Mass Effect : Révélation - Drew Karpyshyn

Récits articulant leur intrigue autour de voyages interplanétaires ou interstellaires lorsque l'humanité a colonisé l'espace (existence d'empires stellaires) ; ou l'exploration d'une nouvelle planète.
Répondre
Avatar du membre
Kasseul
Passionné
Messages : 1473
Inscrit le : 07 févr. 2013

Message par Kasseul » 14 mars 2015, 17:54

Mass Effect : Révélation de Drew Karpyshyn

Image

Résumé :
  • Les sociétés les plus avancées de la galaxie dépendent toutes de la technologie des Prothéens, une espèce antique disparue il y a cinq mille ans. Après la découverte d’équipement prothéen sur Mars en 2148, l’Humanité, la plus jeune des espèces interstellaires, se lance aux quatre coins de l’univers et lutte pour se faire une place au sein de la communauté galactique.

    Aux confins de l’espace colonisé, le contre-amiral et héros de guerre de l’Alliance David Anderson explore les décombres d’une base de recherche militaire top-secrète. Les lieux, jonchés de cadavres, sont en ruines. Que s’est-il passé ? Qui a attaqué la base et dans quel but ? Et où se trouve Kahlee Sanders, la jeune scientifique disparue mystérieusement quelques heures avant le massacre de ses collègues ?

    La traque de Sanders, suspectée de l’acte terroriste, apporte à Anderson plus d’interrogations que de réponses. Associé à un agent extraterrestre à qui il ne peut se fier et poursuivi par un implacable assassin, Anderson lutte contre l’impossible et découvre, au fil de ses errances sur des mondes inconnus, une sinistre conspiration. De celle dont on ne peut découvrir l’existence sans voir sa vie menacée…

Éditeur : Milady
Date de sortie : 17 Février 2012
Disponible en format Poche : Oui


Avatar du membre
Kasseul
Passionné
Messages : 1473
Inscrit le : 07 févr. 2013

Message par Kasseul » 14 mars 2015, 18:12

Avant tout, il faut savoir que je suis juste totalement fan de la saga de jeux vidéos. C'est un peu la raison pour laquelle j'ai acheté les romans, d'ailleurs ... Il n'est pas nécessaire d'avoir joué aux jeux pour comprendre, même si ça aide pas mal, notamment pour se représenter les différentes races de la galaxie.

J'ai été déjà bluffée par les jeux, je le suis tout autant par le premier roman. L'écriture est très agréable, fluide, je me suis parfois marrée toute seule en lisant ... De ce côté-là, rien à redire. On ne s'ennuie pas, il n'y a pas de longueurs même pendant les explications.

Ayant joué aux jeux, je connaissais déjà une partie des personnages, mais je dois avouer qu'en apprendre plus sur leur passé est vraiment génial. Découvrir la vie de certains force à éprouver du respect pour eux, et pour d'autres, une haine certaine. Les personnages sont ... j'allais dire humains, mais tous ne le sont pas, donc bon ... on va dire qu'ils sont réalistes. Ils ont tous leur bon côté et leur côtés plus sombres. Même le "méchant" de l'histoire, Saren.

L'histoire est bien construite, d'un chapitre à l'autre, on découvre de nouveaux personnages, qui épaississent l'intrigue, et tout finit par se rejoindre à la fin. Ayant joué aux jeux, je me suis délectée des petits détails dont on nous parle dans les jeux et qu'on ne comprend pas.

Alors sans doute que des personnes ne s'intéressant pas du tout à l'univers du jeu ne verraient pas l'intérêt de se pencher sur cette préquelle (écrite par le monsieur qui a aussi écrit les deux premiers jeux). Mais il n'empêche que je conseille ce premier livre à quiconque aime le space opera, notamment parce que Mass Effect est globalement, je trouve, plus une oeuvre intellectuelle qu'une oeuvre de science fiction. La politique est présente dans ce roman, et il y a énormément de bonnes choses à retenir de ce qui y est dit, notamment au sujet de l'espèce humaine.

En bref, j'ai beaucoup aimé le livre, mais si j'ai aussi quelques points négatifs. L'action est un peu trop rapide, quelques pages et c'est déjà terminé. C'est dommage. Dans les jeux, l'action occupe une grande place. Normal, me direz-vous, mais j'aurais quand même aimé qu'elles durent un peu plus longtemps dans le livre. Je n'aurais pas non plus été contre environ ... 300 pages de plus ! Le livre fait environ 350 pages, c'est pas énorme, c'est pas minuscule non plus, mais j'aurais vraiment aimé avoir plus de choses à lire car l'histoire est vraiment passionnante.
Répondre

Retourner vers « Planet/Space opéra »