Wielstadt, tome 1 : Les Ombres de Wielstadt - Pierre Pevel

Récit historique qui intègre des éléments de fantasy.
Répondre
Invité

Message par Invité » 15 janv. 2015, 10:12

Wielstadt, tome 1 : Les Ombres de Wielstadt de Pierre Pevel

Image

Résumé :
  • Les premiers feux de la guerre de Trente Ans dévorent le Saint empire romain germanique mais épargnent Wielstadt. Protégée depuis toujours par un dragon, cette ville allemande est le théâtre d'une autre bataille qu'un exorciste en armes, le chevalier Kantz, mène seul contre le Mal.

Éditeur : Bragelonne
Date de sortie : 11 janvier 2013 (parution originale : 2001)
Disponible en format Poche : Oui (chez Pocket)


Avatar du membre
Valar Morghulis
Rat de bibliothèque
Messages : 4249
Inscrit le : 20 déc. 2012
Genre :

Message par Valar Morghulis » 15 janv. 2015, 10:53

Un Pevel que je me devrais de lire un jour... mais pas maintenant ! quelqu'un l'a lu ? :)
Image 
Invité

Message par Invité » 15 janv. 2015, 11:03

Première lecture de 2015 et ce fut un excellent moment !

J'avais déjà pu lire un autre livre de cet auteur, le premier tome de Haut-Royaume, et j'avais beaucoup aimé son univers ainsi que sa plume. C'est donc avec enthousiasme que je me suis lancée dans la lecture des Ombres de Wielstadt.
Verdict : Pierre Pevel adopte un style d'écriture plus adéquat pour une uchronie de fantasy et je crois que je lui préfère cet aspect. Il faut dire que j'adore les romans historiques, alors un roman hybride entre ce genre et celui de la fantasy que j'affectionne également, je ne pouvais qu'être conquise !

Mais parlons plutôt de l'intrigue. Elle se déroule dans le contexte de la guerre de Trente Ans, événement porté par des différends à la fois politiques et religieux. Cependant, au milieu des conflits se trouve Wielstadt, une petite bulle échappant aux diverses tueries et invasions, et pour cause : un dragon, le dernier de l'Occident, plane au dessus de la ville afin de la protéger. Que ce soit des menaces extérieures ou internes, la fantastique créature se manifeste si elle pressent que la cité encourt un grave danger, et ce peu importe si elle doit s'en prendre aux habitants-mêmes.
Avec un tel gardien, les Wielstadter ont très vite appris à faire régner un climat de tolérance au sein de leur ville. Malheureusement, ces conditions ne l'empêchent pas d'être secouée par une série d'horribles meurtres, visiblement perpétués par des créatures autres que des êtres humains. Le chevalier Kantz mène donc l'enquête, par ailleurs persuadé que l'Ombre enveloppe ces crimes.

L'auteur fait vraiment tout pour nous placer dans cette période l'Histoire. Cela passe par la syntaxe un peu plus recherchée, par le vocabulaire plus ancien, mais également par certains éléments de la vie quotidienne. par exemple, le clocher ne sonne pas les heures mais les offices (Matines, Laudes,Tierce, Sexte, None, Vêpres, Complies). De même, nous apprenons les différences de statuts, ou nous obtenons même des explications sur certains fonctionnement comme par exemple celui du pistolet à rouet.
D'ailleurs, la fantasy introduite ne brise pas cette mise en place. Au contraire, Pierre Pevel parvient à trouver des raisons logiques à la présences de fées, dragons, Nains, faunes, etc. Ces peuples fabuleux sont présentés comme issus de la mythologie et très anciens, certains s'étant intégrés au milieu des Hommes plutôt que de s'éteindre avec d'autres espèces. Par exemple, les faunes et les centaures sont parvenus à cohabiter, même si l'apparence des faunes est sujette à discrimination compte tenu de leur ressemblance avec la représentation du Diable. En revanche, les fées se sont plutôt retirées en Irlande. Les créatures maléfiques, quant à elles, proviennent de rituels profanes ou de l'Ombre.
Ainsi, on assiste à une véritable harmonie entre l'Histoire et l'imaginaire, et lorsque le récit nous promène dans les rues de Wielstadt, on ne peut qu'être transporté tant l'univers est crédible.

Au niveau de l'enquête, il n'y a rien à redire. Bien que les chapitres se déroulent essentiellement sous le point de vue du chevalier Kantz, on suit quelque fois celui du coupable et pourtant cela ne gâche pas le plaisir de la lecture. On a beau connaître l'identité du tueur, certains éléments nous sont dissimulés et nous les découvrons au fur et à mesure qu'avance les investigations de Kantz. C'est une véritable puzzle qui se complète petit à petit et d'ailleurs, si l'auteur avait décidé de nous cacher l'identité du coupable, il aurait été difficile la deviner avant le héros. Il en va de même pour les motivations.

Du côté des personnages, on retrouve un panel plutôt diversifié, chacun ayant son passé, ses opinions, ce qui les rend extrêmement vivants car certains de ces éléments n'ont pas vraiment de portée scénaristique et sont davantage des apports de construction.
Concernant le héros, on peut le trouver quelque peu stéréotypé dans le sens où il s'agit d'un héros solitaire, effectuant une besogne peu reconnue par ses pairs (chassant les démons, il les côtoient fréquemment, ce qui incite certains croyants à le considérer comme un suppôt de l'Ombre) même si ses actions s'avèrent bénéfiques. Mais d'un autre côté, le chevalier Kantz est le lien entre le lecteur et les aspects appartenant à la fantasy du récit. Que ce soit par rapport à l'Ombre et aux agissements de ses partisans, ou bien aux peuples fabuleux (il est ami avec un faune, il a recueilli une fée, etc.) bref, il est celui qui connecte l'imaginaire et le réel, sans compter le fait qu'il est difficile de résister à son charisme.

En bref, ce roman est un excellent premier tome où l'auteur prend son temps pour nous faire découvrir son univers mêlé à l'Histoire. On y suit des personnages attachants, certains recélant de mystères que l'on a hâte de découvrir.
À noter que ce tome a l'avantage de clore l'enquête de façon à ce qu'on puisse s'arrêter là si l'on n'a pas été convaincu, ou bien de faire une pause si l'on n'a pas le deuxième tome sous la main. Cependant, il reste bien des choses à éclaircir pour que ceux qui ont aimé ce récit se plonge dans la suite.
Avatar du membre
Kahlan
Passionné
Messages : 1103
Inscrit le : 06 sept. 2013

Message par Kahlan » 15 janv. 2015, 11:22

Il est également dans ma PAL, j'espère que ce sera pour cette année ! :)
Avatar du membre
Valar Morghulis
Rat de bibliothèque
Messages : 4249
Inscrit le : 20 déc. 2012
Genre :

Message par Valar Morghulis » 15 janv. 2015, 12:32

Je vais attendre d'avoir plusieurs avis pour le mettre dans ma Wish List...
J'adore Pevel, mais j'ai aussi beaucoup de mal avec son style d'écriture ^^
Image 
Avatar du membre
Thanaquil
Passionné
Messages : 1157
Inscrit le : 08 janv. 2013

Message par Thanaquil » 21 sept. 2017, 17:32

J'ai lu l'intégrale cette année et c'est clairement un coup de cœur, je classerai même peut-être celui-ci dans la Dark Fantasy tant l'ambiance est éloignée d'un "Paris des Merveilles" (très bon aussi en passant) beaucoup plus sombre avec un héros en proie à ses démons.
Répondre

Retourner vers « Fantasy historique »