La Mort du Temps - Aurélie Wellenstein

Répondre
Avatar du membre
Valar Morghulis
Rat de bibliothèque
Messages : 4249
Inscrit le : 20 déc. 2012
Genre :

Message par Valar Morghulis » 19 nov. 2017, 17:08

La Mort du Temps de Aurélie Wellenstein

Image

Résumé :
  • Un éclair aveuglant, suivi d'une terrible onde de choc...En l'espace de quelques minutes, un séisme temporel ravage la Terre, et la vie de Callista bascule. Le monde qu'elle connaissait n'est plus. Les différentes époques se sont mélangées, les corps des survivants ont fusionné les uns avec les autres ou avec leur environnement. Indemne, Callista avance au hasard, à la recherche d'un refuge dans ce chaos. Talonnée par le "Flash", réplique mortelle du tremblement de terre, elle rencontre d'étranges créatures, amies ou ennemies, issues de siècles différents. Pour la jeune fille, une lutte terrifiante s'engage au rythme des pulsations du Flash. Si elle s'arrête ou ralentit, elle sera anéantie...

Éditeur : ScriNeo
Date de sortie : 2017


Image 
Avatar du membre
Valar Morghulis
Rat de bibliothèque
Messages : 4249
Inscrit le : 20 déc. 2012
Genre :

Message par Valar Morghulis » 19 nov. 2017, 17:13

Je suis TROP HEUREUSE d'avoir pu rencontrer cette auteure que j'admire, il y a une semaine. Ceux qui ont lu Le Roi des Fauves ou qui ont participé aux conversations dessus savent que ça avait été une révélation, et je me suis empressée de lui dire toute mon admiration.

Cette femme m'émerveille par la profondeur de ses écrits, qui sont pourtant littérairement parlant très simples. La plume est fluide, à destination d'un public adolescent, mais les thèmes abordés sont violents.

En dehors du côté post-apocalyptique assez sympa, ce que j'aime par-dessus tout c'est son traitement du comportement humain. Avec Aurélie Wellenstein, il n'y a pas de monde tout rose. Ses héros sont torturés, ils ont tous une part de démon, soit physique, soit psychique.
Encore une fois elle accompagne son histoire de créatures hybrides, d' "hommes-animaux". Dans chacun des trois livres que j'ai lu d'elle, le monstre y a une place centrale. La question est : qui est le monstre ? Celui qui est difforme, ou celui qui se comporte mal ? Qu'est-ce que le mal, quand il s'agit de survie ?

Et au milieu de cette fuite et de cette monstruosité, c'est une histoire sur le deuil, la peur de la solitude, la tolérance et surtout la conscience. Comment vivre avec soi-même quand on fait des choix irréversibles.
Heureusement, au milieu de tout ce drama (qui est en partie suggéré), il y a les personnages secondaires, qui ajoutent une dimension amusante, amicale, voir familiale au récit. On n'est pas submergés par des émotions trop violentes.

Encore une fois, s'il n'y avait qu'un défaut à relever, c'est le style d'écriture. Il mériterait d'être complexifié et à destination des adultes, car je ne suis pas sûre que les thèmes touchent beaucoup d'adolescents. Mon expérience de libraire m'a prouvé qu'il est très dur de conseiller ses livres, car ils sont entre deux publics. Je rêve du jour où Aurélie Wellenstein écrira pour les adultes, avec un style adapté. Et là, ses livres seront des chefs d'oeuvre.
Image 
Répondre

Retourner vers « Science-Fiction »