L'épée brisée - Poul Anderson

Livres ayant souvent un cadre moyenâgeux où intervient la magie. À la différence du fantastique, l'univers décrit et les évènements s'y déroulant sont acceptés comme étant monnaie courante sans être remis en doute.
Répondre
Avatar du membre
Anaterya
Rat de bibliothèque
Messages : 2558
Inscrit le : 21 mars 2013

Message par Anaterya » 07 mai 2015, 00:24

L'épée brisée de Poul Anderson

Image

Résumé :
  • « Imric n’eut qu’un bref aperçu d’une massive silhouette encapée, chevauchant une monture plongeant vers la terre, plus rapide que le vent, un gigantesque cheval à huit pattes monté par un homme à la longue barbe grise et au chapeau à larges bords. L’éclat de la lune accrocha la pointe de sa lance et son œil unique… Il traversait les cieux à la tête de sa troupe de guerriers morts, et les chiens aux yeux de feu aboyaient comme le tonnerre. Sa corne hurla dans la tempête, les sabots de sa monture tambourinaient comme la grêle tombant sur un toit ; et […] la pluie se déchaîna sur le monde. »
    Voici l’histoire d’une épée qu’on dit capable de trancher jusqu’aux racines mêmes d’Yggdrasil, l’Arbre du Monde. Une épée dont on dit qu’elle fut brisée par Thor en personne. Maléfique. Forgée dans le Jotunheim par le géant Bölverk, et appelée à l’être à nouveau. Une épée qui, une fois dégainée, ne peut regagner son fourreau sans avoir tué. Voici l’histoire d’une vengeance porteuse de guerre par-delà le territoire des hommes. Un récit d’amours incestueuses. De haine. De mort. Une histoire de destinées inscrites dans les runes sanglantes martelées par les dieux, chuchotées par les Nornes. Une histoire de passions. Une histoire de vie…


Avatar du membre
Anaterya
Rat de bibliothèque
Messages : 2558
Inscrit le : 21 mars 2013

Message par Anaterya » 07 mai 2015, 00:28

Je suis en train de le lire, et quand je vois qu'il n'a été traduit en français qu'en 2014 alors qu'il est sorti aux États-Unis en 1954, la même année que le premier tome du Seigneur des anneaux, je me dis qu'on est passé pendant des années à côté de quelque chose d'énorme. On a dans ce bouquin une maturité qu'on ne retrouve clairement chez Tolkien, avec une psychologie approfondie et réaliste de tous les personnages, des perso féminins super bien foutus et pas juste des potiches, un monde qui balaie toutes les nuances de gris.

C'est vraiment du bon, du lourd ! (du tellement lourd que j'ai par moment du mal à poursuivre ma lecture, parce que je sens que ça va partir en couille, mais ça reste génial)
Avatar du membre
Aszala
Fidèle
Messages : 593
Inscrit le : 11 août 2017
Localisation : Alsace
Genre :
Âge : 26

Message par Aszala » 30 déc. 2017, 21:09

J'ai lu beaucoup de bien sur ce bouquin et cet auteur, la préface l'encense énormément, mais après lecture de L'épée brisée, j'ai envie de dire que je comprends pourquoi il n'a pas été traduit plus tôt en français. A mon sens, il ne vaut clairement pas le détour. Il n'est pas mauvais en soit, mais je trouve que ce n'est qu'une pâle imitation de la mythologie scandinave/germanique, donc autant la lire directement.
Répondre