Winterheim - Intégrale - Fabrice Colin

Livres ayant souvent un cadre moyenâgeux où intervient la magie. À la différence du fantastique, l'univers décrit et les évènements s'y déroulant sont acceptés comme étant monnaie courante sans être remis en doute.
Répondre
Avatar du membre
Ryuuchan
Assidu
Messages : 397
Inscrit le : 20 déc. 2012

Message par Ryuuchan » 19 janv. 2013, 20:41

Winterheim de Fabrice Colin

Image

Résumé :
  • Il y a bien longtemps, les Faeders et les Dragons ont décidé de ne plus s’immiscer dans les affaires des mortels. Retirés loin de Midgard, ils ont cependant confié à la Dame des Songes et à ses trois demi-sœurs les Ténèbres la tâche de veiller sur les humains. Aujourd’hui, dans le royaume de Walroek, le jeune forestier Janes Oelsen, dont les parents n’ont jamais pu comprendre le caractère rêveur et la juvénile impétuosité, entre en possession, à la suite d’un pari, d’une mystérieuse carte. Accompagné de sa fidèle chouette Flocon, il part pour le château maudit de Nartchreck où, à en croire les légendes, repose un fabuleux trésor...

Éditeur : Pygmalion
Date de sortie : 10/2011
Disponible en format Poche : Oui (J'ai Lu)


Avatar du membre
Ryuuchan
Assidu
Messages : 397
Inscrit le : 20 déc. 2012

Message par Ryuuchan » 19 janv. 2013, 20:46

Un excellent bouquin, que je recommande. Je suis en train de finir l'équivalent du tome 2, et le moins que l'on puisse dire, c'est que je suis totalement séduite.

Fabrice Colin met en scène avec brio les aventures du jeune Janes, fils de la Nuit et d'un mortel. Beaucoup, dans ce récit repose sur les contrastes : féerie et beauté, noirceur des intérieurs, blancheur de neige de l'extérieur, les frères blonds et bruns... L'ensemble est narré avec un semblant de naïveté. Pourtant, derrière les décors glacés enchanteurs, le lecteur est souvent confronté à des passages assez durs, cruels, et parfois légèrement vitriolés. Quant au fond, rien à dire. Les liens avec la mythologie nordique se font progressivement, et on retrouve le côté cruel et tordu des dieux. Entre exercices de style avec lesquels l'auteur joue pour ajouter au malaise qui se dégage de certains paragraphes, et passages plus rapides, le rythme est plutôt bien géré.

J'attends de finir la trilogie pour me prononcer plus avant, mais pour l'instant, je ne suis vraiment pas déçue. A découvrir :)
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6651
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 28

Message par Agenor » 19 janv. 2013, 22:44

En tout cas la couverture a l'air sympa ! Je le met de côté dans ma liste d'envies en attendant ton avis final :)
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Ryuuchan
Assidu
Messages : 397
Inscrit le : 20 déc. 2012

Message par Ryuuchan » 20 janv. 2013, 12:00

Tome 2 achevé, toujours aussi bon, même si je regrette un peu que l'on ne suive pas plus Janes. Le passage de la ville du rêve, de ses chevaliers-poètes et des alchiméristes est particulièrement exceptionnel. L'ambiance est toujours aussi fantastique, et jusqu'au bout, on suit avec anxiété de le devenir de Janes et de Livia.
Avatar du membre
Ryuuchan
Assidu
Messages : 397
Inscrit le : 20 déc. 2012

Message par Ryuuchan » 22 janv. 2013, 19:05

Je viens de finir le troisième et dernier tome. Excellent livre, intéressant et prenant jusqu'au bout. Tout le temps, l'auteur parvient à entretenir le doute, sait manier les rebondissements. La Fonte des rêves clôt avec succès la trilogie.
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6651
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 28

Message par Agenor » 22 janv. 2013, 19:14

Tu lis rapidement Ryuuchan Oo. Ton avis m'a conquis, le livre est ajouté à ma liste d'envies :D
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Ryuuchan
Assidu
Messages : 397
Inscrit le : 20 déc. 2012

Message par Ryuuchan » 22 janv. 2013, 19:17

En fait, c'est surtout que j'ai plein de temps à tuer à la gare, j'ai beaucoup de chemin à faire entre mon chez moi et mon lieu de travail. Du coup, j'ai et le temps de bosser, et le temps de lire tout mon saoul ^-^
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6651
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 28

Message par Agenor » 08 févr. 2013, 13:19

Je viens de voir que l'intégrale est parue chez J'ai Lu le mois dernier en livre de poche, je viens de le mettre dans ma liste pour mes achats futurs :langue:
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Ryuuchan
Assidu
Messages : 397
Inscrit le : 20 déc. 2012

Message par Ryuuchan » 08 févr. 2013, 15:19

:D J'espère que cette trilogie te plaira, elle vaut le coup ! :)
Avatar du membre
Flovène
Bavard
Messages : 83
Inscrit le : 01 juin 2015

Message par Flovène » 01 juin 2015, 12:49

Je viens d'achever la trilogie à mon tour. J'ai été enchantée par le scénario, les descriptions d'une poésie incroyable, la référence aux Dieux nordiques tout à fait intelligente, et puis, bien sur, l'écriture de fabrice Colin, complètement envoûtante. Ce livre est comme un rêve, et très addictif, on a toujours envie de savoir ce qu'il va se passer à chaque fin de chapitre.

Un bémol sur la fin, qui laisse un peu sur sa faim. mais franchement, une merveilleuse idée de lecture.
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6651
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 28

Message par Agenor » 01 juin 2015, 16:54

Tiens je retombe sur le sujet deux ans plus tard :happy: Entre temps j'ai acheté l'intégrale qui est parue chez J'ai lu, et j'avais également lu d'autres commentaires sur internet beaucoup moins élogieux depuis, il était donc un peu resté au fin fond de ma PAL. Heureusement que vos avis me rafraîchissent la mémoire et me rassurent ! :D
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Nova
Passionné
Messages : 1487
Inscrit le : 30 oct. 2013

Message par Nova » 01 juin 2015, 17:44

Je ne connaissais absolument pas mais l'ai ajouté à ma wishlist :)
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6651
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 28

Message par Agenor » 01 juin 2015, 17:56

En plus la couverture en jette, tu ne trouves pas ? :D
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Nova
Passionné
Messages : 1487
Inscrit le : 30 oct. 2013

Message par Nova » 01 juin 2015, 18:07

Clairement! elle est splendide! :D
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6651
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 28

Message par Agenor » 01 juin 2015, 18:10

Elle me fait un peu penser à Winterfell du Trône de Fer :)
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6651
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 28

Message par Agenor » 29 déc. 2015, 21:27

J'ai terminé depuis quelques jours ma lecture et j'attendais que ça se décante avant de poster un avis sur ce livre, pour la simple et bonne raison que je ne savais pas si oui ou non j'avais aimé :lol:

Et je reste tout de même mitigé. J'ai été très enthousiasmé par le premier tome. Le fait que cela se passe dans l'équivalent imaginaire de nos pays nordiques avec la mythologie nordique a vraiment titillé ma curiosité. Voir que plusieurs principes moraux et entités diverses (la Mort, la Nuit, la Peur, la Dame des Songes, la Justice) sous la forme d'êtres humains, ou plutôt de dieux m'a beaucoup plu !

Les premiers chapitres m'ont vraiment plongé dans l'histoire, j'avais l'impression de sentir la neige autour de moi lorsque l'on est dans la neige avec Janes. Les déboires qui lui arrivent m'ont fait trembler, mais je me suis dit que cela lui forgera le caractère pour la suite de l'histoire !

J'ai également apprécié le passage aux cuisines, bref, tout le tome 1 m'a beaucoup plu.

Par contre ça s'est un peu gâté à partir du tome 2. Je ne saurai dire pourquoi, et c'est plutôt étrange de ne pas arriver à mettre le doigt dessus, mais il y a eu un changement dans l'atmosphère, ou l'écriture, je ne sais pas trop, qui m'a fait prendre un peu de distance par rapport à l'histoire et aux personnages.
J'ai trouvé que Janes devenait de moins en moins consistant en tant que personnage, c'est un peu le cas avec tous les personnages humains de l'histoire en fait ... C'est dommage, car les rencontres qu'il a faites nous dévoilaient certains personnages sous un jour plutôt inattendu (le capitaine qu'il a rencontré avant d'arriver aux cuisines, Davengher dont je ne sais plus trop où il l'a rencontré c'est pour dire ...).

Bref, l'histoire et les personnages m'ont paru de plus en plus lointains tellement ils devenaient lisses et survolés. C'est flagrant lorsque l'on regarde la relation de Janes avec Julea, et le personnage de Julea en lui-même.

Quant au dernier tome, j'ai trouvé que les batailles étaient tout aussi lointaines, on ne prends pas vraiment en compte ce côté là de l'histoire. J'ai d'ailleurs été songeur en ne voyant aucune réaction du côté des soldats ou des royaumes : la moitié du continent se fait ravager et les trois quarts des hommes valides sont envoyés à la guerre, mais personne ne remet cela en cause.

Pour le dénouement, bon, bon, bon... Voilà quoi :mrgreen:

Donc franchement, j'ai été déçu quand je vois ce que me promettait le tome 1 =/
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Répondre