Acacia, trilogie - David Anthony Durham

Livres ayant souvent un cadre moyenâgeux où intervient la magie. À la différence du fantastique, l'univers décrit et les évènements s'y déroulant sont acceptés comme étant monnaie courante sans être remis en doute.
Répondre
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6650
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 28

Message par Agenor » 10 janv. 2016, 21:42

Acacia, tome 1 à 3 de David Anthony Durham

Image Image Image

Résumé :
  • Acacia. Une île qui a donné son nom à un empire prospère gouverné par un souverain absolu, Leodan Akaran. Veuf, il vit entouré de ses quatre enfants à qui il cache un lourd secret : la domination d'Acacia repose sur des trafics de drogue et d'esclaves dirigés par la toute-puissante Ligue des marchands.
    Tout bascule le jour ou le roi est poignardé dans la salle du trône par un envoyé des Meins, un peuple de guerriers exilés dans une lointaine forteresse du Nord.
    Sur son lit de mort, Leodan conçoit un plan pour permettre à ses enfants de s'échapper. Dispersés aux quatre coins de l'empire, Aliver, Corinn, Mena et Dariel vont partir à la reconquête du trône, chacun façonné par un nouveau destin.

Éditeur : Le Pré aux Clercs (grand format) - Pocket (poche)
Date de sortie : 2008 pour le grand format, 2010 pour la version poche
Disponible en format Poche : Oui


“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Yannick
Fidèle
Messages : 755
Inscrit le : 16 déc. 2015
Genre :

Message par Yannick » 11 janv. 2016, 10:55

Les couvertures sont sympas et le résumé également. Merci pour le partage, je ne connaissais pas cet auteur.
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6650
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 28

Message par Agenor » 11 janv. 2016, 22:11

C'est la trilogie que je suis en train de lire et justement les résumés m'avaient intéressé et les couvertures tapé dans l'oeil :)

Les trois livres sont de jolis pavés par contre, il faut savoir dans quoi on s'embarque ! (1000 pages pour chaque tome en format poche), pour l'instant j'en suis à 250 pages pour le premier et j'aime bien, on sent que l'auteur prends le temps de mettre les choses en place, sans sombrer dans des détails ou des intrigues inutiles, on ne s'ennuie pas, on se promène délicieusement et on se fait à son nouvel univers pendant que les fils de l'intrigue commencent à se relier doucement :)
Et le style est très fluide et très agréable à lire, le tout dans de la pure fantasy "traditionnelle" (un empire, des rois, des guerriers, des châteaux, bon, tu m'auras compris :P )
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Yannick
Fidèle
Messages : 755
Inscrit le : 16 déc. 2015
Genre :

Message par Yannick » 12 janv. 2016, 08:49

Mmmh je sens que ces ouvrages risquent de rejoindre ma PàL dans le courant de l'année :p
Au moins le premier en tout cas.
Avatar du membre
Synchen
Assidu
Messages : 336
Inscrit le : 09 oct. 2015

Message par Synchen » 12 janv. 2016, 13:44

J'ai offert le premier tome à mon copain l'an passé mais il a pas encore trouvé le temps de se pencher dessus, je lui piquerais peut etre :P
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6650
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 28

Message par Agenor » 13 janv. 2016, 19:53

Vu la taille des livres, effectivement, il faut être sûr d'avoir suffisamment de temps libre pour que la lecture ne s'éternise pas sur un mois pour chaque volume xD
Bon je repasserai à la fin du tome 1 dire si ça vaut le coup ou non de commencer la trilogie :D
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6650
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 28

Message par Agenor » 23 janv. 2016, 17:30

Je viens de terminer le premier tome !

L'action met un peu de temps à réellement commencer. Enfin, pas l'action en elle-même, mais le but de ce livre : la reconquête du trône, qui débute vers la page 350.

Avant, on ne s'ennuie pas, au contraire. L'auteur nous dépeint le fonctionnement de l'empire, les personnages qui seront importants pour la suite du récit, et toute l'histoire qui entoure cet empire doublement millénaire.

C'est la partie que j'apprécie le plus concernant ce premier tome : il y a toute une histoire derrière celle qui est racontée. Parce que les événements relatés découlent de ce qu'il s'est passé il y a 2000 ans, lorsque l'empire Acacian s'est implanté sur les provinces du monde connu. Je trouve que ça donne une certaine tangibilité à l'histoire. Ce n'est pas une histoire isolée dans le temps, où l'on arrive à l'instant T, et où tout ce que l'on sait c'est que quelques années plus tôt il y a eu un affront, et le royaume se venge quelques années plus tard contre son ennemi.

Non non non, rien d'aussi simple là dedans ! C'est certes l'histoire d'une vengeance, mais la raison de cette vengeance dépend de plusieurs éléments, et c'est une vengeance qui couve depuis 2000 ans (on a le temps de ressasser pas mal d'amertume pendant ce temps là :mrgreen: ).

J'ai également apprécié le mode de narration adopté par l'auteur : chaque chapitre se focalise sur un personnage, ou sur plusieurs lorsque certains personnages se rencontrent. Je trouve que cela permet d'apprendre à mieux connaître ce personnage en particulier, et cela dépeint également la situation dans un coin de l'empire (puisque les personnages que l'on suit sont tous un peu éparpillés aux 4 coins, cela permet d'avoir une vision d'ensemble).

Et de ce fait, l'histoire est plutôt tentaculaire, à l'image de l'empire d'Acacian : l'histoire comprends de nombreux acteurs qui cherchent chacun à tirer bénéfice de la situation : les enfants de l'Empereur, les Meins, les personnes de la Ligue, les bestioles du nord, bref, toute une flopée d'individus, de peuple et d'organisations qui veulent tirer bénéfice de la situation.

Alors, certes, j'ai dit que c'était un peu long à démarrer, mais je ne voyais pas encore le but de l'histoire, cette chose qui te dit : je veux lire un chapitre de plus parce que je veux savoir comment ils vont y parvenir ! Ce n'est pas pour autant que les 350 premières pages sont inutiles et d'une platitude endormante, non non :happy:

De plus, l'auteur a réussi à me surprendre avant la fin de ce premier tome. Alors que je pensais que toute la suite de l'histoire était tracée, il effectue un revirement de situation qui change la donne et brouille les pistes. Ainsi, on s'éloigne d'une intrigue trop facilement prévisible et trop clichée.
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6650
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 28

Message par Agenor » 09 févr. 2016, 20:41

Hoplà, trilogie achevée !

Et franchement, c'est un régal ;) L'histoire est plus riche et complexe que ce que laisse apercevoir le tome 1 où je pensais que ce serait du réchauffé avec un empire qui fait face à un ennemi, toussa toussa.
L'histoire de l'Empire est également très fouillée et les frontières des événements s'étendent de plus en plus jusqu'au tome 3, c'est vraiment très appréciable.

Une excellente découverte que je ne regrette pas :D
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Répondre