Eternity incorporated - Raphaël Granier de Cassagnac

Livres basés sur des faits scientifiques démontrés ou extrapolés pour donner un récit où la technologie joue un rôle majeur dans un univers futuriste (colonisation d'autres mondes, création de robots intelligents, etc.)
Répondre
Avatar du membre
Anaterya
Rat de bibliothèque
Messages : 2558
Inscrit le : 21 mars 2013

Message par Anaterya » 01 mars 2016, 01:47

Eternity incorporated de Raphaël Granier de Cassagnac

Image

Résumé :
  • Plusieurs siècles après l’anéantissement de la civilisation par un virus inconnu, une partie de l’humanité survivante a trouvé refuge dans une ville-bulle régentée par un ordinateur central omnipotent.

    Au sein de ce sanctuaire, nous vivons les destins entrecroisés de Sean, Ange et Gina.

    Un changement majeur dans l’ordre de la Bulle les lance sur la quête dangereuse des secrets du Processeur et d’eux-mêmes…


Avatar du membre
Anaterya
Rat de bibliothèque
Messages : 2558
Inscrit le : 21 mars 2013

Message par Anaterya » 01 mars 2016, 01:48

Je connaissais Raphaël Granier de Cassagnac grâce aux Utopiales, mais ce n’est que quand j’ai vu que la médiathèque de ma ville avait deux de ses livres que je me suis lancée. Eternity incorporated est le premier tome d’une série qui se poursuit avec Thinking eternity.

L’univers du roman est clos, puisqu’il s’agit uniquement de la Bulle, entièrement gérée par le Processeur, même s’il existe un conseil humain, sorte de gouvernement, chargé des affaires courantes. Le monde extérieur est source de danger et d’angoisse car le virus qui a décimé l’humanité 600 ans auparavant est toujours actif, et que les mutants qu’il a créé rôdent toujours aux abords de la cité. Dans ce cadre, on suit trois personnages aux profils très différents : Sean est un musicien/DJ qui vit plus ou moins à la marge de la société, fréquentant les déconnectés (ceux qui refusent l’assistance du Processeur dans leur quotidien) sans toutefois en être un lui-même ; Ange est gradée dans ce qui se rapproche le plus d’une force militaire et est chargée de protéger les ouvriers qui s’occupent de l’entretien de la Bulle lorsqu’ils doivent s’aventurer à l’extérieur, ce qui la met régulièrement en contact avec les dangers du dehors ; Gina, quant à elle, est informaticienne et veille au quotidien sur la bonne marche du Processeur, rôle qui et presque cosmétique tant ce dernier semble infaillible depuis 600 ans. Mais ce quotidien bien réglé vole en éclats le jour de la Grande Panne, quand le Processeur s’éteint soudainement, et que tous les habitants de la Bulle doivent réapprendre à vivre sans sa présence rassurante.

On a donc une histoire racontée à trois voix qui alternent constamment, ce qui permet de suivre l’évolution de la Bulle au plus près dans ses diverses variantes ; de plus des citations au début de chaque chapitre permettent d’explorer d’autres voies non couvertes par les trois protagonistes. On explore de plus divers groupes sociaux de la Bulle, que ce soit son administration, son système de défense ou ses marges, mais on survole également des « zones d'ombre » intrigantes, comme par exemple la reproduction contrôlée, destinée aussi bien à éviter une augmentation insupportable de la population qu'à conserver la variété génétique de ces survivants de l'humanité. Les réactions de la population à la panne du processeur sont variées et crédibles, et les différentes intrigues m’ont parfaitement tenue en haleine, jusqu’au dénouement final qui m’a laissé un goût amer dans la bouche, mais qui conclut parfaitement le récit.

Tout au cours du livre, l'auteur distille des informations sur le passé de l'humanité, la création de la Bulle, la nature du virus qui a décimé l'humanité, la nature du Processeur. Certaines réponses sont apportées, qui sont essentielles à la bonne marche de l'intrigue, mais d'autres questions ne sont pas réellement traitées ; il semble qu'elles le seront dans Thinking eternity, qui se déroule un peu avant l'écroulement de l'humanité.

Dernier détail, je me suis beaucoup amusée lors de ma lecture car le cadre de la Bulle ressemble fortement à celui d'un jdr et d'un site internet que j'adore : Paranoïa.

En fin de compte, je me suis régalée avec cette lecture, et j'ai hâte de lire Thinking eternity pour savoir comment on en est arrivé à la situation décrite dans ce livre.
Répondre

Retourner vers « Science-fiction »