Le trône d'ébène - Thomas Day

Livres ayant un cadre réaliste où le surnaturel fait irruption, des faits inexpliqués apparaissent mais sont explicables dans un contexte connu du lecteur. À la fin du récit, une question demeure : était-ce réel ou n'était-ce qu'une hallucination, un rêve ?
Répondre
Avatar du membre
Anaterya
Rat de bibliothèque
Messages : 2558
Inscrit le : 21 mars 2013

Message par Anaterya » 04 mars 2015, 14:03

Le trône d'ébène de Thomas Day

Image

Résumé :
  • « Nous, Zoulous ! avons une prophétie. Cette prophétie dit qu'un jour un enfant aux grands pouvoirs naîtra et qu'avec lui s'ouvrira une ère durant laquelle "amazoulou" signifiera terreur et mort pour tous les peuples du pays n'guni et des pays voisins, jusqu'à la mer, au sud, à l'ouest et à l'est, jusqu'aux Montagnes-De-La-Lune au nord. Nous, Zoulous ! avons une prophétie... »

    Voici l'histoire de Chaka, roi des Zoulous ! Une histoire plein de magie, de folie et de sang. Celle d'une Afrique où les dieux ont encore tous leurs pouvoirs... une Afrique d'avant l'homme blanc.


Avatar du membre
Anaterya
Rat de bibliothèque
Messages : 2558
Inscrit le : 21 mars 2013

Message par Anaterya » 04 mars 2015, 14:03

Plus je lis Thomas Day, et plus j'apprécie. Ce roman était donc l'occasion de le découvrir encore un peu plus tout en associant ça à l'Afrique, que j'explore par la SFFF.

L'histoire est donc celle de Chaka Zulu, le fondateur de l'empire zoulou au début du XIX° siècle, en commençant par le récit de sa conception. On suit ensuite son évolution, son enfance difficile, l'affirmation de soi pendant l'adolescence, son éducation de guerrier, puis son accession au trône, d'abord des Zoulou, puis d'une confédération de tribus. Le tout baigne dans une ambiance magique qui puise dans les traditions d'Afrique australe, dans ses dieux et dans ses légendes. De plus, pour rester dans cet espace intermédiaire, entre réalité et monde magique, l'auteur ne donne aucune indication de date ou de temporalité. Cette situation ne change qu'avec l'apparition dans le récit des Anglais, de leur rationalité (les armes à feu, les montres de gousset, etc.), et les dates se font de plus en plus présentes, avant de disparaître de nouveau à mesure que Chaka sombre dans la folie. J'ai beaucoup aimé cette façon de faire, subtile mais qui pose très bien le cadre de l'histoire.

Avant d'entamer ma lecture je connaissais à peine Chaka Zulu ; bien sûr, je savais qu'il était le premier empereur de la nation Zoulou, mais sans plus. Cette ignorance m'a permis de me laisser happer par ma lecture sans comparer les évènements relatés à ce que je savais auparavant, et aussi d'apprécier plus encore la part de fantastique qui règne dans le livre. Par contre, à la fin de ma lecture je suis allée voir ce que je pouvais trouver sur Chaka, et j'ai pu constater que les grandes lignes étaient respectées.

En ce qui concerne le style de Thomas Day, il est comme toujours simple, direct, presque aride, mais cela ne me dérange pas. Il y a justement dans ce travail sur la langue une précision, le choix du mot juste, qui rend la lecture très agréable. En même temps, j'aurais préféré lire un texte dans un style plus « africain », avec plus d'images, d'expressions, etc., qui me donne plus l'impression d'être sur le continent africain. Là, c'était un peu trop occidental à mon goût. Mais bon, ce n'est qu'un détail mineur, le reste du livre m'ayant vraiment plu.

Au final, voilà un livre très agréable, qui mêle parfaitement l'histoire et la légende pour donner un roman fantastique plus que plaisant.
Avatar du membre
nataly
Assidu
Messages : 182
Inscrit le : 11 janv. 2016

Message par nataly » 07 mars 2016, 07:39

Décidément, tu as le don de faire découvrir des romans qui ne sont pas forcement mis en avant sur les forums ou blogs mais qui donnent très envie de lire !!!! Je vais suivre ton blog avec intérêt du coup !
Avatar du membre
Anaterya
Rat de bibliothèque
Messages : 2558
Inscrit le : 21 mars 2013

Message par Anaterya » 07 mars 2016, 21:51

Merci beaucoup ^^
Répondre

Retourner vers « Fantastique »