La trilogie de la Poussière : La Belle Sauvage - Philip Pullman

Répondre
Avatar du membre
Aszala
Fidèle
Messages : 573
Inscrit le : 11 août 2017
Localisation : Alsace
Genre :
Âge : 26

Message par Aszala » 26 nov. 2017, 09:26

La Belle Sauvage de Philip Pullman
traduit de l'anglais par Jean Esch
Image

Résumé :
  • À l'auberge de la Truite, tenue par ses parents, Malcolm, onze ans, voit passer de nombreux visiteurs. Tous apportent leurs aventures et leur mystère dans ce lieu chaleureux. Certains sont étrangement intéressés par le bébé nommé Lyra et son dæmon Pantalaimon, gardés par les nonnes du prieuré tout proche. Qui est cette enfant ? Pourquoi est-elle ici ? Quels secrets, quelles menaces entourent son existence ? Pour la sauver, Malcolm et Alice, sa compagne d'équipée, doivent s'enfuir avec elle. Dans une nature déchaînée, le fragile trio embarque à bord de La Belle Sauvage, le bien le plus précieux de Malcolm. Tandis que despotisme totalitaire et liberté de penser s'affrontent autour de la Poussière, une particule mystérieuse, deux jeunes héros malgré eux, liés par leur amour indéfectible pour la petite Lyra, vivent une aventure qui les changera pour toujours.

Éditeur : Gallimard Jeunesse
Date de sortie : Novembre 2017
Disponible en format Poche : pas encore


Avatar du membre
Aszala
Fidèle
Messages : 573
Inscrit le : 11 août 2017
Localisation : Alsace
Genre :
Âge : 26

Message par Aszala » 26 nov. 2017, 09:47

Environ deux décennies après La croisée des mondes, Pullman revient nous enchanter avec un nouveau livre se passant dans le même monde et qui est le premier tome d'une nouvelle trilogie.

Le résumé de l'éditeur est très complet (peut-être presque trop), je ne vais donc pas m'étendre à ce sujet.

Comme je l'ai lu en anglais, je ne peux juger de la qualité de la version française, mais en anglais, la lecture est très agréable, portée notamment par des conversations des gens du commun en langage très oral, presque argotique, et l'orthographe ancienne de certains mots (Bryton, chocolatl &c.) qui donne un cachet qui colle à merveille avec l'univers (pour le coup je suis curieux de voir ce que ça donne en français).

Malcolm est un super personnage, on se replonge avec bonheur dans l'univers d'Oxford et des daemons, et on retrouve non sans plaisir un certain nombre de personnages de la série originelle (peut-être trop? même si ça se justifie clairement pour la plupart d'entre eux). Toutefois je pense qu'on pourrait très bien le lire sans avoir lu les autres, puisqu'on suit un garçon qui au début n'est au courant de pas grand chose et qu'on (re)découvre en même temps que lui un certain nombre de choses.

Spoiler: Afficher
J'ai également apprécié l'incursion (dans la deuxième partie du bouquin) dans le folklore britannique (fées & cie), et même si Bonneville, le méchant de l'histoire est un peu exagéré (même si c'est partiellement justifiable puisqu'on vit l'histoire à travers Malcolm qui n'a que onze ans), il est tout à fait convaincant dans son rôle et ne manque pas d'un certain charisme, d'une aura de méchanceté.

En bref, un retour réussi pour Pullman, selon moi ; ça m'a énormément plu, et j'ai du me freiner pour ne pas le finir en une journée. Cela devrait ravir tous les enthousiastes de la série, et laisse présager de bonnes choses pour la suite de la trilogie, le tome deux, d'après ce que j'ai entendu, devrait se passer un certain nombres d'années après ce tome-ci.
Avatar du membre
Enorah
Assidu
Messages : 216
Inscrit le : 25 oct. 2017

Message par Enorah » 26 nov. 2017, 16:13

Ouiii il était beucoup trop bien! :mad:
Même si je reste sur ma faim concernant certains points j’ai pris un grand plaisir à me replonger dans l’univers d’Oxford. Vu comme le livre a été marquant pour moi, c’était un peu comme rentrer à la maison après un long voyage et j’ai été imprégnée de cette nostalgie pendant toute ma lecture. J’étais donc obligé d’aimer.
Au delà de ça j’ai adoré retrouver tout l’univers des érudits et de la recherche à Oxford. Finalement j’étais presque triste de le quitter si tôt dans le bouquin.

Je trouve que Pullman a un certain don pour décrire les enfants et adolescents, sans les faire paraître superficiels mais tout en gardant la candeur et la fragilité spécifique à cet âge là. Bien que je me sois beaucoup attachés à eux, je dois avouer qu’ils souffrent un peu de la comparaison Lyra/Will bien malgré eux. Et puis bon, pardon de faire la relou sur ces points là mais les personnages féminins de Pullman... :love: Si seulement tous les auteurs jeunesses pouvaient tous s’en inspirer!

Par contre j’ai eu l’impression que le bouquin s’adressait plutôt au lectorat de l’époque devenu adulte car j’ai trouvé certains passages assez dur pour des enfants non? Notamment avec un certain personnage malsain à souhait (Ou alors c’est ma vision d’adulte qui est biaisé). Je crois bien que ça m’aurait traumatisée étant enfant.
Spoiler: Afficher
D’ailleurs @Aszala j’aimerais bien ton ressenti (car j’ai un mini doute) sur le passage où Bonneville « enlève » Alice dans le cimetière et où Malcolm est obligé de se séparer d’Asta pour la rejoindre. Lorsqu’il la retrouve, on est d’accord que Pullman nous décrit à demi mot une scène de viol non? (Cependant assez subtilement pour qu’un enfant ne saisisse pas l’horreur de la scène...je me dis que ça ressemble bien à une double lecture à la Pullman).

Comme toi @Aszala j’ai retrouvé avec plaisir certains personnages de la saga originelle et aie pris plaisir à en découvrir de nouveaux. Par contre j’espère vraiment que le tome suivant sera une suite directe de celui-ci parce que je suis restée sur ma faim sur pas mal de point que j’ai envie que l’auteur creuse
Spoiler: Afficher
notamment Bonneville qui est auréolé de beaucoup de mystère je trouve (peut-être pour ça que je ne l’ai pas trouvé hyper caricatural du coup, j’attendais qu’on creuse le perso) ou encore l’organisation et les actions d’Oakley Street ainsi que le royaume d’Albion dont on enten parler au fil du périple des deux héros. Bon et puis je suis frustrée du personnage sous exploitée d’Hanna Relf (forcément, une érudite à Oxford, j’étais refaite :laught: )

Sinon je ne suis pas sûre de conseiller la lecture aux personnes qui n’ont pas encore lu Á la croisées des mondes et veulent commencer la saga par ce tome ci. Comme l’ont dit pas mal de revues vidéos, à l’image de la prélogie Star Wars, ce prequel spoile beaucoup trop les rebondissements de la trilogie originelle.
Avatar du membre
Aszala
Fidèle
Messages : 573
Inscrit le : 11 août 2017
Localisation : Alsace
Genre :
Âge : 26

Message par Aszala » 26 nov. 2017, 17:26

@Enorah C'est sûr que je ne le mettrais pas entre les mains de n'importe quelle enfant, plutôt seconde moitié collège-lycée?
Spoiler: Afficher
C'est vrai que le personnage de Bonneville est franchement malsain (voila le qualificatif que je cherchais), et oui, c'est clairement une scène de (double) viol, les descriptions sont tout aussi éloquentes que le vocabulaire employé.
Spoiler: Afficher
"something was doing something to Alice and she was crying in wild protest (...) the monstruous jaws and teeth of Bonneville's daemon were closing, slowly, voluptuously, ecstatically on his (Ben) little form (...) There was Bonneville in clear sight, his hand gripping Alice's wrists, holding her down on the steps."

Ah zut, c'est vrai que tu ne comprends pas trop l'anglais :/ peut-être quand même suffisamment pour ce passage?

Moi aussi j'aurais aimé suivre davantage Hannah :pleure:

Je conseillerais également de commencer par la première trilogie, ou au moins juste le premier tome, mais la Belle Sauvage peut très bien se lire en one-shot (même si on aurait une terrible envie d'en apprendre davantage x) ).
Avatar du membre
Enorah
Assidu
Messages : 216
Inscrit le : 25 oct. 2017

Message par Enorah » 26 nov. 2017, 18:40

Oui je dirais aussi fin de collège voire lycée. Un petit bon en avant donc, sachant que j’avais 11-12 ans lors de ma première lecture ALCDM.

Du coup ça m’a rudement donné envie de relire la trilogie de base quand même!

Spoiler: Afficher
Ah oui! (pas saisi tous les mots mais j’ai compris le sens général). J’ai l’impression que le « closing, voluptuosy, ecstaticaly » est plus parlant que dans la traduction, je ne sais pas pourquoi. En français ça donne
« quelque chose faisait mal à Alice, qui protestait en poussant des cris sauvages. Le daemon-hyène [...] tenait Ben le terrier dans sa gueule immonde. Ben se contorsionnait, agitait les pattes, mordait et hurlait , tandis que les mâchoires et les dents monstrueuses du daemon de Bonneville se refermaient lentement, avec volupté et extase, sur lui »
En fait je n’ai vraiment percuté que lorsque Malcom remarque le lendemain qu’il y a beaucoup de sang sur les marches du mausolée.
.

Je suis d’accord, il peut se lire en one shot
Spoiler: Afficher
par contre le coup de la prophétie entourant Lyra et le magisterum c’est déjà dans le premier tome?
Avatar du membre
ChaFo
Modératrice
Messages : 2206
Inscrit le : 07 avr. 2015
Genre :
Âge : 31
Contact :

Message par ChaFo » 27 nov. 2017, 11:00

AHHHHHHHHHHH je vais être OBLIGÉE de le lire !
Le souci, c'est que je ne vais sûrement pas supporter de rester sur ma faim, donc je me tâte à attendre l'arrivée de la suite !
Répondre