Basse-Fosse, tome 1 : Le baiser du rasoir - Daniel Polansky

Fantasy sombre et pessimiste, dans laquelle le bien triomphe rarement.
Répondre
Avatar du membre
Anaterya
Rat de bibliothèque
Messages : 2558
Inscrit le : 21 mars 2013

Message par Anaterya » 19 mars 2015, 20:03

Basse-Fosse, tome 1 : Le baiser du rasoir de Daniel Polansky

Image

Résumé :
  • Il y a eu la vie dans la rue. Il y a eu la peste. Il y a eu la guerre. Il y a eu la magie... Prévôt a survécu.

    Il règne désormais sur le quartier de Basse-Fosse, dealant pour les faibles comme pour les puissants, rappelant à l'ordre de manière définitive les inconscients qui viendraient empiéter sur son territoire. Pourtant, plusieurs enfants sont retrouvés morts. Pas question pour Prévôt de laisser ces crimes impunis, d'autant que les agents de la Couronne ne semblent pas pressés de résoudre l'affaire. Mais qui, du meurtrier ou de Prévôt, connaîtra le baiser du rasoir ?


Avatar du membre
Anaterya
Rat de bibliothèque
Messages : 2558
Inscrit le : 21 mars 2013

Message par Anaterya » 19 mars 2015, 20:04

J'avais découvert ce livre en cherchant de la fantasy sombre, âpre, loin des clichés habituels qui me gonflent profondément, et cette histoire de meurtres d'enfants dans les bas fonds d'une cité pourrie m'a de suite donné envie.

La quatrième de couverture résume assez bien le cadre du roman : l'action se situe à Basse-Fosse, le quartier le plus pauvre de l'a capitale de l'empire (sauf erreur de ma part, aucun des deux n'est nommé), et s'attache aux pas de Prévôt, dealeur qui s'est taillé une part du gâteau de la pègre, défendant son territoire (qui n'est qu'une partie de Basse-Fosse, pas sa totalité), travaillant toujours seul, et logeant dans une taverne dont il détient la moitié. L'enlèvement d'une petite fille du quartier ne vient pas vraiment troubler sa routine bien huilée par ce qu'il faut de drogue (il ne fait pas que dealer), mais les choses se compliquent lorsqu'il découvre le cadavre. Elles se compliquent d'autant plus que Prévôt a fait partie de la police de la ville, puis des opérations spéciales, avant d'en être éjecté dans des circonstances troubles, et que les rancunes entre ces deux organisations et le dealeur demeurent vivaces. À cette situation tendue il faut rajouter la magie, à laquelle Prévôt est intimement lié puisqu'il connait bien le Héron, le sorcier qui protège Basse-Fosse contre la peste qui l'a décimé vingt ans plus tôt. Tout son passé pousse donc Prévôt à enquêter quand d'autres enfants disparaissent.

L'histoire est racontée à la première personne par Prévôt, qui en profite pour raconter ses réflexions, ses souvenirs, qui apportent toujours quelque chose à l'intrigue, la font avancer. Malgré tout, cette façon de faire m'a parfois pesé, car elle donne assez peu d'informations, et même si j'ai l'habitude de recréer pas mal de situations dans ma tête, là j'ai trouvé qu'il en manquait vraiment trop. Mis à part ce problème, j'ai bien aimé l'intrigue, même si elle est au final assez classique, et que le fin mot de l'histoire se découvre assez rapidement. C'est plus la vie à Basse-Fosse et les relations entre les personnes qui sont intéressantes. J'ai notamment beaucoup apprécié le personnage de Ling Chi, le chef de la pègre kirène (le reflet des Chinois dans l'univers du roman), et ses discussions pleines de sous-entendus avec Prévôt ! D'ailleurs, on retrouve tout au long du roman de nombreuses analogies entre les minorités habitant Basse-Fosse et celles habitant aux États-Unis : Chinois, Latino, Afro-américains. C'est bien trouvé, et ça ne sonne pas du tout artificiel.

C'était donc une lecture agréable, aux personnages bien campés, très individualisés, parfois pas assez fouillés, mais ce n'est pas si gênant que ça. La partie enquête est elle aussi un peu facile, mais j'ai eu l'impression qu'elle servait plus excuse pour développer l'univers de Basse-Fosse qu'autre chose. D'ailleurs, j'ai cru comprendre que l'auteur allait écrire une suite, et pour le coup ça m'intéresse, parce que je sens qu'il y a encore pas mal de potentiel dans cet univers.
Avatar du membre
Synchen
Assidu
Messages : 336
Inscrit le : 09 oct. 2015

Message par Synchen » 10 oct. 2015, 05:55

Anaterya a écrit :D'ailleurs, j'ai cru comprendre que l'auteur allait écrire une suite, et pour le coup ça m'intéresse, parce que je sens qu'il y a encore pas mal de potentiel dans cet univers.
En fait c'est une trilogie, mais seul le premier a été édité en France pour l'instant, plus d'infos : https://www.goodreads.com/series/96136-low-town
Répondre

Retourner vers « Dark fantasy »