Permanence - Karl Schroeder

Récits articulant leur intrigue autour de voyages interplanétaires ou interstellaires lorsque l'humanité a colonisé l'espace (existence d'empires stellaires) ; ou l'exploration d'une nouvelle planète.
Répondre
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6687
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 28

Message par Agenor » 22 sept. 2015, 21:18

Permanence de Karl Schroeder

Image

Résumé :
  • La jeune Rue Cassels est née et a toujours vécu dans le Halo, cette région riche en naines brunes située à mi-chemin entre le Système solaire et les Mondes illuminés. Fuyant la tyrannie de son frère Jentry et l'ambiance interlope de la station d'exploitation cométaire Allemagne, elle s'empare d'une navette pour rejoindre Érythrion. Chemin faisant, elle fait valoir ses droits sur un objet stellaire non répertorié, ignorant que sa découverte aura des répercussions sans précédent.
    Avec ses combats spatiaux, ses énigmes extraterrestres plus anciennes que l'humanité et ses planètes exotiques décrites avec minutie, Permanence est un roman palpitant, s'inscrivant dans la mouvance du Nouveau Space Opera illustrée par des auteurs comme Iain M. Banks, Peter F. Hamilton ou Alastair Reynolds.

Éditeur : Folio SF
Date de sortie : 2008
Disponible en format Poche : Oui


Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6687
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 28

Message par Agenor » 22 sept. 2015, 21:55

Un Space-Opéra que j'ai plutôt bien apprécié. Certes, ce n'est pas le livre du siècle qui marque les mémoires, mais c'était une lecture plaisante.

En regardant quelques avis sur internet, ce roman de Schroeder semble être moins bon que le premier qui l'a fait connaître : Ventu. Comme je ne l'ai pas lu, je ne saurai pas dire.

On assiste ici à l'histoire de Rue Cassels qui fuie la tyrannie de son frère Jentry et quitte la station spatiale dans laquelle elle a toujours vécu. En chemin, elle revendique un objet stellaire n'appartenant à personne, mais cette revendication aura des répercussions pour son avenir et pour celui du Halo ...

Je vais en dévoiler un peu plus sur l'intrigue pour donner envie à de potentiels lecteurs de lire (ou non !) ce livre :)

La richesse de ce livre se cache dans les mondes créés par l'auteur, et leur organisation. D'un côté nous avons les mondes illuminés gravitant autour d'Etoiles comme le Soleil. Et de l'autre, nous avons le Halo, une région où les mondes colonisés gravitent autour de naines brunes, n'émettant aucune luminosité et uniquement un peu de chaleur. Les naines brunes ont été colonisées en premier car elles étaient plus proches lorsque le voyage supraluminique n'existait pas.

Bref, on visite plusieurs mondes, on a les différences entre les mondes du halo et les mondes illuminés, un petite gue-guerre entre ces deux "civilisations", etc.

C'est ce que j'ai apprécié dans ce livre, cette richesse, qui fait rêver. Et l'intrigue est plutôt haletante :)

Néanmoins, j'ai tout de même trouvé que les choses allaient parfois un peu vite et j'ai également perdu tout repère temporel au cours du récit. L'objet stellaire décrit une orbite de plusieurs dizaines d'années et je ne sais pas combien de temps au final il se passe du début à la fin du récit, plusieurs années apparemment, mais je ne les ai pas senties passer : c'est comme si tout se passait sur quelques semaines.

De plus, l'héroïne est une véritable gamine effrayée au début, et semble rapidement acquérir un caractère de meneuse d'hommes en quelque semaines, j'avoue ne pas avoir trouvé ça très logique sans transition :)
Répondre