Aube d'Acier - Charles Stross

Genre littéraire autour de la science à l'état brut dont les découvertes ou les évolutions ne sont pas en contradictin avec l'état des connaissances scientifiques actuelles.
Répondre
Avatar du membre
nico
Nouveau lecteur
Messages : 4
Inscrit le : 29 sept. 2015

Message par nico » 30 sept. 2015, 19:49

Aube d'Acier de Charles Stross

Image

Résumé :
Ça chauffe dans la Galaxie. Une étoile a explosé, sans rime ni raison, dispersant une aube d’acier. Une civilisation a disparu, la Nouvelle Moscou. Qui a expédié en représailles vers sa rivale, Nouvelle Dresde, auteur supposé du forfait des missiles meurtriers. Il faut les arrêter car tout cela risque de déplaire à l’Eschaton, déjà rencontré dans Crépuscule d’acier. Lui seul sait la vérité. Lui, et Mercredi Brumedombre, adolescente teigneuse qu’il a choisie comme instrument et qui est demeurée sur une station menacée par l’aube d’acier. Rachel Mansour et Martin Springfield auront fort à faire pour sauver le monde d’une bande de Surhommes aussi nuisibles qu’étourdis.

_____________

C'est le premier roman que j'ai lu de cet auteur, et depuis j'ai lu presque tous les autres.
Les personnages sont attachants et il vaut mieux avoir quelques notion de physique pour apprécier pleinement le livre. C'est un space opéra plutôt noir, mais pas manichéen.


Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6650
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 28

Message par Agenor » 30 sept. 2015, 22:05

La couverture est plutôt sympathique mais le résumé ne me tente pas plus que ça :|
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
nico
Nouveau lecteur
Messages : 4
Inscrit le : 29 sept. 2015

Message par nico » 03 oct. 2015, 06:17

C'est pour ça, qu'a l'origine, je n'avais pas recopié le résumé dans mon post. Parfois les quatrièmes de couverture ne sont pas représentatives. Et là, elle ne l'est pas.
Répondre