Les déserteurs temporels - Robert Silverberg

Genre affrontant les problèmes liés aux paradoxes temporels liés aux voyages dans le temps.
Répondre
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6721
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 28

Message par Agenor » 01 juin 2015, 17:44

Les déserteurs temporels de Robert Silverberg

Image

Résumé :
  • Vous ne supportez plus ce vingt-cinquième siècle surpeuplé et pollué. Vous êtes chômeur de quatorzième classe, la plus basse. Une seule solution, fuyez dans le temps.
    Grâce à l’invention de Lanoy, devenez un déserteur temporel. Au risque des paradoxes.Robert Silverberg est l’une des plus grandes figures de la science-fiction américaine.

Éditeur : Réédité aux éditions Le livre de poche
Date de sortie : 1978
Disponible en format Poche : Oui



Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6721
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 28

Message par Agenor » 01 juin 2015, 17:52

J'ai lu ce livre dans le cadre de ma lecture commune avec Valar, mais je n'ai pas particulièrement accroché à l'histoire.

Il manque un je ne sais quoi pour donner envie de connaître la fin. Peut-être un but. Parce que si ce court récit (200 pages) fait office de fenêtre sur un futur à travers l'enquête menée par Quellen dans les années 2500, il reste trop descriptif. L'enquête ne m'a pas tenu en haleine, j'ai trouvé les personnages fades et je n'ai pas vraiment apprécié la mollesse de Quellen.

Cette enquête nous permet tout de même de voir comment la vie à cette période est organisée sur une Terre surpeuplée où les immeubles plongent jusqu'à 150 étages sous le sol, l'oxygène rationnée, le travail une denrée rare et les habitants plus ternis par la vie quotidienne.

Si l'auteur tenait à retranscrire ce côté terne, c'est réussi, à tel point que je n'avais pas particulièrement envie de dévorer le livre pour en connaître la fin !

J'ai également trouvé que certaines scènes n'était pas vraiment utiles, comme celles concernant Judith :
Spoiler: Afficher
Lorsque son prénom a été mentionné, nous étions tellement avancés dans l'histoire que j'ai pensé que c'était une personne imaginaire inventée par Quellen pour justifier son célibat. Hé ben non, même pas ! En revanche tout ce qui concerne la secte de la résurgence (ou régurgitation, je ne me souviens plus), j'ai trouvé ça répugnant
Avatar du membre
Valar Morghulis
Rat de bibliothèque
Messages : 4249
Inscrit le : 20 déc. 2012
Genre :

Message par Valar Morghulis » 04 juin 2015, 16:03

Je suis d'accord sur tous les aspects mentionnés ! Ce qui est bien vu que ça m'aide à prendre du recul par rapport à ma lecture.

Aucun des personnages n'est réellement attachant, tout est un peu survolé, même si c'est bien fait il faut l'avouer. Le style est irréprochable (même s'il y a des fautes de français dans la traduction, beurk beurk !) mais on n'a pas envie de connaitre absolument la fin, parce que ça ne tiens pas en haleine. L'enquête est un peu trop rapide à mon goût, Silverberg va à la facilité, avec succès, mais c'est dommage qu'il ne pousse pas un peu plus la réflexion.

Aussi, l'univers est vraiment le même que les Monades Urbaines, sur un peu tous les aspects, donc on n'est pas dépaysés mais on n'a pas non plus de surprise du coup ! Et il y a un côté qui fait que ça a un peu mal vieilli dans la technologie qu'a pu inventer l'auteur, notamment le fait qu'il parle tout le temps de "bobines" où sont enregistrées les informations, etc. On est très loin des ordinateurs, télévisions et clés USB pour transmettre quoi que ce soit ^^

Bon il faut savoir que ça a été publié en 67, que l'auteur publiait jusqu'à 4 livres par an, donc on peut comprendre des répétitions dans ses univers, et si ça se trouve on est tombés sur les deux seuls qui se ressemblent ^^
Image 
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6721
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 28

Message par Agenor » 04 juin 2015, 17:42

Ah ça me rassure que tu confirmes ce que j'ai pensé :D Ce n'était pas un livre particulièrement mauvais, c'est juste qu'il ne tenait pas en haleine et faisait un peu répétition avec les Monades Urbaines :) J'avais trouvé quelques ressemblances mais ce que tu as dit sur le sujet de la lecture commune m'a ouvert les yeux et je n'avais pas du tout pensé à tout ça !

On va dire que c'est une petite lecture sympathique quoi :langue:

J'ai commencé le deuxième tome de Fugues dans le temps, j'en suis à la page 30 ou 40, et c'est radicalement différent. À essayer aussi, donc ! À noter que les histoires n'ont rien à voir entre elles, je ne sais donc pas pourquoi Le livre de Poche a tenu à numéroter ces deux volumes :)
Avatar du membre
Valar Morghulis
Rat de bibliothèque
Messages : 4249
Inscrit le : 20 déc. 2012
Genre :

Message par Valar Morghulis » 05 juin 2015, 08:05

Je crois que c'est numéroté ensemble parce qu'elles doivent être les deux seules de R.S. à traiter du voyage dans le temps ? ^^
En tout cas, après réflexion, j'ai l'impression que l'auteur voulait juste nous offrir une petite balade sans prétention ni prise de tête, peut-être une façon de montrer que la SF pouvait être légère et rapide à lire, loin des descriptions super technologiques et techniques qu'on peut trouver. En tout cas j'ai eu ce sentiment de balade :)
Image 
Avatar du membre
Anaterya
Rat de bibliothèque
Messages : 2558
Inscrit le : 21 mars 2013

Message par Anaterya » 05 juin 2015, 10:29

Non, puisqu'il y a aussi Les déportés du Cambrien dans lequel le voyage dans le temps est au centre de l'intrigue. Je crois plutôt qu'il ne faut pas chercher xD
Avatar du membre
Valar Morghulis
Rat de bibliothèque
Messages : 4249
Inscrit le : 20 déc. 2012
Genre :

Message par Valar Morghulis » 05 juin 2015, 13:03

Ah... x) bon ça sera pas la dernière fois que les éditeurs français feront des trucs bizarre de toute façon !
Image 
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6721
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 28

Message par Agenor » 05 juin 2015, 20:42

Je suis de l'avis d'Anaterya, faut pas trop chercher avec ce que peuvent nous faire parfois les éditeurs xD
Répondre

Retourner vers « Voyage dans le temps »