Tous étaient en train de manger tout en parlant avec une passion certaine de choses qui parurent incompréhensibles à la jeune fille. '' Et tu n'as encore rien lu ! Un mage brun arrive même à dompter des lièvres pour qu'ils lui fassent le thé et range son lave-vaisselle. Dit une voix enjouée.
Mage...Parlaient-ils de sourcellerie ? La jeune inconnue l'ignorait mais elle se demandait maintenant si son choix était le bon, ces gens-là étaient-ils prêt pour une quête de si longue haleine ?
Une pancarte en arc de cercle indiquait en grand ''Reader Busters Club'' au dessus de l'entrée.

Ce n'était plus le temps des doutes aussi elle décida-t-elle de faire une entrée fracassante...
Sa tentative de fracasser la porte avec le pied se finit malheureusement mal, elle se retrouva à l'intérieur de l'habitation sans que la lourde porte ne bouge d'un yota.

Et... personne ne fit attention à elle ... tout courage l'ayant quittée notre inconnue argentée resta pétrifiée un instant devant le banquet puis se jeta d'un bond dans la cuisine qui s'ouvrait devant-elle.
Elle tomba nez à nez avec une paire de jambes, levant les yeux elle constata que l'articulation était du mauvais côté et qu'elle pouvait encore s'enfuir, un minibar accueillit sa roulade sur l'épaule gauche, se croyant dissimulée derrière le petit meuble elle se permit de souffler un instant, deux femmes se mirent à parler et l'inconnue tendit l'oreille...

-Thanaquil, tu n'aurais pas un conseil à me donner concernant le tableau que j'ai vu l'autre jour au village ? Tu sais le grand montrant une belle vallée enneigée au retour du soleil. !Demanda une voix vive.
-Je ne me souviens pas, c'était l'une de celles que vendait la femme de l'épicier ? Répondit l'autre.
-Je crois qu'elle se trouvais dans l'auberge, je te la montrerais demain !

La jeune inconnue resta immobile le temps qu'elles sortent de la pièce, alors qu'elle croyait tout danger écarté un reniflement sourd la fit sursauter, quelque chose rodait dans son dos...
Elle dut user de toute sa volonté pour tourner la tête, face à elle se tenait un énorme chien noir, elle eu l'étrange sensation qu'il souriait , et , avant qu'elle ait pu esquisser le moindre mouvement, le chien passa dans son dos, la saisit par le col de sa robe et la souleva, la transportant en position accroupie à quelques centimètres du sol, il entra dans la salle du banquet, l'inconnue était passée de la stupeur à la colère, se maudissant intérieurement d'être aussi légère qu'une plume, ce n'était pas qu'une image, le chien agita la gueule d'un mouvement sec et l'envoya facilement sur la longue table en chaîne.
En ouvrant la gueule l'animal aboya d'une façon étrange -Kanpaiiii !
Tout les convives se tournèrent presque instantanément vers lui, ceux du bout de table ayant un mouvement de recul devant la vision qui s'offrait à eux : une jeune fille aux longs cheveux gris glissant sur la table de banquet tout en passant à travers les plats et aliments.
Les autres se situant du côté de la table que l'inconnue avait franchi à toute vitesse pendant qu'ils tournaient la tête crièrent en retour '' Pour Ewells, Kanpaiiiii !''

Ewells

Ps2: J'écris sur un traitement de texte, j'ai donc du ré-arranger tout les paragraphes après le copier collé, j'espère que cela reste lisible... (ah oui mes plus plates excuses pour l'orthographe, ce n'est vraiment pas une amie fidèle)


Avatar du membre
Valar Morghulis
Rat de bibliothèque
Messages : 4250
Inscrit le : 20 déc. 2012
Genre :

Message par Valar Morghulis » 19 janv. 2013, 22:44

Ouh là là alors il y a trop d'enigmes dans ton histoire pour que ça soit compréhensible ! Il va falloir que tu éclaircisses ça en écrivant la suite ^^
En tout cas, je suis contente que mon nom apparaisse :D (en espérant qu'il reviendra !) J'adore être dans des histoires x) (je fais souvent ça quand je m'ennuie en cours avec des amies :D )

Quoi qu'il en soit, ton histoire m'intrigue :) la suite !
Image 
Avatar du membre
Ewells
Fidèle
Messages : 655
Inscrit le : 16 janv. 2013

Message par Ewells » 20 janv. 2013, 08:39

:p je promet de dévoiler mon jeu au prochain épisode, je marche à l'instinct pour l'écriture et je voulais voir comment j'allais m'imaginer l'inconnue avant d'établir vraiment les bases de l'histoire, donc cela reste nébuleux (pour vous).

. La suite surement demain dans la journée.
Avatar du membre
Thanaquil
Passionné
Messages : 1157
Inscrit le : 08 janv. 2013

Message par Thanaquil » 20 janv. 2013, 17:11

Moi aussi, j'ai besoin de lire la suite pour comprendre :) , et je trouve ça sympa de retrouver nos pseudos.
La suite! :happy:
Avatar du membre
Ewells
Fidèle
Messages : 655
Inscrit le : 16 janv. 2013

Message par Ewells » 21 janv. 2013, 19:43

Me revoilà, tout juste dans les temps ( temps que je n'ai d'ailleurs pas autant eu à disposition qu'espéré)

Je prendrais peut-être 3 jours pour la suite, je me rend compte que le résultat n'est pas aussi bon quand je me pousse à écrire trop rapidement...
Anecdote: la banshee est dans la mythologie irlandaise, une jeune fille vêtue d'une robe blanche perdue dans les bois , dont l'arrivée dans une demeure annonçait la mort imminente de l'un des occupants, son cri est horrible et l'on raconte que si elle est énervée il peut tuer ...

Avançons donc un peu plus loin dans l'histoire avec se titre si évocateur :p



nightmare you're mine : NYM

L'inconnue acheva sa glissade juste avant d'atteindre le bout de la table, légèrement étourdie elle eut conscience que le calme se faisait autour d'elle, ainsi que la désagréable impression d'être au centre de tout les regards...
Allongée de tout son long, sa tête au bord du précipice, elle observa ce qui lui faisait face, écarquilla les yeux, et se mit à crier tout en poussant frénétiquement sur ses bras, tentant de reproduire sa spectaculaire glissade dans l'autre sens.
-Agenor, il faudrait vraiment que tu arrête avec les lentilles rouges, tu terrifie tout le monde... Dit une voix que l'inconnue reconnue comme celle de Zéna.
L'inconnue tenta de se calmer, elle se trouvait maintenant a quartes pattes au milieu de la table, une jeune fille aux longs cheveux bruns lui fit un signe de la main.
-Avez-vous besoin d'aide ?'' ajouta Zéna.
Tentant de regagner un peu de dignité la jeune inconnue ramena ses jambes sous elle tout en faisant mine d’épousseter sa robe.
-Oui, je suis ici pour demander votre aide à tous. Une grande partie des convives abaissèrent la tête posant leurs front dans leurs mains, si un dragon avait été lié à l'un d'entre eux voici à peu de choses prêt ce qu'il aurait perçut de son lien mental. ''Trop rapide, se scénario n'est pas sérieux...''
Heureusement que l'auteur n'as pas introduit de dragon donc.
La jeune inconnue senti une boule monter dans sa gorge, elle n'avait pas prévu une réaction aussi pessimiste de leur part... Une voix plus sage qu'elle avait déjà entendue plutôt vint la sortir de son découragement.
-Et comment t'appelles-tu jeune demoiselle ?
-Nym, oui, je m’appelle Nym et je suis là pour vous proposer une quête que vous seuls pouvez accomplir ! L’intérêt des convives sembla se rallumer et quelques uns relevèrent la tête, intrigués...

-J'ai une question: comment es-tu passée à travers tout ce qu'il y avait sur la table sans les renverser ? Demanda le gros chien noir -Et je crois que tu es assise au travers du saladier.
-Ewells ! Ne te mets pas à parler sans prévenir, si tu lui as fait peur je t'envoie dehors ! Averti Zéna d'un ton sans partage.
Nym envoya un regard noir au gros chien, elle se sentait étrangement encore plus humiliée qu'il l'aie jetée ainsi alors qu'il était doué d'intelligence.
-Je... j'ai déjà vus ce genre de phénomènes ... commença-t-elle, mais Ewells ne la laissa pas poursuivre. -Phénomène... Tu peux dire monstre de foire si tu en as envie, je n'ai que faire d'aider quelqu'un de ton espèce. Ewells poussa un grognement sourd se dirigea vers la porte, grimpa sur la poignée et sorti dans la nuit.
Un silence s'installa et plusieurs convives tremblèrent de froid quand le vent s'engouffra par la porte restée ouverte, une femme se leva pour aller refermer la porte.
-Il fait le coup à tout le monde quand il rencontre quelqu'un qui ne sait pas comment le traiter, mais il n'est pas mauvais au fond, ne t'en fait pas.
Nym acquiesça légèrement, elle ne savait pas trop quoi en penser, elle n'allait pas culpabiliser, il l'avait quand même lancée sur la table...
Le dénommé Agenor qui était resté silencieux et observateur depuis l'arrivée de Nym prit enfin la parole. -Pourrais tu nous en dire un peu plus sur ce problème ?
Nym fut rappelé à l'ordre par son sens des priorités, elle s'éclaircit la gorge.
-Je suis une banshee vivant dans la partie montagneuse de la forêt, si je suis descendue vous voir c'est parce-qu'un trouble perverti l'esprit des anciens arbres, un mal étrange qui rend la vie aux plus vieux troncs tout en arrachant leur âme au repos éternel, la haine les a envahis.
Nym devint extrêmement pâle, si bien qu'on ne la distinguais plus de sa robe blanche.
Elle repris d'un ton fantomatique.
-J'ai aussi entendu des bruits lugubres venant des sommets, et à la lueur de la nuit des silhouettes étranges se découpent sur les versants les plus escarpés...
Avatar du membre
Ewells
Fidèle
Messages : 655
Inscrit le : 16 janv. 2013

Message par Ewells » 24 janv. 2013, 21:01

Information : les anciens sujet de cette nouvelle seront regroupés dans le premier qui changera d'ailleurs de nom, la dernière page en date sera quand à elle toujours postée dans un post indépendant en attendant la suite.

Un jour de suite pour travailler un peu plus le texte, c'est pas encore complètement ça mais je me rapproche doucement de ce que je veux écrire.

Merci à ceux qui prennent le temps de lire cette nouvelle, n'oubliez pas de poster vos critiques si vous en avez !
(la page de cette fois si est plus longue)



Départ dans la nuit :


Les convives la fixait intensément, elle avait l'étrange impression qu'ils pouvaient voir a travers elle, elle regarda sa main et se rendit compte qu'elle était en effet devenue légèrement translucide...
A la surprise générale Nym se gifla violemment et son corps récupéra un peu de sa substance.
-Excusez moi... vous savez, les bonnes vieille habitudes. Dit-elle avec un sourire gêné.
Agenor avait l'air de réfléchir et c'est une femme aux longs cheveux roux qui se présenta. ''Je m'appelle Thanaquil, tu dois comprendre quelque chose à propos de ce club, ici tout se passe dans les règles, si tu as une quête à nous proposer tu dois aussi amener une récompense en conséquences...
-Mais il s'agit de sauver la forêt dans laquelle vous vivez ! Dit Nym paniquée. Une récompense, qu'est ce que des gens aussi blizzards peuvent bien désirer ?
Thanaquil n'ajouta rien, l'expression qu'elle affichait suffisait amplement, elle ne reculerait pas sur ce point.

Nym fit mentalement l'inventaire de ce qu'elle possédait et cela prit un temps ridiculement court, elle vivait dans une vieille maison en ruine perdue au beau milieu de la forêt et ne disposait que de quelques livres anciens sur la vie et les légendes de la forêt, un fantôme n'a pas besoin de beaucoup pour vivre, ou plutôt mourir... Tout en réfléchissant elle frotta la pièce percée qui lui pendait autour du cou. -Ça suffirait. Dit Thanaquil avec un sourire.
Nym fut étonnée qu'elle s'intéresse à cette babiole, elle portait cette pièce autour du cou depuis qu'elle s'était réveillée morte, elle n'avait pas le moindre souvenir de son passé de vivant, une dizaine d'hiver étaient passés depuis et elle avait toujours eu l'habitude de la frotter entre ses doigts quand elle méditait une pensée.
-Juste ça ?
-Je ne m’investis pas dans n'importe quoi, si tu portes cette pièce autour du cou c'est qu'elle est importante pour toi, si tu me la donne le temps que tout cela soit finit alors je croirais ce que tu vient de dire.
L'instant avait quelque chose de solennel et Nym eut un pincement au coeur quand elle retira la corde de son cou et la tendit à la jeune femme qui la prit avec délicatesse et la rangea dans une poche de la veste qui pendait sur le dossier de sa chaise.
Agenor se leva.
-Bien, si Thanaquil à confiance en toi, nous te suivrons, découvrons ce qu'est cette malédiction. Nym perçut à la fois de l'amusement et de l'excitation dans le ton de l'homme.
-Alors partons maintenant, le temps presse et il faudra une bonne journée pour rallier les pied-mont
Dit Nym avec la sensation d'avoir fait le plus dur.
-Nous sommes équipés pour aller par temps froid, mais la nuit cela serait dangereux de nous aventurer dans les bois, les tempêtes de neiges sont choses courantes dans la région.
-J'ai un moyen de transport à vous proposer , le voyage ne prendra que quelques heures.
Nym se dirigea vers la porte d'un pas assuré, les convives se regardèrent quelques instants et quand Agenor lui emboîta le pas tous le suivirent.

Dehors une grande charrette à double essieux les attendaient, elle était faite d'un bois sombre et semblait extrêmement robuste ; Nym l'avait déjà rejointe et, sans le moindre élan elle sauta à côté du conducteur et lui tapota l'épaule, le véhicule se mit en mouvement et vint s'arrêter devant la vingtaines de membres du club, il se mouvait sans le moindre animal pour le tirer et beaucoup eurent une réaction de recul quand ils se rendirent compte que le cocher n'avait pas de tête.
-Allez, nous n'avons pas toute la nuit ! Leur cria Nym.
Agenor monta le premier dans l'étrange carriole et constata que des bancs s'étendaient le long des parois, certains le suivirent bientôt et malgré les réticences des autres ils finirent malgré tout par embarquer.

Nym tapota à nouveau sur l'épaule du cocher sans tête et la charrette se mit doucement en marche. Non loin sa là une ombre les suivis...
La forêt de feuillus était totallement dénudée en cette saison et la lumière de la pleine lune n'avait aucun mal à percer la voute sylvestre ; Agenor observait la jeune banshee dont les cheveux brillaient d'une lueur glaciale, il se leva et enjamba le banc qui le séparait du conducteur, se faisant la réflexion que le véhicule n'heurtait aucun cahots, il était aussi stable que si ils glissaient sur un lac gelé.
Il s'assit aux côté de la banshee, elle le regardait interdite.
-Jeune fille, tu es bien consciente que nous pouvons encore faire demi-tour, tout ces gens sont sous ma responsabilité, si tu ne m'explique pas tout je prendrais cette décision sans hésiter. Le vent soufflait une légère brise qui fit onduler les cheveux de la banshee.
Elle regardait avec une étincelle de nostalgie la forêt enneigée qui défilait devant eux.
-C'est récent... Les pères de la forêt m 'ont expliqués qu'un tel mal les avait déjà affectés il y a plusieurs centaines d'années, quand la vallée était encore habitée par des chasseurs humains, à cette époque ils avaient eu besoin d'un homme, ils portèrent leur dévolu sur un garçon qui devait à peine être plus âgé que mon apparence... Une étrange lueur passa dans les yeux de Nym.
-Les anciens harcelèrent son esprit jusqu'à ce qu'il accepte, ils sont très fort pour ça , moi même je ne peux rien leur refuser si ils font usage de ce pouvoir; il a gravi la montagne et le mal c'est dissipé.
Agenor réfléchit un instant et vint vite à la conclusion qu'il manquait encore beaucoup d'informations.
-Qu'est il advenu du garçon ?
Nym tourna lentement la tête vers lui.
-Les anciens ne l'ont jamais entendu redescendre...
Agenor leva les yeux vers la lune.
-Tes anciens ont l'air d'avoir des méthodes plutôt radicales , pourquoi-t-on ils envoyés cette fois ci, pourquoi ne pas avoir dominé un humain comme par le passé, l'un de nous par exemple ? Il pencha la tête vers elle et vit que la banshee avait baissé la sienne.
-Cette fois ci j'étais là, un ancien avec qui j'ai tissé quelques liens m'a conté leur méthode et j'ai été au devant des plus influant et des plus vieux membres de leur conseil pour qu'ils me laissent une chance de régler le problème sans recourir à ça...
-Et quel est ton intérêt derrière cette action ?
Les joues de la banshee devinrent légèrement moins pâles.
-Je sais parler depuis que je suis morte, mais je n'en ai jamais eu l'utilité avant ce jour... Vous savez, je ne ressens pas le froid... mais je crois que je sais quel sensation il procure... Nym se tut et le silence dura de longues secondes, le paysage s'écoulant lentement autour d'eux.
-Ais-je répondu à toutes vos questions monsieur Agenor ?
L'homme observa un instant la jeune femme fantôme qui se tenait devant lui puis son regard se posa quelques instants sur le cocher, juste assez pour remarquer que le tronc de celui-ci était enraciné dans la banquette.
-Oui, je vais maintenir notre participation, après tout si un enfant est parvenu à le faire alors qui sommes nous si nous échouons ? Agenor lui adressa un sourire et se leva pour rejoindre sa place.
-Merci. Chuchota Nym quand il enjamba le banc.
Aucun des deux ne se retourna.
Avatar du membre
Valar Morghulis
Rat de bibliothèque
Messages : 4250
Inscrit le : 20 déc. 2012
Genre :

Message par Valar Morghulis » 26 janv. 2013, 08:20

Ca y est j'ai enfin lu !! Ah ca s'annonce bien :p j'espère que j'aurais un super équipement si je viens faird na quête ^^ je vais lire la suite de ce pas !
Image 
Avatar du membre
Valar Morghulis
Rat de bibliothèque
Messages : 4250
Inscrit le : 20 déc. 2012
Genre :

Message par Valar Morghulis » 26 janv. 2013, 08:29

Hmm bien :D je trouve qu'ils partent un peu vite par contre... comme s'ils n'attendaient qu'elle. Mais à part ça j'ai hâte de lire la suite!
Image 
Avatar du membre
Ewells
Fidèle
Messages : 655
Inscrit le : 16 janv. 2013

Message par Ewells » 26 janv. 2013, 18:42

Ah, en effet j'ai peut être fait un faux départ sur se coup la :p je vais vraiment essayer de me rattraper sur la fin, j'ai un bon feeling avec la suite des événements, à voir :p
Avatar du membre
Aurelien
Assidu
Messages : 222
Inscrit le : 21 janv. 2013

Message par Aurelien » 29 janv. 2013, 08:20

Moi je dis que c'est propre ! Ça glisse sous l'œil. Un très bon début :-)
Avatar du membre
Justdream
Rat de bibliothèque
Messages : 1523
Inscrit le : 22 janv. 2013

Message par Justdream » 30 janv. 2013, 19:10

J'ai tout lu :D
Aaah j'adore cet épilogue ! Mais pourquoi "épilogue hors série" ? oO

En tout cas j'aime bien l'histoire meme si j'ai parfois l'impression que tout va très vite ! Et j'aime beaucoup le personnage de Nym :)
Il y a encore beaucoup de questions non élucidées... Tu es obligé de continuer l'aventure pour y répondre !! :p
Avatar du membre
Ewells
Fidèle
Messages : 655
Inscrit le : 16 janv. 2013

Message par Ewells » 31 janv. 2013, 21:59

L'ancien :

Le voyage se poursuivit dans un calme de mort, seule la respiration des humains troublait le silence.
-Je me rappelle t'avoir entendue dire que la montagne était le centre de la forêt. Dit soudain Agenor.
Nym se retourna.
-C'est le cas, les anciens sont répartis autour, mais aucun arbre n'a jamais poussé sur la montagne.
-C'est ce que je pensais, veux-tu bien nous conduire à cet ancien que tu as dit connaitre?
Nym lui lança un regard interrogatif mais Agenor n'ajouta rien de plus ; la banshee tapa une nouvelle fois sur l'épaule du cocher et la charrette infléchit légèrement sa course.
La forme de la montagne se découpait très nettement devant eux , elle n'en imposait pas par sa hauteur mais par sa taille, sa circonférences devait se mesurer des centaines de lieues, des jours seraient nécessaires pour la contourner, sa surface dénudée était uniformément blanche et renvoyait les rayons lunaires comme un énorme miroir.

Aux alentours la forêt devenait plus dense et les arbres semblaient avoir traversés de nombreuses générations. Zéna pris soudain les devants de l'ambiance morose qui régnait dans le club depuis leur départ ;
-Nym, dit moi, que fais-tu de tes journées ? Nous les humains avons peurs de tes semblables car ils nous terrifient, mais je ne crois pas que tu sois le genre de personne à faire cela.
Un léger sourire flotta sur les lèvres de la banshee.
-Je ne vois pas très bien de quoi tu veux parler, mais à propos de mes journées je les passes à lire des livres, dans la ruine que j'ai découverte près du centre de la forêt les murs en étaient recouverts.
-Alors tu es une lectrice ! Un fantome qui passe ses journées à lire ! Elle ramena son regard sur Agenor alors que plusieurs membres du club chuchotaient à voix basse.
-Chef, on ne peut pas laisser passer ça ! Il faut la recruter !
La forêt s'anima subitement, les passagers étaient sortis de leur léthargie, certains soutinrent l'idée alors que d'autre émettaient des objections et le débat pris de l’ampleur ;
Nym se retourna vers l'avant du véhicule, affreusement gênée d'avoir amenée la discorde au sein du groupe, quand une main se posa sur son épaule, elle regarda de qui il s'agissait, Thanaquil se tenait devant elle
-Ne t'inquiète pas pour ça, c'est notre façon de fonctionner,quand un membre propose quelque chose tout le monde en débat. Un sourire rassurant apparut sur son visage.
-Je crois juste que Zéna essayait de les réveiller un peu, elle sait comment s'y prendre comme tu vois.

Soudain une voix rauque interrompit la discussion
-Faites silence ! Tout le monde sembla prendre la phrase comme on reçoit une gifle de plein fouet et chacun se tut immédiatement.
-Nym était il vraiment nécessaire d'en emmener autant avec toi ? Poursuivit la voix.
La voix n'en était pas une, une partie des membres se rendit vite compte que les paroles apparaissaient directement dans leurs esprits.
Nym ferma les yeux un instant.
-Bien, qui est cet Agenor qui dirige votre troupeau ? Agenor se leva et la charrette s'arrêta à une distance respectable d'un arbre aux dimensions titanesques, il descendit à terre.
-Humain, je sais que Nym t'a déjà tout révéler, que fais tu ici ? Agenor marcha en silence jusqu'au pied de l'arbre, instinctivement il leva la tête vers les frondaisons avant de parler.
-Je dois vous parler seul à seul ancien.
Agenor senti le vent souffler dans son dos, le flux d'air le séparait du reste du groupe.
-Je serais le seul à entendre tes paroles, humain.
-Qui est-elle ? Demanda t'il
Aucune réponse ne vint.
-Qui est-elle ? Recommença-t-il plus fort.
-Ne sois pas insolant humain, tu connais notre pouvoir.
-Ce pouvoir que vous utilisez sur elle pour en faire votre esclave ? Eh bien allez y ! Dit-il avec colère.
-Pourquoi risquerions-nous notre vie pour des êtres si corrompu par le pouvoir ! Éructa-t-il.
Agenor senti que le vieil arbre hésitait.
-Tu veux savoir qui elle est ? Comprend d'abord quelque chose humain :Nous sommes les gardiens de cette forêt depuis bien trop longtemps...
Agenor ressenti une pointe de désespoir percer au travers du message mental.
-Depuis des centaines de vos années nous sommes maudits par ce que vous appelez la pensée, tu ne peux imaginer ce que nous ressentons dans notre immobilité, beaucoup d'entre nous se sont retirés si profondément en eux même que leurs tronc ont pourris, d'autres ont tourmenté les humains jusqu'à ce qu'ils quittent la vallée, le garçon qui a repoussé le mal était l'un d'eux, Nym faisait elle aussi partie de sa tribu...ce soir là elle le suivait dans l'ombre quand il gravit la colline.
Agenor senti la colère monter en lui.
-C'est ce soir là qu'elle est morte. Dit le jeune homme d'un ton froid
-Et vous ne l'avez pas arrêtée.
L'ancien sembla chercher ses mots.
-Nous observions, ce n'était rien de plus qu'un divertissement pour nous, le garçon disparut mais la jeune fille redescendu au matin, elle c'est écroulée sur mes racines pour mourir...
L'ancien semblait souffrir au rappel de se souvenir.
-Et tu en as fait ton jouet en la ramenant à la vie. Dit Agenor d'un ton corrosif.
La voix monocorde repris, mais se mit à parler a la première personne
- Au départ je ne faisait que maintenir son corps en état, mais j'en voulais plus, et comme tu le vois humain, j'y suis arrivé apprès un siècle d'efforts.
-L'envoyer à la mort ne te suffisait donc pas ?
-Non... je n'avais pas encore ce genre de notions à l'époque, c'est elle qui m'a changé... Son esprit même en partie effacé conservait une beauté que je n'avais jamais croisée chez les animaux, en conversant avec elle j'ai finit par comprendre les erreurs que j'avais commises...
Agenor regarda froidement l'arbre et prit une décision.
-Nous allons mettre un terme à cette histoire, mais pas pour vous, quand nous reviendrons tu la laissera partir.
Agenor fit volte face et s'éloigna, il traversa le rideau de vent et se dirigea vers le reste du groupe, tout le monde lui lança des regards interrogatifs mais il n'y prêta pas attention.
-Nous nous mettons en route tout de suite !
Agenor était apparemment énervé et tout le monde remonta dans la charrette sans discuter.

Zéna resta en retrait tandis que les membres du club embarquaient, quand Agenor s'approcha elle le prit a part.
-Qui a-t-il ? Lui demanda-t-elle en le regardant droit dans les yeux.
Elle s'attendait à le voir réticent mais au contraire il sembla avoir besoin de se confier, il lui résuma la discussion a voix basse.
Quand il eut finit elle était autant en colère que lui.
-Tu comprends pourquoi je veux aller jusqu'au bout.
-Évidemment , mais je crois que me convertir au métier de bûcheron m'apporterait autant de satisfaction qu'aller vaincre ce mal.
Tout le monde était monté dans la charrette depuis plusieurs minutes et toutes les têtes étaient tournées dans leur direction, Les pupilles rouges d'Agenor se braquérent sur eux et tous firent mine d'adopter une meilleur position sur le banc.
Zéna regardait le grand arbre alors qu'Agenor s'éloignait déjà.
La voix s'imprima dans l'esprit de la jeune femme.
-Je comprend la haine que vous me portez, je n'attend pas votre pardon.
Un craquement se fit entendre dans la voûte sylvestre et quelque chose tomba dans la neige à un quelques pas de Zéna.
-Prend ceci, elle ne se brisera pas quoi qu'il arrive.
La jeune fille se dirigea vers le trou, au fond reposait une longue branche, elle la ramassa par une extrémité et senti le bois se modeler sous ses doigts, elle était longue d'au moins septante centimètres et étonnamment légère, Zéna la ramena en garde devant elle et la saisit des deux mains a l'instar d'une épée, le bois prit immédiatement la forme idéale.
-Zéna , nous n'avons pas toute la nuit !
Sans un mot elle se dirigea vers la charrette.
Avatar du membre
Ewells
Fidèle
Messages : 655
Inscrit le : 16 janv. 2013

Message par Ewells » 31 janv. 2013, 22:01

Reader busters club Le Mal 05

Quelques mètres après l'ancien la forêt finissait abruptement, rien ne semblait plus pousser, dans cette arène définie par les monstrueux troncs anciens ne régnait que la mort, l'étrange véhicule ralenti légèrement mais avança sans mal malgré le dénivelé de plus en plus important.
Nym ne s'était jamais aventurée sur la montagne, et plus ils progressaient plus quelque chose lui serrait le cœur, elle ne laissait rien paraître et regardait d'un air décidé les hauteurs de la montagne.
La lune avait déjà bien entamée sa descente, le jour se lèverait bientôt.

La montée était entamée depuis plusieurs minutes et dans son dos plusieurs personnes parlaient calmement apparemment habitués au voyage, la banshee ferma les yeux et tendit l'oreille laissant son esprit se perdre au gré des discussions, elle s'apaisa un peu.
Quand elle rouvrit les yeux le convoi était en approche d'une aspérité dans la montagne. Peut être l'entrée d'une grotte ?. Elle remarqua que la charrette avançait maintenant très lentement, elle s'arrêta brusquement à une bonne centaines de mètres du renfoncement, un craquement sinistre se fit entendre et soudain les essieux se brisèrent avec fracas et le véhicule s'écroula sur lui même. Beaucoup poussèrent un cri de surprise et récoltèrent quelques contusions mais il n'y eut pas de blessure grave. Quand Agenor eut finit de s'assurer de cela il remarqua que Nym manquait à l'appel. Une voix retenti venant d'un jeune garçon qui montrait quelque chose du doigt.
-Ou vont-elles ? Agenor suivit du regard la direction qu'il indiquait et vit la silhouette de Nym disparaître dans l'aspérité, celle de Zéna suivait à une cinquantaine de mètres.

Nym entendit des cris fuser dans son dos mais elle ne se retourna pas, quelque chose la poussait à avancer, cela ne ressemblait pas à un ordre d'ancien, c'était en elle, une envie irrésistible de se rendre dans cet endroit.
L'aspérité n'était pas une grotte, une grande zone parfaitement circulaire s'étendait devant Nym, elle semblait avoir été creusée à même la montagne, il n'y avait pas le moindre flocon de neige, le sol était composé d'une terre noire et craquelée par la sécheresse, la banshee ne se démonta pas, elle avança vers cette terre brûlée, quand elle entra dans le cercle des symboles apparurent sur son contour.
Nym s'arrêta et une masse noire apparut au centre du cercle, la masse sembla se déplier tel une fleur, et quelques secondes plus tard un jeune garçon se trouvait là : il était vêtu du haillons et au travers des nombreux trous de son vêtement on pouvait deviner une longue cicatrice remontant son torse et s'élargissant au niveau du cœur.
Le garçon semblait hagard jusqu'au moment ou il croisa le regard de Nym, la banshee était pétrifiée, un sentiment étrange emplissait tout son être et elle n'avait plus de contrôle sur son corps. Quelque chose apparut dans la main du garçon cela ressemblait à un long croc de loup, sans prévenir il se mit à courir a toute allure dans sa direction, Nym écarquilla les yeux, en quelques instants le garçon fut sur elle une étincelle démente scintillait dans son regard, il était trop tard pour esquiver le coup.

Alors qu'elle s'attendait à la douleur une force la heurta dans les côtes l'envoyant rouler sur le sol desséché, quand elle retrouva ses esprits un gros chien noir se tenait à quelques mètres d'elle , il ne la regardait pas, son attention se portait sur le garçon en train de se relever
-Recule, recule maintenant ! Lui dit le chien.
C'est à ce moment que Zéna apparut au bord du cercle, elle traversa la barrière de runes armée de son bâton, le garçon eut une réaction violente et se tourna vers elle.
-Ewells que ce passe-t-il ?
-Fais attention, il est dangereux, il a presque éventré Nym, son arme n'est pas normale je ne crois pas qu'elle serait passée au travers. Dit le chien tout en poussant un grognement menaçant. Zéna arrêta sa course et observa le garçon , il approchait d'elle avec une étrange démarche claudicante ; elle remarqua immédiatement le long croc effilé tenu d'une manière sans équivoque. Soudain il poussa un cri de colère inhumain et chargea dans sa direction.

En bout de course le garçon se jeta sur elle pour la poignarder mais Zéna senti le coup venir et esquiva sur le côté, profitant de l'occasion pour écraser le bâton de toute ses forces sur le poignet de son adversaire, un craquement lui appris qu'elle l'avait brisé mais le garçon ne semblait pas affecté par la douleur, il pourra un cri rauque et le croc décrivit un arc de cercle qu'elle évita in-extremis et se projetant en arrière.

La main droite de son agresseur pendait lamentablement et il fit passer son arme dans sa main gauche, s'ensuivit une série d'assauts furieux mais qui manquaient cruellement de précisions, Zéna les évita sans mal, essayant d'infliger un maximum de dommage à chacune de ses parades.
Le combat était acharné mais restait à sens unique, après plusieurs minutes le garçon tenta son va tout dans un assaut vicieux, balançant son bras inutile sur le bâton et assénant un coup de poignar sous la garde de la jeune fille, c'était sans conter sur Ewells, le chien se jeta furieusement sur le bras armé du garçon et le désarma, hors de danger Zéna asséna un puissant coup sur la tête de son adversaire et il s'effondra au sol.
Zéna était essoufflée, elle regarda le corps du garçon étendu devant elle, il lui paraissait vraiment jeune, un long filet de sang coulait depuis son front, et un souffle encombré sortait de sa bouche. Soudain Nym la dépassa en courant et s'agenouilla à côté du corps
-William ! Cria-t-elle
Les yeux de Nym étaient emplis de larmes.
-Grand frère parle moi, ne repart pas , pas encore ! Ses paroles étaient entrecoupées de sanglots , dans son dos Zéna qui n'avait pas bougée fut prise de nausée.

Au bord du cercle les autres membres du club semblaient bloqués, aucun d'eux n'arrivait à traverser la ligne de runes. Soudain le garçon ouvrit les yeux, il cracha un filet de sang, les poumons sans doutes perforés par une côte cassée.
-Pardonne moi, j'ai vraiment tout raté... dit-il d'une voix difficile
Nym sourit en tentant de réprimer les sanglots qui la secouaient.
-Tais toi idiot, garde tes forces, je ... Il ne la laissa pas poursuivre, au prix de ce qui sembla être un gros effort il lui prit la main, son visage devenant de plus en plus pâle.
-Tu es toujours aussi forte , un léger sourire apparu sur le visage du garçon puis sa tête roula sur le côté, inerte. Zéna recula de quelques pas, la respiration hachée, puis s'enfuit en courant.

Les runes se dissipèrent enfin et les membres du club purent s'approcher , trop loin pour comprendre ce qu'il se passait il s'inquiétaient de voir quelqu'un au sol, Agenor marchait au devant du groupe et fut bientôt sur place, il regarda le corps, dans son dos plusieurs membres reculèrent et certains n'eurent le temps de s'éloigner que de quelques pas avant de vomir. Nym était recroquevillée sur le ventre du garçon sanglotant et pleurant à chaudes larmes, il posa une main sur l'épaule de la banshee mais elle se dégagea.
-Tu n'es pas seule...
Dans leur dos le soleil se levait créant une aquarelle de couleur dans le ciel matinal, quand les premiers rayons de lumières atteignirent le corps il se décomposa en cendres aussi noires que le sol sous les yeux horrifiés des membres du club.
Nym poussa un cri de désespoir et sombra dans l’inconscience.


FIN
Avatar du membre
Ewells
Fidèle
Messages : 655
Inscrit le : 16 janv. 2013

Message par Ewells » 31 janv. 2013, 22:02

:p Voila l'épilogue (donc à lire après le reste de la nouvelle!)qui remet toute les questions sans réponses en perspectives...

Enjoy



Epilogue


Le matin se levait sur une lointaine contrée, un vent chaud chassait les rideaux de la chambre emportant avec lui les pétales roses d'un cerisier, l'un d'eux se déposa sur la petite table de nuit, un homme aux yeux rouges comme le sang le saisit ; dans le lit à baldaquin qui occupait une grande partie de la pièce un froissement de draps lui indiqua que la jeune fille s'était réveillée, une tête apparut au milieu des coussins, un visage pâle entouré de longs cheveux noirs comme la nuit.
-Agenor tu n'es pas obligé de faire ça, dit elle d'une voix endormie.
Elle se redressa sur ses coudes et l'homme lui lança un regard amusé, il saisit un plateau sur lequel reposait quelques miches de pain et le déposa sur la couette.
-Le déjeuner de mademoiselle est servi, comment te sens-tu ce matin ?
-Je faisais un beau rêve et pensai commencer une belle journée mais je vois qu'on ne m'en laisse pas l'occasion. Elle eut une moue énervée qui laissa vite place à un grand sourire.
En regardant son visage Agenor revécut les étranges événement qui avaient eu lieu il y a plusieurs mois sur cette froide montagne, le corps de celle qui s'était appelée Nym s'évaporant dans un tourbillon des cendres de son frère, et cette étrange jeune fille aux même traits que la banshee mais aux cheveux d'un noir d'encre qui était ressortie du tourbillon, elle leur avait adressé un sourire avant de s'effondrer mais des dizaines de mains s'étaient tendues pour la rattraper.
Quand il eurent redescendu la montagne ils étaient allés interroger l'ancien mais le grand arbre semblait s'être décrépit à une vitesse monstrueuse et leurs appels étaient restés sans réponses.
Agenor balaya ses anciens souvenirs
-Tu es dure, je fait de mon mieux !

La jeune fille dévora son déjeuner et entraîna Agenor dans la cour à l'arrière de la bâtisse, ensemble ils observèrent le grand cerisier plier au gré du vent, offrant des myriades de pétales roses, la jeune fille se leva soudain
-Jouons a trouve moi si tu peux ! Annonça-t-elle avec un sourire espiègle et, avant qu'Agenor ait le temps de réagir elle se mit a courir vers la forêt qui s'élevait au fond du domaine.

Le jeune homme poussa un soupir et se laissa choir dans l'herbe, une ombre s'étendit soudain devant lui, il reconnu la silhouette avant qu'elle ne s’annonce.
-Belle journée , tu ne trouves pas ? Lança-t-il
Zéna s'assit à ses côté sans rien réponde, elle regardait la jeune fille courir au loin.
-Tu t'en veux encore ? Elle t'a vraiment pardonnée tu sais...
La jeune femme ramena ses genoux sous son menton.
-Je sais...
Elle tourna la tête vers Agenor.
-Qui a-t-il derrière tout ça ? Qui a bien pu créer ce mal, donner un esprit aux arbres, j'ai la mauvaise impression que quelque chose de bien plus gros se cache dans l'ombre.
Agenor se releva.
-Nous aurons peut-être la réponse un jour, mais aujourd'hui j'ai une jeune fille à retrouver !
Il tendit sa main à zéna
-Prête à partir en chasse ?
Un sourire éclaira le visage de la jeune femme
-Toujours prête chef !

Ps: je vous présente mes excuses pour l'orthographe et la grammaire déplorable dont je fait preuve, par contre j'ai le plaisir de vous laisser dans le doute concernant ces étranges questions... A vrai dire il n'est pas impossible que j'écrive un épisode deux mais ci cela se réalise je prendrais beaucoup plus de temps pour me concerter à la fois sur l'histoire et la manière...

Ps2: Critiques ? :p allez y ! et si vous avez des quêtes ou des candidatures à soumettre au club ne vous gênez pas XD
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6650
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 28

Message par Agenor » 31 janv. 2013, 22:28

Bien, qui est cet Agenor qui dirige votre troupeau ?
Évidemment , mais je crois que me convertir au métier de bûcheron m'apporterait autant de satisfaction qu'aller vaincre ce mal.
:laught:

J'aime bien cette idée de "club" avec les pseudos des membres du forum, c'est plutôt marrant :D On se croirait dans le club qui chasse les fantômes :P . En tout cas j'aime bien, même si la ponctuation rend la lecture un peu moins "facile", ça passe quand même, j'ai bien rigolé aux quelques passages où il y avait de l'humour, tu devrais en ajouter plus, après tout on est un club ... :mrgreen:
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Valar Morghulis
Rat de bibliothèque
Messages : 4250
Inscrit le : 20 déc. 2012
Genre :

Message par Valar Morghulis » 06 févr. 2013, 13:50

Enfin j'ai fini de lire cette partie ^^
J'adore je fait d'avoir une super épée :D trop la classe !
Pour ce qui est des critiques, je vais essayer de faire quelque chose de constructif qui t'aiderait à améliorer cette nouvelle, ou même peut être pour les prochaines ^^

Je trouve l'idée très bonne, bien développée mais il reste encore beaucoup de choses à éclairer (ce qui est bien ^^ ça nous incite à continuer :p)

Du point de vue de la forme, il n'y a pas beaucoup de choses à modifier je dirais. Il faudrait je pense que la première partie expose un peu plus l'univers dans lequel ils se trouvent, au travers des pensées de Nym peut être, ou des autres personnages suite à leur rencontre. On se demande un peu à quelle époque ça se passe, dans quel contexte. Personnellement j'imagine des gens avec des haut de forme etc. et je ne suis pas sure que ce soit ce que tu imagines ^^

Et le dénouement mériterait d'être un peu plus étoffé, surtout le passage avec le garçon ^^ peut être une tentative d'explication de Nym parce que je trouve qu'il y a trop de choses qu'on ne connait pas ^^ il est bien qu'il y ait des mystères mais il n'en faut pas trop non plus, et toute cette histoire de mal qui ronge la forêt, on ne sait pas vraiment à la fin de cette partie s'il est partit ou s'il est toujours là, si c'était le garçon, etc.
Et peut être qu'un élément perturbateur qui arriverait durant le voyage permettrait d'étoffer un peu l'histoire pour ne pas arriver trop rapidement au dénouement !

Voilà j'espère que ça t'aideras ^^ je vais essayer de trouver rapidement le temps de lire la suite :)
Image 
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6650
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 28

Message par Agenor » 06 févr. 2013, 21:29

Puisque tu m'as demandé à propos de la ponctuation je te faire part de quelques remarques avec ce message. J'ai remarqué qu'à plusieurs endroit tu mettais "dit ..." après un point, comme par exemple
'' Et tu n'as encore rien lu ! Un mage brun arrive même à dompter des lièvres pour qu'ils lui fassent le thé et range son lave-vaisselle. Dit une voix enjouée.
-Je me rappelle t'avoir entendue dire que la montagne était le centre de la forêt. Dit soudain Agenor.
Ce serait mieux si il n'y avait qu'une virgule ou aucune ponctuation, par exemple ça donnerait
"Et tu n'as encore rien lu ! Un mage brun arrive même à dompter des lièvres pour qu'ils lui fassent le thé et range son lave-vaisselle", dit une voix enjouée
- Je me rappelle t'avoir entendue dire que la montagne était le centre de la foret dit soudain Agenor

Ou encore ce passage, où l'on ne distingue pas pensées et remarques de la parole :
-C'est récent... Les pères de la forêt m 'ont expliqués qu'un tel mal les avait déjà affectés il y a plusieurs centaines d'années, quand la vallée était encore habitée par des chasseurs humains, à cette époque ils avaient eu besoin d'un homme, ils portèrent leur dévolu sur un garçon qui devait à peine être plus âgé que mon apparence... Une étrange lueur passa dans les yeux de Nym.

Il y a parfois aussi des phrases un peu longues, qui pourraient être séparées en plusieurs phrases, surtout lorsque ça parle d'autre chose. Par exemple on part de la description d'une grotte au ressenti de la banshee :
L'aspérité n'était pas une grotte, une grande zone parfaitement circulaire s'étendait devant Nym, elle semblait avoir été creusée à même la montagne, il n'y avait pas le moindre flocon de neige, le sol était composé d'une terre noire et craquelée par la sécheresse, la banshee ne se démonta pas, elle avança vers cette terre brûlée, quand elle entra dans le cercle des symboles apparurent sur son contour.

J'aurais plutôt formulé ça de cette façon
L'aspérité n'était pas une grotte mais une grande zone parfaitement circulaire qui s'étendait devant Nym. Elle semblait avoir été creusée à même la montagne ; il n'y avait pas le moindre flocon de neige et le sol était composé d'une terre noir et craquelée par la sécheresse. La banshee ne se démonta et avança vers cette terre brûlée. Lorsqu'elle entra dans le cercle, d'étranges symboles apparurent sur son contour [...]
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Répondre