[Série] La Meute du Phénix - Suzanne Wright

Livres mettant en scène une héroïne confrontée au surnaturel ainsi qu'aux tracas de la vie quotidienne contemporaine, où interviennent divers personnages surnaturels (sorcières, fées, lycanthropes, vampires, etc.).
Répondre
Avatar du membre
mdempsie
Timide
Messages : 28
Inscrit le : 28 janv. 2016

Message par mdempsie » 20 mars 2016, 22:09

La Meute du Phénix - Tome 1 : Trey Coleman Suzanne Wright

Image

Résumé :
  • Des cendres de la meute renaîtra l’amour.
    Incapable de se transformer en louve, Taryn Warner a toujours été méprisée par sa meute malgré son puissant don de guérison. Quand son père décide de l’unir de force à Roscoe Weston – un Alpha violent et dominateur qui lui promet de la briser – , Taryn refuse de se soumettre.
    C’est alors que Trey Coleman, dangereux Alpha connu pour sa sauvagerie, lui propose un marché : s’unir – temporairement – à lui. Il y gagnerait une alliance et elle sa liberté. Mais faire semblant comporte aussi des risques. D’autant que leur attirance l’un pour l’autre semble hors de contrôle…

Éditeur : Milady
Date de sortie : 2013
Disponible en format Poche : oui

Mon avis perso :
Spoiler: Afficher
Critique tirée d'un article de mon blog.
Après la pub immense que la maison d’édition Milady a fait à cette série, je me suis dit que je tenais peut-être une nouvelle perle entre mes mains, une sorte d’Anita Blake loup-garou. Après tout, on partait aussi avec une jeune fille avec une force cachée inimaginable mais que tout le monde sous-estime, qui parle comme un charretier et qui ne supporte pas qu’on lui marche sur les pieds.

Première surprise, la narration se présente comme une espèce de ping pong entre ce que Taryn et Trey pensent. C’est assez sympa d’avoir deux points de vue mais personnellement je préfère quand ils sont séparés par des chapitres et non pas un peu aléatoirement d’un paragraphe à l’autre. Les chapitres sont assez longs également, je préfère des chapitres plus courts qui facilitent la lecture. Vous me direz que je chipote un peu et c’est vrai, puisque ce qui m’a vraiment déçu dans cet ouvrage n’est pas là.


Si on lit le résumé, on s’attend à des conflits surnaturels. Surtout qu’entre le colérique Trey, les dons de guérisseuses de Taryn, l’union de force à Roscoe, le méchant papa etc… il y a de quoi faire quelques bastons vraiment badass. Et bien tout cet univers n’est réellement qu’un prétexte pour installer une romance entre deux personnages. Et sans mentir j’ai eu l’impression d’être complètement bernée car les incompréhensions du style « je t’aime mais je t’aime plus, mais toi est-ce que tu m’aimes? » c’est 80% du roman.

Et encore, je serai satisfaite si l’histoire d’amour était recherchée et profonde, moi je suis une fleur bleue parfois. Mais il y a un vrai surdosage de sexe à la limite du sado-masochisme, avec un parler très vulgaire. De plus j’ai été outrée de voir à quel point l’héroïne est forcée à la soumission à tel point que les moments de sexes deviennent des combats, mais, nous dit-on « au fond c’est ce qu’elle veut » . Ses scènes en plus d’être omniprésentes sont répétitives, c’est toujours le même discours, toujours les mêmes gestes et –quasiment– la même conclusion.

Je peux comprendre que ce genre de lecture plait à beaucoup de monde, mais moi j’ai clairement trouvé que cette histoire était sans fond et pas très travaillée ; ils nous mettent un contexte super-sympa (loup-garous, âmes soeurs, enfance difficile etc…)pour en faire pas grand-chose, dommage. Certains passages étaient d’une longueur affligeante d’ailleurs, j’ai parfois été obligée de lire une ligne sur deux. Sans parler du coté si prévisible des choses, j’ai rarement vu ça mais je crois que j’ai deviné le dénouement complet de l’histoire, la seule révélation qui m’a surprise, c’est parce qu’elle était tirée par les cheveux. Je trouve ça tellement surjoué aussi, je ne peux pas vous donner d’exemples sans spoiler, mais si vous lisez le bouquin vous penserez à moi!

Je m’amuse également de voir les descriptions des personnages, les « méchants » sont moches, ont un air fourbe et il y en a même un qui louche, pour les femmes elles sont vulgairement habillées et artificielles mais bien sûr les « gentils » sont tous tellement beau, spirituels et amusants. C’est pas très réaliste tout ça.

Ensuite, l’héroïne qui se veut avoir un caractère de feu est juste capricieuse et ses gentils copains de meute me font penser à des louveteaux en peluche tellement ils manquent de caractère, juste des petits toutous. J’ai beaucoup aimé Trey cependant, même s’il a tendance à toujours céder, puisque madame est une princesse encore une fois. Il est très protecteur, et très impliqué dans sa relation, et puis il a presque autant de répondants que Taryn. J’aime beaucoup Tao aussi, il est foncièrement gentil et un peu simple mais pourtant attachant, il me fait un peu penser à Jacob dans Twilight.

Le seul côté vraiment positif que je ressors de ce tome, c’est la présence du « loup intérieur« . Pour vous expliquer brièvement, il y a ce que Trey pense en tant qu’homme, et ce que son loup pense. Son loup ayant bien entendu des instincts bien plus primitifs, et étant encore plus colérique que lui. Chaque personne a son loup, même Taryn qui est latente, et ce concept est assez bien mené. Pas très original certes, on trouve ça dans beaucoup d’histoires de loups-garous, mais bien maîtrisé par l’auteure. C’est intéressant de voir cette combativité entre l’homme et le loup.

Au final, je ne suis vraiment pas convaincue. Je n’irai pas jusqu’à dire que c’est une calamité illisible, non, c’est une histoire qui peut se laisser lire. Mais c’est loin d’être un chef-d’oeuvre, elle ne se détache pas du tout et est assez banale en faites. J’ai le deuxième tome à la maison, que j’avais acheté en pack à la FNAC (il était en réduction ici), et j’hésite à lire le second tome de sitôt.

Clairement je déconseille ce roman, il pourrait éventuellement plaire aux personnes qui aiment beaucoup les histoires portées sur le sexe et encore, c’est pas transcendant au niveau du dialogue et de l’originalité.


Avatar du membre
Liliaza
Bavard
Messages : 101
Inscrit le : 14 sept. 2015

Message par Liliaza » 26 janv. 2017, 10:07

Dans ma PAL depuis un petit moment mais quand je me suis lancé dans la bit-lit j'ai préféré me mettre aux Gardiens de l'éternité d'Alexandra Ivy. Les loups garous sont trop sauvage pour moi par rapport aux vampires. Mais je finirai par le lire.
Avatar du membre
Kallindra
Rat de bibliothèque
Messages : 2036
Inscrit le : 13 avr. 2013
Genre :

Message par Kallindra » 26 janv. 2017, 15:11

Franchement y-a mieux en Bit Lit pour les garous...
Je te conseille plutôt Riley Jenson (Arthur) ou Mercy Thomson(Briggs).

Sinon dans mes tops bit lit :
En vampire y-a Chasseuse de la nuit (Frost) ou la Confrérie de la Dague noire qui sont bien (Ward). Et en parodie bit lit vampire Sarah Dearly (Rowen)
En ange/vampire Chasseuse de vampire (Singh)
En démon/ange y-a Démonica & Les Cavaliers de l'Apocalypse (Ione)
Image
Avatar du membre
Moony
Assidu
Messages : 388
Inscrit le : 21 déc. 2017
Genre :

Message par Moony » 22 déc. 2017, 11:09

Perso j'ai fini le 6ème tome de la série, dernier sorti en date, et même si j'apprécie la série (sinon j'en aurais pas lu autant, c'est clair), c'est vrai qu'il y a pas mal de défauts à l'histoire et à l'écriture.

Les points positifs (selon moi) : une histoire pure métamorphes (sans vampires, zombies, etc) où on voit la vie des personnages à travers la meute. Les personnages sont attachants, bien que des fois un peu trop intenses, et le fait que chaque tome suive un personnage de la meute permet de vraiment découvrir le caractère de chacun. De plus, on suit l'évolution de la meute au fil des tomes (unions, enfants, arrivées...). Je suis d'accord avec mdempsie, la dualité des profils humain/loup donne un côté plus réaliste à la fantasy. Autre point positif : les batailles en fin d'histoire. Enfin, le plot est assez tisselé pour qu'on s'ennuie pas (trop) mais pas super intense au point qu'on y cogite le soir avant de se coucher. Donc lecture facile sans prise de tête, bien pour sortir d'une longue pause.

Les points négatifs (et c'est parti !) : Si j'avais voulu lire du 50 nuances de Grey, je l'aurais fait. Certes c'est de la Bit-Lit, mais le côté dominant/dominé est un peu trop poussé surtout que c'est toujours à la femme/femelle de se soumettre, même quand elle a un caractère de dominante. 2ème gros point négatif et autant le dire : une fois que vous avez lu un tome, vous connaissez le déroulement de tous les autres au point de se spoiler soi-même. C'est assez redondant, un petit twist ferait pas de mal. Aussi, je trouve dommage que l'on ne suive que les histoires de ceux qui sont âmes soeurs et pas de ceux qui décident de s'unir sans lien supernaturel, puisqu'à mon sens, ça leur donne moins de crédibilité... Pareil, il y a en a quasiment que pour les personnages "dominants".

En gros : lecture sympa, sans prise de tête, pas révolutionnaire. Mais loin derrière Mercy Thompson de Patricia Briggs dans le même style à mon goût.
Répondre