• Mémoires du Grand Automne - Stéphane Arnier
  • Livres ayant souvent un cadre moyenâgeux où intervient la magie. À la différence du fantastique, l'univers décrit et les évènements s'y déroulant sont acceptés comme étant monnaie courante sans être remis en doute.
    Répondre
    Avatar du membre
    327e
    Modératrice
    Messages : 3435
    Inscrit le : 02 mars 2013

    Message par 327e » 19 mai 2017, 10:04

    Mémoires du Grand Automne, tome 1 : le déni du Maître-Sève de Stéphane Arnier

    Image

    Résumé :
    • Dans l’Arbre-Mère d’Alkü, c’est l’effervescence. La saison des naissances est sur le point de commencer, et cette cueillette s’annonce exceptionnelle : dans son bourgeon, l’un des bébés à naître semble disposer d’un pouvoir hors du commun ! Le Maître-sève Nikodemus Saule ne le sait pas encore, mais cet événement va marquer le début du Grand Automne…

    Éditeur : Bookelis
    Date de sortie : novembre 2016
    Disponible en format Poche : non


    Le secret de la liberté c'est la librairie. Bernard Werber

    Clic sur l'icône !
    Image
    Avatar du membre
    327e
    Modératrice
    Messages : 3435
    Inscrit le : 02 mars 2013

    Message par 327e » 19 mai 2017, 10:04

    Tout d’abord un grand merci à l’auteur pour avec accepter de faire ce partenariat avec moi.

    Revenons un peu en arrière (#JeRaconteMaVie) : j’étais comme qui dirait dans une panne de lecture quand je reçois un mail de Stéphane Arnier pour me demander où en est ma lecture. Comment dire que ça fait une quinzaine de jours que je n’ai pratiquement pas touché à un livre ? Etant donner que je moment est propice pour l’auteur, puisqu’il fait pas mal de communication autour de ses livres, je me motive et commence ma lecture…

    Très vite, nous sommes plongé dans ce nouvel univers en compagnie de Nikodemus Saule, le maître-sève d’Alkü, l’Arbre-Mère. C’est un homme d’un âge déjà bien avancé et qui a de hautes responsabilités. C’est donc avec lui que nous découvrons ce nouveau monde.

    Même si l’histoire est un peu longue à ce mettre en place, ça ne m’a pas dérangé du tout puisqu’il est nécessaire à la bonne compréhension du récit d’avoir autant de détails. Et puis franchement, ce balader a dos de grand cerf dans des quartiers aux noms très nature comme « Terre-des-Champs » ou « La Rosée » y a pire !

    C’est justement ce que j’ai fortement apprécié au départ de ma lecture, ce côté proche de la nature qui régit la vie des du peuple Alkayas.

    Un événement assez étrange va venir perturbé la vie de Nikodemus et de ses collègues. Tout le long de ma lecture, et jusqu’à ce que la fin arrive je me suis posée des questions à propos de cet événement, tout comme notre protagoniste.

    Mais c’est surtout dans le dernier quart du roman que tout s’accélère. Des personnages vont totalement retourner leur veste, Nikodemus lui-même va faire quelque chose d’assez atroce, le deuxième moment triste et tellement redouté du récit arrive ici également et finalement la fin tombe alors que non ! moi j’en voulais encore !!

    Cette petite pépite, en plus de m’avoir « remis le pied à l’étrier » est mon premier coup de cœur de l’année ! Que demander de plus ?
    Le secret de la liberté c'est la librairie. Bernard Werber

    Clic sur l'icône !
    Image
    Avatar du membre
    Yrtiop
    Intégré
    Messages : 66
    Inscrit le : 09 avr. 2017

    Message par Yrtiop » 19 mai 2017, 13:20

    Je viens de l'acheter ça m'a donné envie, j'ai rien lu depuis "Druide" (je patine avec Malhorne 3), je reste donc dans le thème des arbres :)

    Je donnerais mon avis une fois fini.
    Avatar du membre
    327e
    Modératrice
    Messages : 3435
    Inscrit le : 02 mars 2013

    Message par 327e » 19 mai 2017, 15:29

    J'espère que tu apprécieras autant que moi :)
    Le secret de la liberté c'est la librairie. Bernard Werber

    Clic sur l'icône !
    Image
    Avatar du membre
    327e
    Modératrice
    Messages : 3435
    Inscrit le : 02 mars 2013

    Message par 327e » 17 août 2017, 10:00

    Mémoires du Grand Automne, tome 2 : la colère d'une mère de Stéphane Arnier

    Image

    Résumé :
    • Au pied de l’Arbre-Mère, Valpuri Saule rumine sa colère : contre le peuple Drass, qu’elle traque au sein d’une unité de protecteurs ; contre son père mystérieusement disparu ; contre les sèvetiers, qui ont encore durci l’accès aux chambres fécondes. Tout ce qu’elle souhaite, c’est donner la vie, mais… et si Alkü refusait désormais d’enfanter ?

    Éditeur : Bookelis (auto-édité)
    Date de sortie : septembre 216
    Disponible en format Poche : non
    Le secret de la liberté c'est la librairie. Bernard Werber

    Clic sur l'icône !
    Image
    Avatar du membre
    327e
    Modératrice
    Messages : 3435
    Inscrit le : 02 mars 2013

    Message par 327e » 17 août 2017, 10:00

    Après mon coup de cœur pour le tome 1 au pays des Alkayas j’étais très contente de me plonger dans ce tome 2.

    Quelques années ont passé depuis les événements du premier livre. Nous suivons ici Valpuri Saule, la fille du protagoniste de l’histoire précédente, Nikodemus Saule.
    On l’a retrouve en tant qu’adulte, fiancée, exerçant un métier qu’elle apprécie et ne désirant qu’une chose : pouvoir enfin enfanter.

    Malheureusement tout ne va pas se passer comme prévu et un événement assez important va venir perturbé tous sèvetiers d’Alkü.

    L’histoire est toute aussi intéressante à suivre que celle du premier tome, dotant plus que maintenant l’univers de l’auteur nous est bien familier. Il y a beaucoup de rebondissement et d’action. C’est un peu grâce (ou a cause) de Valpuri qui a un caractère assez fort. Elle est parfois impulsive dans ses réactions, surtout quand c’est la colère qui parle à sa place mais les raisons sont tellement compréhensibles qu’on lui pardonne.

    Au vu de la fin de ce deuxième tome je me demande ce qu’il se passera dans le troisième. J’ai hâte de le découvrir.
    Le secret de la liberté c'est la librairie. Bernard Werber

    Clic sur l'icône !
    Image
    Répondre

    Retourner vers « Fantasy »