Les larmes de Brunehilde de J.L.FETJAINE

Parce qu'il est impossible de citer tous les genres littéraires (ou tout simplement de catégoriser un livre), ici se trouvent les livres n'ayant pas trouvé leur place ailleurs.
Répondre
Avatar du membre
nataly
Assidu
Messages : 182
Inscrit le : 11 janv. 2016

Message par nataly » 21 janv. 2016, 06:57

Les larmes de Brunehilde de J.L FETJAINE

Image[/img]

Résumé :
  • Printemps 570. Attaqués par les Lombards, ravagés par la peste, les royaumes francs sont sur le point d'affronter un péril plus mortel encore : la haine de deux femmes, l'ambition de deux rois. Chilpéric, roi de Soissons, a fait assassiner sa femme pour offrir le trône à sa concubine Frédégonde, à qui il appartient corps et âme. Mais la reine assassinée était la sœur de la redoutable Brunehilde, épouse du frère aîné de Chilpéric, Sigebert. Pour assouvir sa vengeance, Sigebert se lance dans une guerre sans merci contre le royaume de son frère. Appuyées par les hordes de barbares saxons venues d'outre-Rhin, ses armées semblent invincibles. Mais, au moment où tout semble perdu pour Chilpéric et Frédégonde, l'intervention des évêques de Gaule et du roi de Bourgogne, Gontran, les préserve de l'anéantissement. La paix rudement négociée ne durera que quelques mois. Une nouvelle guerre va commencer, qui ravagera le pays pendant près de cinquante ans et que Frédégonde, reine des poisons, mènera à sa manière.


Éditeur : Belfond
Date de sortie : 2007
Disponible en format Poche : oui


Avatar du membre
nataly
Assidu
Messages : 182
Inscrit le : 11 janv. 2016

Message par nataly » 21 janv. 2016, 06:58

Tome 2 de la série "Les reines pourpres", ce tome m'a moins plu . En effet je n'y ai pas retrouvé la magie dans la vie de Brunehilde son héroïne que j'avais vu dans la vie de Frédégonde dans le tome 1.
Dans ce tome, on est très vite installé dans la réalité historique des guerres, complots, assassinats, pouvoirs entre les frères gaulois. On y trouve aussi l'intervention de l'église qui comme nous le savons a toujours jouer son œuvre dans les conflits.
Le hic de toute ce roman étant que dès la moitié du roman, on suit sans fin les mêmes mésaventures, et que l'on sait la chute et la mort de chacun des personnages.

En revanche félicitation à l'auteur pour les touches de narrations historiques qui nous apprennent beaucoup de choses sur cette période .
Répondre

Retourner vers « Autres lectures »