Le géant enfoui - Kazuo Ishiguro

Fantasy qui prend pour cadre les différents mythes de la légende arthurienne.
Répondre
Avatar du membre
Aszala
Fidèle
Messages : 630
Inscrit le : 11 août 2017
Localisation : Alsace
Genre :
Âge : 26

Message par Aszala » 06 oct. 2017, 07:15

Le géant enfoui de Kazuo Ishiguro

traduit de l'anglais par Anne Rabinovitch

Image

Résumé :
  • Axl et Beatrice vivent un amour constant qui a résisté aux années. Ils décident de faire un voyage pour rejoindre leur fils, parti depuis longtemps. De nombreux obstacles se dressent sur leur chemin, parfois étranges, parfois terrifiants, et mettent leur amour à l’épreuve. Leur parcours est une métaphore de nos vies à tous.

    Dix ans après Auprès de moi toujours, Kazuo Ishiguro revisite, dans Le Géant enfoui, les thèmes shakespeariens qui traversent son œuvre : la mémoire et l’oubli, la confiance et la haine, la vengeance et la justice. L’histoire d’Axl et Beatrice, une allégorie du monde moderne, est d’ores et déjà un monument de la littérature.

Éditeur : Édition des Deux Terres
Date de sortie : mars 2015
Disponible en format Poche : oui (folio Gallimard)


Avatar du membre
Aszala
Fidèle
Messages : 630
Inscrit le : 11 août 2017
Localisation : Alsace
Genre :
Âge : 26

Message par Aszala » 06 oct. 2017, 08:02

Je profite du fait que Ishiguro vient de recevoir le prix Nobel de littérature poster la présentation d'un de ses romans. :)

Avec ce roman, Ishiguro s'essaye à la fantasy arthurienne, même si rien dans le résumé fourni par l'éditeur français ne l'indique. Je soupçonne que ce soit lié au fait que la fantasy est relativement mal vue en France, et que l'éditeur cherche à vendre en mettant en avant l'auteur, et non l'univers du livre. M'enfin, je suis peut-être mauvaise langue.

Donc dans une Angleterre abandonnée depuis longtemps par les romains et qui avance sûrement sur la voie du déclin, Axl et son épouse Béatrice, tous les deux ayant déjà un âge relativement avancé, vivaient tranquillement dans une habitation troglodyte, avant de décider assez brusquement de partir à la recherche de leur fils parti depuis longtemps.

Comme dans la plupart des romans d'Ishiguro, le voyage entreprit par le personnage principal n'est que la moitié du récit, l'autre étant constituée des réminiscences ce personnage qui à l'occasion de ce voyage va se souvenir peu à peu de ce qu'il avait oublié, bien qu'il aurait peut-être préféré ne pas se souvenir de tout...

Ne vous attendez pas à une fresque majestueuse remplie de combats épiques, de moult actes héroïques et de belles princesses en détresse. Même si un ogre ou deux, et peut-être même un dragon, ainsi que quelques chevaliers et guerriers font leur apparition, le personnage que l'on suit est un vieillard clopinant perdu dans le brouillard de son passé. Le géant enfoui ne ressemble à aucun autre livre de fantasy que j'ai pu lire.

Comme je l'ai lu en anglais, je ne peux pas juger de la qualité de la version française, mais si elle est à la hauteur de celle d'Auprès de moi toujours qu'a aussi traduit la traductrice, il ne devrait pas y avoir de soucis. En tout cas la version anglaise est très belle, et dès la première page on est happé par l'univers. pPetite mise en bouche pour les anglophones :
"(...) In any case, ogres were not so bad provided one did not provoke them. One had to accept that every so often, perhaps following some obscure dispute in their ranks, a creature would come blundering into a village in a terrible rage, and despite shouts and brandishings of weapons, rampage about injuring anyone slow to move out of its path,. Or that every so often, an ogre might carry off a child into the mist. The people of the day had to be philosophical about such outrages."

Au final, une très bonne lecture, mais qui ne va pas être au goût de tous les amateurs de fantasy, car c'est avant tout du Ishiguro, c'est-à-dire comme dans la plupart de ses romans, une plongée dans la mémoire, les souvenirs, la vision arbitraire d'une vieille personne qui n'est pas tout à fait à sa place dans un monde qui a changé.

Je n'ai qu'un regret, c'est que ma prose maladroite ne lui rend pas hommage à sa juste valeur (en plus je suis à la bourre, si je continue, je vais arriver en retard en cours x) )
Avatar du membre
ChaFo
Modératrice
Messages : 2301
Inscrit le : 07 avr. 2015
Genre :
Âge : 31
Contact :

Message par ChaFo » 06 oct. 2017, 08:30

Ta chronique me laisse une impression mitigée !
J'adore la fantasy mais moins les romans arthuriens...
Avatar du membre
Aszala
Fidèle
Messages : 630
Inscrit le : 11 août 2017
Localisation : Alsace
Genre :
Âge : 26

Message par Aszala » 06 oct. 2017, 12:15

Je suis nul pour donner envie de lire un livre xD
Je ne sais pas à quel point Arthur et consorts te donnent des boutons, mais pour ce qui est de l'aspect arthurien du livre, il est assez discret et sert surtout d'ancrage au récit.
Avatar du membre
Pierre de Lune
Passionné
Messages : 1066
Inscrit le : 08 sept. 2017
Âge : 60
Contact :

Message par Pierre de Lune » 06 oct. 2017, 13:47

J'ai trouvé ta présentation plutôt alléchante.

Je vais le mettre dans ma PAL
Avatar du membre
ChaFo
Modératrice
Messages : 2301
Inscrit le : 07 avr. 2015
Genre :
Âge : 31
Contact :

Message par ChaFo » 09 oct. 2017, 07:23

Ne t'inquiète pas, aucun rapport avec ta façon de présenter, c'est vraiment le côté arthurien qui me bloquait. S'il reste relativement discret, c'est à dire qu'on n'a pas une réécriture, ça me va :-)
Avatar du membre
Pierre de Lune
Passionné
Messages : 1066
Inscrit le : 08 sept. 2017
Âge : 60
Contact :

Message par Pierre de Lune » 13 oct. 2017, 07:14

J'espère que tu n'es pas arrivé en retard en cours, l'autre jour. Ta présentation était tellement pas nulle que je me suis lancée dans sa lecture et j'aime énormément.
Du coup, je vais en lire d'autres de lui.

Merci!
Avatar du membre
Aszala
Fidèle
Messages : 630
Inscrit le : 11 août 2017
Localisation : Alsace
Genre :
Âge : 26

Message par Aszala » 13 oct. 2017, 08:53

Non, c'est bon je suis arrivé à l'heure. En tout cas, je suis ravi que cela te plaise :)

C'est aussi avec Le géant enfoui que j'ai découvert Ishiguro (merci à ma mère^^) et que j'ai eu envie de lire ses autres romans, et même si ce n'étaient pas de la fantasy, on reconnait la patte d'Ishiguro que personnellement j'apprécie beaucoup. J'ai bien aimé chacun de ses livres, surtout Les vestiges du jour et Quand nous étions orphelins, mais Auprès de moi toujours reste incontestablement mon préféré.
Avatar du membre
Pierre de Lune
Passionné
Messages : 1066
Inscrit le : 08 sept. 2017
Âge : 60
Contact :

Message par Pierre de Lune » 25 oct. 2017, 11:16

Je viens de finir Auprès de moi toujours. C'est très beau mais c'est d'une tristesse!
Avatar du membre
Aszala
Fidèle
Messages : 630
Inscrit le : 11 août 2017
Localisation : Alsace
Genre :
Âge : 26

Message par Aszala » 26 oct. 2017, 09:57

Si tu avances à cette vitesse, tu auras bientôt lu tous ses livres! (bon, y'en a que 8, il a un rythme d'écriture assez lent)
Avatar du membre
Pierre de Lune
Passionné
Messages : 1066
Inscrit le : 08 sept. 2017
Âge : 60
Contact :

Message par Pierre de Lune » 26 oct. 2017, 11:19

En soirée, quand je me plonge dans un livre, je fais du 50 pages à l'heure :-)
Répondre

Retourner vers « Fantasy arthurienne »