Le jardin des silences - Mélanie Fazi

Livres ayant un cadre réaliste où le surnaturel fait irruption, des faits inexpliqués apparaissent mais sont explicables dans un contexte connu du lecteur. À la fin du récit, une question demeure : était-ce réel ou n'était-ce qu'une hallucination, un rêve ?
Répondre
Avatar du membre
Anaterya
Rat de bibliothèque
Messages : 2558
Inscrit le : 21 mars 2013

Message par Anaterya » 21 mai 2015, 19:46

Le jardin des silences de Mélanie Fazi

Image

Résumé :
  • Un bal secret au cœur de l’hiver, une violoniste dont les notes soulèvent le voile des apparences, une dresseuse d’automates dépassée par sa création : à travers ces douze textes ciselés, découvrez ou retrouvez l’univers envoûtant de Mélanie Fazi, auteure rare à la plume délicate, qui joue des mots émotions avec une justesse bouleversante.


Avatar du membre
Anaterya
Rat de bibliothèque
Messages : 2558
Inscrit le : 21 mars 2013

Message par Anaterya » 21 mai 2015, 19:47

Comme vous le savez certainement si vous suivez mon blog, vous savez que j'aime beaucoup Mélanie Fazi. De ce fait, lorsque j'ai appris qu'elle sortait un nouveau recueil de nouvelles, j'ai tout de suite intéressée, et je l'ai emprunté en médiathèque dès que possible.

Ces nouvelles sont un mélanges de textes déjà publiés dans divers médias et de textes inédits, mais je n'en avais pas encore lues une seule.

Swan le bien nommé
Une réécriture agréable du conte d'Andersen Les cygne sauvages, et même si l'esprit de l'histoire diffère, je préfère largement le conte originel. Le récit est tout de même plaisant.

L'arbre et les corneilles
Une jeune femme enceinte profite de Noël pour accomplir un rituel familial qui lui permet de replonger dans ses souvenirs pour aborder sereinement sa vie de mère. Introspectif et agréable.

Miroir de porcelaine
Une jeune femme qui fait des spectacles de marionnettes grandeur nature se lance à cœur perdu dans l'élaboration d'un nouveau numéro pour oublier la peine et la trahison. Une danse sensuelle et hypnotique.

L'autre route
Un père qui ramène sa fille chez sa femme et son beau-père croit s'endormir sur la route, et ils se réveillent tous les deux dans ce qui semble être un autre monde. L'histoire n'est pas forcément si convenue que ça, et les difficultés de communication entre le père et la fille sont bien rendues.

Les Sœurs de la Tarasque
Une jeune fille, choisie avec d'autres dans l'éventualité de devenir l'épouse du dragon qui protège leur île, s'inquiète alors que le dragon ne va pas tarder à se décider, et refuse de toute son âme de devenir sa femme. Cette difficulté à se couler dans le moule et la culpabilité que cela peut engendrer sont très bien rendues et sont touchantes.

Le pollen de minuit
Une étincelle qui apporte les rêves aux humains dans leur sommeil se passionne pour un homme qu'elle vient visiter chaque nuit, et se consume de ne pouvoir savoir ce que cela fait d'avoir un corps. Certainement ma nouvelle préférée du recueil.

L'été dans la vallée
Une jeune femme détentrice d'un don lié à sa voix très particulière, laquelle se transmet de femme en femme dans la vallée où elle est née, cherche à échapper à ce qu'elle considère comme un fardeau. L'histoire aurait pu être très bonne, mais je n'ai que moyennent apprécié (surtout après Le pollen de minuit).

Le jardin des silences
Une femme d'environ 30 ans découvre au cours de ses promenades nocturnes dans un Paris un jardin qui apparaît aléatoirement et fait surgir des objets de son passé, qui nous est dévoilé peu à peu. Une nouvelle fine et sensible sur la culpabilité et le poids du regard des autres, même, et peut-être surtout, quand il n'est qu'imaginaire.

Née de givre
Dans sa chambre, une jeune femme remarque un visage dans le givre qui étoile la fenêtre, s'en amuse et lui octroyant la vie. Mais le jeu tourne mal. Une nouvelle très touchante, bien qu'un peu aride (pour du givre, c'est logique).

Dragon caché
Un jeune garçon difforme est caché par son père, et élevé par un professeur particulier que ses malformations répugnent. Mais, dans cette solitude, il parvient à trouver de l'aide pour surmonter les brimades constantes. Une nouvelle sympathique sur la magie et la transmission d'une identité.

Un bal d'hiver
Réunion de famille pour Noël, après la mort de la mère et l'arrivée d'une belle-mère. Une des filles de la famille essaye de se faire à ces changements, notamment grâce à l'aide d'une voisine. Encore une nouvelle poétique, mais qui vaut plus par l'un des personnages secondaires que par le personnage principal.

Trois renards
Une jeune musicienne qui sort d'une relation destructrice tente de se reconstruire grâce à son art, et à ce qu'il fait surgir devant ses yeux. Une nouvelle positive et agréable pour terminer le recueil.

Bien qu'écrites à des périodes différents et pour des médias différents, toutes ces nouvelles tournent autour de deux thématiques : les rapports difficiles à l'intérieur de la famille, et la capacité à faire son deuil, à accepter, à tourner la page. De ce fait, les textes ont pratiquement tous une note plutôt optimiste, mais très légère, diluée, ce qui évite d'appuyer sur ce point de manière trop ostensible, ce qui aurait tendance à me gonfler.

Au final, voici un recueil agréable, bien qu'un peu inégal. Toutefois, pour moi il n'est pas aussi bon que le premier de Mélanie Fazi, Serpentine.
Avatar du membre
ChaFo
Modératrice
Messages : 2206
Inscrit le : 07 avr. 2015
Genre :
Âge : 31
Contact :

Message par ChaFo » 29 mai 2015, 20:12

La couverture est envoûtante, ça donne envie !
Avatar du membre
Valentia
Assidu
Messages : 323
Inscrit le : 27 févr. 2013

Message par Valentia » 29 mai 2015, 20:37

Tout à fait d'accord avec ChaFo, rien qu'à voir la couverture ça donne envie de s'y plonger ! Reste à voir si l'intérieur est à la hauteur de l'extérieur...
Répondre