Antarès - Léo (SF)

Parce qu'entre deux livres on aime aussi se détendre en lisant une BD ou un manga, cet espace permet de souffler un peu et de partager quelques titres.
Répondre
Avatar du membre
Yannick
Fidèle
Messages : 755
Inscrit le : 16 déc. 2015
Genre :

Message par Yannick » 01 mai 2016, 12:14

Image


Antarès


6 volumes (n'existe pas encore en intégrale)

- Episode 1
- Episode 2
- Episode 3
- Episode 4
- Episode 5
- Episode 6

(oui c'est moins original que d'avoir un titre spécifique pour chaque volume, mais au final, ça n'est pas bien important, ça marche bien aussi^^)

Editions : Dargaud
Auteur : Léo
Paru en : 2007 pour le premier volume, puis 2009, 2010, 2011, 2013 et 2015


Le cycle d'Antarès :

Antarès, cinquième planète de l'étoile GJ 1211 (tirant son nom du fait que, depuis la Terre, GJ 1211 se trouve devant l'étoile de la constellation du Scorpion Antarès), serait un nouveau havre potentiellement habitable par l'homme et qui possède du scandium, un métal très recherché, en quantité industrielle. Afin de l'exploiter, Forward Enterprises, une société basé à New York, a dépêché une mission de reconnaissance à sa surface mais rapidement des phénomènes étranges se manifestent.

Attention spoiler :

Spoiler: Afficher
Des animaux, puis une des éclaireuses de la mission, se volatilise après s'être pétrifiée et avoir été entourée d'une auréole lumineuse. Le phénomène semblerait se déclencher après la piqure d'un mini-hélicoptère de la taille d'un moustique, qui a lui aussi la capacité de se volatiliser. La légitimité de la colonisation est remise en question, mais les directeurs de Forward Enterprises décident d'en faire fi. Ils décident par ailleurs de faire appel à Kim, de passage sur Terre et qui est devenue très connue, pour améliorer leur image de marque et convaincre leurs actionnaires.

Après l'épisode de Bételgeuse, Kim n'est plus du tout motivée pour repartir en éclaireur sur une nouvelle planète. Pourtant, Forward Enterprises dispose d'un argument de poids : si elle accepte, ils peuvent gracier au nom d'une « mission dangereuse utile pour l'humanité », Marc et Alexa et Monsieur Pad qui purgent une peine pour avoir volé à son secours sur Bételgeuse dans un astronef volé (à la fin du cycle précédent). Dans le même temps, Kim apprend qu'elle est enceinte de Sven, l'extraterrestre qu'elle a rencontré sur Bételgeuse.

Remplie d'appréhension, Kim décide d'accoucher à l'abri des regards indiscrets sur Bételgeuse. La petite fille de Kim, prénommée Lynn, révèle peu après sa naissance des étranges capacités de mutations héritées de son père : elle possède un physique de petite fille humaine, mais elle entre périodiquement dans des phases où elle se rapproche des animaux aquatiques avec des yeux fendillés par des pupilles verticales, des fentes branchiales et des nageoires. Quoiqu'elle se sente obligée de l'emmener avec elle sur Antarès pour parfaire son éducation, Kim essaie de la cacher au mieux pendant le voyage et de lui faire porter des lentilles pour la faire passer pour une petite fille normale. Elle ne peut pas empêcher la rumeur de circuler et finalement la vérité d'éclater à bord du vaisseau, ce qui occasionne beaucoup de tensions. Par ailleurs, et alors que Maï Lan est victime d'une tentative de viol, Kim, Alexa, et Monsieur Pad se rendent vite compte que les hauts responsables de Forward Enterprises sont tous membres d'un courant religieux sectaire et sexiste.

Ayant atterri sur Antarès, le groupe est confronté à des dissensions et les responsables ne veulent pas écouter les conseils avisés de Monsieur Pad sur les risques liés à la faune locale, ce qui cause beaucoup de dégâts matériels; les problèmes se multiplient et Kim se voit contrainte de porter secours à une seconde navette-cargo écrasée plus loin, qui comptait sa fille Lynn au nombre des passagers. Juste avant d'atterrir sur les lieux du crash de la navette, leur petit avion est lui-même rendu inutilisable quand un grand oiseau lui donne un coup de corne. Sains et saufs, ils rentrent en contact avec les passagers de la navette, y compris des passagers clandestins qui s'y était glissés, et montent dans un véhicule passe-partout très solide pour rejoindre le camp de base, situé à 7 000 km.

C'est alors qu'une série d'aventures va ralentir le petit groupe. Après la mort de 3 passagers, Kim devient de plus en plus perplexe. Sa fille Lynn va même finir par disparaître, victime d'une piqûre d'un mini-hélicoptère entraînant la disparition du corps. Ce phénomène reste inexpliqué, mais juste après le drame, la petite assemblée remarque un étrange signe dans le ciel en direction de GJ 1211-4 (dite Antarès-4), planète voisine. Kim va donc décider de s'y rendre pour élucider ce mystère.

Pendant ce temps, au camp de base, les leaders sectaires de la Forward Entreprises, principalement en la personne de Jedediah Thornton commence à imposer leurs principes religieux à l'ensemble des colons, ce qui provoque la monté des tensions et fini par mener à une rébellion lorsqu'il est annoncé que la mission de reconnaissance vers Antarès-4 devait partir avant le retour de Kim au camp de base. Une nouvelle mission est assemblée, mais Jedediah Thornton fera tout de même parti de la délégation.

Sur Antarès-4, l'équipe de la mission de reconnaissance tente de rallier le "point X", le point d'origine des rayons énergétiques qui provoquent les étranges disparitions observées sur Antarès-5. Cet objectif est compliqué par Jedidiah qui multiplie les actes de mutinerie et de sabotage dont la destruction d'un drone de reconnaissance et le vol d'un hélicoptère de transport, provoquant la mise sur pied d'une mission de sauvetage. Au "point X" se trouve une étrange boule qui défi les lois de la physique. D'une masse improbable pour la taille de l'objet (plus de 200 tonnes), elle semble faite de céramique, est visqueuse au touché et peut défier les lois de la gravité en lévitant ; sa couleur change par moment, et elle émet également une sorte de vibration. Après certaines interactions avec le groupe, la boule démontre d'autres phénomènes déroutant, dont une capacité à aliéner sa surface moléculaire pour pouvoir passer à travers la matière solide, des déplacements instantanés et l'apparition miraculeuse d'une copie conforme de la navette de la mission Antarès-4. Jedidiah Thorton, qui est convaincu depuis le début que la mission Antarès-4 mènera à un contact historique entre les humains et les extraterrestres se précipite vers la navette afin d'être le premier à établir ce contact. Il se croit le seul digne représentant de la race humaine en raison de ses convictions et sa ferveur religieuse. Après une altercation menant à l'enfermement de Jedidiah, Kim et Alexa monte à bord de la réplique de la navette pour être transportées dans un endroit inconnu où elles retrouvent Lynn, la fille de Kim et Liang Mei, membre de l'équipe kamikaze qui avait disparu 3 ans auparavant. De retour, toujours aussi mystérieusement, à la navette d'origine, l'équipage de la mission est finalement contacté par Sven, extraterrestre rencontré par Kim lors de son séjour sur Bételgeuse et également père de Lynn, et sa supérieure Eltven. Jedidiah tente de créer un contact, auquel il est sévèrement rabroué par Sven qui lui explique que ce sont les hommes comme lui, obtus et confinés dans leur croyance qu'ils détiennent la vérité absolue, qui font en sorte que les hauts dirigeants du peuple de Sven ont refusé jusqu'alors le contact avec les humains qu'ils connaissent depuis la colonisation d'Aldebaran. Jedidiah, devant cette confrontation, finira par se suicider. Dans le même temps, Sven et Eltven expliquent que les phénomènes ayant conduit les terriens sur la planète sont le fait d'une autre civilisation extraterrestre, beaucoup plus avancée et dont ils ne savent rien, celle-ci ayant toujours refusé le contact avec eux.

Les extraterrestres décident d'établir un contact progressif avec le peuple terrien, qui se traduira par une collaboration scientifique entre les terriens et les Tsaltérians (race de Sven) pour étudier un cube aux étranges propriétés qui se trouve sur un continent non exploré d'Aldébaran. Tout contact entre les terriens et les Tsaltérians devra passer par Kim Keller qui sera la seule à pouvoir les contacter et sera également à la tête de l'équipe scientifique terrienne. Alexa Komarova est, quant à elle, choisie pour devenir l'ambassadrice des terriens et devra se rendre sur la planète des tsaltérians avec Driss Shediac, que nous connaissons du premier cycle des mondes d'Aldébaran. Lynn devra également aller sur cette planète pour recevoir une éducation appropriée lors de sa prochaine phase aquatique. Elle est une personne très importante puisqu'elle est le premier cas d’hybridation connu entre les tsaltérians et les humains, surement dût à la modification du métabolisme de Kim que provoque l'ingestion des gélules de la Mantrisse. Le 3e cycle se termine sur les inquiétudes de Kim sur la suite des choses pour elle et sa fille.


Avatar du membre
Yannick
Fidèle
Messages : 755
Inscrit le : 16 déc. 2015
Genre :

Message par Yannick » 01 mai 2016, 12:20

Les aventures de Kim (devenue dès Bételgeuse le personnage principal de la collection) et de ses amis se poursuivent sur une troisième planète : Antarès.

Dernière série de la collection Les Mondes d'Aldébaran, Antarès commence très fort avec bien des changements dans la vie de nos héros.
Cette série est menée avec la même efficacité scénaristique et la même qualité artistique que les précédentes.
Je n'ai pas du tout été déçu de mes lectures, et je relirai avec plaisir la collection tout entière.
Je dirais même que la dernière page fermée, j'avais envie de reprendre du début au tome 1 d'Aldébaran.
Il est rare que j'aie envie de relire quelque chose que je viens tout juste de lire.
Je laisse d'habitude passer quelques années avant d'y revenir, mais là non, j'ai eu envie de remettre le nez dedans immédiatement.
J'avoue ne pas l'avoir fait car je suis passé à d'autres lectures, mais sans cette PAL à réduire, je pense que je me serais laissé tenter sans grande difficulté^^

Vous l'aurez compris, si vous ne connaissez pas, je vous encourage vivement à y jeter un oeil, si vous avez lu et aimé Aldébaran et Bételgeuse, bien sûr :-)
Répondre