Avis sur Le Déchronologue de Stéphane Beauverger

Genre affrontant les problèmes liés aux paradoxes temporels liés aux voyages dans le temps.
Répondre
Avatar du membre
Ryuuchan
Assidu
Messages : 397
Inscrit le : 20 déc. 2012

Message par Ryuuchan » 04 janv. 2013, 19:44

Le Déchronologue de

Image

Résumé du livre

Au XVIIe siècle, sur la mer des Caraïbes, le capitaine Henri Villon et son équipage de pirates luttent pour préserver leur liberté dans un monde déchiré par d'impitoyables perturbations temporelles, Leur arme: le Déchronologue, un navire dont les canons tirent du temps. Qu'espérait Villon en quittant Port-Margot pour donner la chasse à un galion espagnol? Mettre la main, peut-être, sur une maravilla, une des merveilles secrètes, si rares, qui apparaissent quelquefois aux abords du Nouveau Monde. Assurément pas croiser l'impensable: un Léviathan de fer glissant dans l'orage, capable de cracher la foudre et d'abattre la mort! Lorsque des personnages hauts en couleur, au verbe fleuri ou au rugueux parler des îles, croisent objets et intrus venus du futur, un souffle picaresque et original confronte le récit d'aventures maritimes à la science-fiction. De quoi être précipité sur ces rivages lointains où l'Histoire éventrée fait continûment naufrage, où les marins affrontent tous les temps. Car avec eux, on sait: qu'importe de vaincre ou de sombrer, puisque l'important est de se battre !


Le Déchronologue est un roman de fantasypublié aux éditions Gallimard en 2011 et disponible en format poche aux éditions Folio SF.

Autres romans de Stéphane Beauverger sur le forum :


Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6737
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 28

Message par Agenor » 04 janv. 2013, 19:59

Tu fais bien de présenter ce livre, j'avais déjà vu le résumé et j'ai pas tout compris ... ! Tu vas pouvoir m'éclairer :D

un monde déchiré par d'impitoyables perturbations temporelles
un navire dont les canons tirent du temps
De quoi être précipité sur ces rivages lointains où l'Histoire éventrée fait continûment naufrage, où les marins affrontent tous les temps

C'est quoi ces histoires de temps ? Quand je vois ça je m'imagine le pire : une histoire sans dessus-dessous :unsure: Pourtant, si tu en fais la fiche, c'est qu'il vaut le coup :ange:

Tu as un avis à nous offrir pour éclairer notre lanterne ? :content: (si tu l'as lu, bien sûr !)
Avatar du membre
Ryuuchan
Assidu
Messages : 397
Inscrit le : 20 déc. 2012

Message par Ryuuchan » 04 janv. 2013, 20:03

Alors non, je ne l'ai pas encore lu, mais ça ne saurait tarder. Tout ce que je peux dire, c'est que j'ai lu quelques éloges de personnes qui m'ont déjà très très bien conseillé (El Jc, Arutha, Julien le Naufragé...).

Je te tiens au courant dès que je l'ai lu ;)
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6737
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 28

Message par Agenor » 04 janv. 2013, 20:13

Merci :) ça a l'air d'être un peu un OVNI ça changerait de la hard SF que je lis habituellement !
Avatar du membre
Thanaquil
Passionné
Messages : 1157
Inscrit le : 08 janv. 2013

Message par Thanaquil » 09 janv. 2013, 13:39

J'ai lu ce livre, et j'ai adoré!
Par contre, il faut un petit peu s'accrocher au début, d'autant plus que l'auteur fait régulièrement des sauts dans le temps.
Mais au final, une aventure passionnante (pour moi en tout cas! :happy: ), et quelque peu déroutante. Un gros gros coup de coeur!
Pour apporter un début de réponse à Agenor (parce-que finalement, pour bien comprendre, il faut le lire ce livre :wink: ), il est question de failles temporelles, et de voyages dans le temps grâce à ce navire.
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6737
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 28

Message par Agenor » 09 janv. 2013, 14:12

Pour apporter un début de réponse à Agenor (parce-que finalement, pour bien comprendre, il faut le lire ce livre ), il est question de failles temporelles, et de voyages dans le temps grâce à ce navire.
Ah d'accord :D Vu qu'ils parlent de "perturbations temporelles" je m'étais imaginé qu'à certains endroits sur Terre le temps ne s'écoulait pas à la même vitesse qu'ailleurs. Du coup le livre prend un tout autre sens !

Hop, ajouté à la PAL :rool:
Avatar du membre
Anaterya
Rat de bibliothèque
Messages : 2558
Inscrit le : 21 mars 2013

Message par Anaterya » 10 mai 2013, 20:06

Ça fait un moment que je le vois en librairie, je vais certainement finir par l'acheter, mais j'ai beaucoup à lire avant !
Avatar du membre
☆May
Assidu
Messages : 468
Inscrit le : 01 juin 2013

Message par ☆May » 01 juin 2013, 18:33

  • Oh mon dieu, pirates et science-fiction : mélange parfait ! Celui la, je me le mets de côté uhuh
Avatar du membre
Anaterya
Rat de bibliothèque
Messages : 2558
Inscrit le : 21 mars 2013

Message par Anaterya » 04 nov. 2013, 09:19

Toujours pas lu (honte sur moi), mais pour Stéphane je vais me grouiller de l'acheter et de le dévorer, ce mec est vraiment trop sympa.
Avatar du membre
☆May
Assidu
Messages : 468
Inscrit le : 01 juin 2013

Message par ☆May » 12 sept. 2014, 15:26

Je viens de le finir et... je suis un peu déçue. J'ai l'impression d'avoir un peu perdue mon temps, et que Beauverger a un peu compliqué son livre pour rien. L'histoire en soit est sympa, de la bonne piraterie, des insultes qui me font encore rire, de super virées et attaques en mer... Le récit super décousu, je ne suis pas contre, mais quand tu as une récompense à la fin. Là, ça m'a donné envie de continuer, pour comprendre, pour pouvoir te retracer dans l'ordre, assembler les pièces du puzzle, et une fois ces pièces assemblées, bah ça a fait un gros plouf de mon coté... Trop d'attente pour pas grand chose au final. Je pense que c'est aussi un peu lié à la première personne utilisée dans le livre, on ne suit que Henri Villion, et je pense qu'avec un peu plus de recul, on aurait mieux compris, et on aurait pu mieux se faire une idée de ce que tous ces sauts dans le temps représentent. Je ne sais pas vraiment comment l'expliquer, mais tout est très deshumanisé j'ai trouvé.
Bref, je n'ai pas été convaincue par les choix de Beauverger quant à la construction de son livre, et ça a un peu gâché l'histoire du coup...
Avatar du membre
Anaterya
Rat de bibliothèque
Messages : 2558
Inscrit le : 21 mars 2013

Message par Anaterya » 07 août 2015, 00:08

J'avais découvert Stéphane Beauverger grâce à un ami qui m'avait conseillé la trilogie Chromozone, puis j'ai rencontré l'auteur aux Utopiales, et cela m'a confortée dans l'envie de le lire. Puisqu'il n'a écrit que quatre romans, mon choix est forcément limité, et je me suis attaquée au Déchronologue.

Le roman est le récit, sous forme de carnets, des aventures du capitaine pirate Henri Villon, protestant français réfugié aux Caraïbes pour échapper aux persécutions religieuses du XVII° siècle. Tout commence en 1640, alors que plusieurs capitaines français complotent pour s'emparer de l'île de Tortuga, alors aux mains des Anglais, afin d'en faire un asile protestant ; le capitaine Villon y est associé avant tout par opportunisme, car ce qui l'intéresse le plus, en dehors d'aborder des navires espagnols, ce sont les maravillas qui circulent dans les Caraïbes. Personne n'en connait l'origine, personne n'a jamais vu ça, et l'on ne connait pas toujours leur usage. Pourtant, elles sont à la base d'une fièvre qui agite toute la région. Et c'est en se lançant dans la course aux maravillas qu'Henri Villon se retrouve projeté dans une guerre temporelle dont il ne maîtrise pratiquement rien, aux prises avec des notions qui lui échappent et des ennemis venus d'autres époques (le plus notable est certainement Alexandre le Grand).

Les chapitres du roman sont présentés dans le désordre, pour une raison qui est expliquée à la fin, mais j'ai préféré passer outre et les lire dans l'ordre chronologique. Je savais qu'en prenant ce parti je perdais une partie de l'intérêt du texte, mais le prologue et le premier chapitre m'avaient tellement plu que je voulais connaître toute l'histoire, dans l'ordre ! Je le relirai peut-être un jour dans l'ordre voulu par l'auteur, pour voir ce que cela change, mais en attendant je suis contente du choix que j'ai fait.

Comme beaucoup, je pense, j'associe la grande époque de la piraterie avec le XVIII° siècle (merci Pirates des Caraïbes !), mais ses heures de gloire datent plutôt du XVII° siècle, et j'ai vraiment aimé que Stéphane Beauverger situe son livre à cette époque. On sent dans son livre une grande maîtrise du sujet, qu'il s'agisse de la vie des pirates ou de la géopolitique des Caraïbes de l'époque, et les incursions dans l'uchronie sont tout à fait plausibles.

La question temporelle est bien traitée à mon goût, avec son lot de mystères (car il ne faut pas oublier que c'est là le récit d'un homme du XVII° siècle, qui retranscrit ce qu'il voit et vit avec les connaissances et l'état d'esprit de son époque), et c'est à nous de combler tant bien que mal les vides qui demeurent. Comme souvent quand il question de voyages temporels (même si là le personnage principal ne quitte pas son époque, ce sont le passé et le futur qui y font irruption), on doit faire face à un certain nombre de paradoxes et de dangers qui ne sont pas toujours évident à conceptualiser, mais que je trouve très stimulants.

Bien évidemment, Henri Villon est le personnage le plus développé de l'histoire, mais ceux qui gravitent autour de lui ne sont pas oubliés, et il y en a plusieurs que j'ai beaucoup appréciés. Les relations que Villon entretient avec eux sont variées, allant de l'amitié, au respect, de la haine à l'amour. Les seuls à ne pas être individualisés sont les simples matelots, qui se fondent dans une masse indistincte, comme les ouvrières d'une fourmilière.

Le dernier point que j'ai adoré, c'est la langue ! Évidemment, le roman n'est pas écrit dans le style du XVII° siècle, mais il y a tout de même des tournures de phrases, des expressions, qui remontent à cette époque. Sans oublier la truculence propre aux marins, qui apporte une coloration très agréable au récit.

En définitive, voilà un roman que j'ai vraiment adoré, même s'il peut être difficile à suivre. Il m'a réservé un certain nombre de surprises (la plus belle étant probablement l'identité des participants à la bataille finale), et je pense qu'il mérite au moins une deuxième lecture pour en saisir toutes les subtilités.
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6737
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 28

Message par Agenor » 08 août 2015, 19:22

Il faudra vraiment que je le lise, ça fait plusieurs mois qu'il est dans ma PAL :happy: (j'étais vraiment content d'avoir déniché ça à Boulinier !)

Bon on ne parle pas forcément de voyages temporels dans ce livre, mais j'ai tout de même déplacé la fiche dans ce sous-forum puisque cela amène la question des paradoxes temporels et tout ce qui est lié aux voyages temporels :)
Avatar du membre
Anaterya
Rat de bibliothèque
Messages : 2558
Inscrit le : 21 mars 2013

Message par Anaterya » 08 août 2015, 21:59

Bah si, on parle de voyages temporels, sauf qu'au lieu d'être du côté des voyageurs, comme c'est le cas habituellement, on est dans le temps d'accueil :p
Avatar du membre
Vlad
Intégré
Messages : 65
Inscrit le : 28 mars 2015

Message par Vlad » 18 nov. 2015, 16:33

Je dois dire que la construction du livre est assez surprenante. Ça change des chapitres "flash-back" qu'on peut trouver dans certains livres puisqu'ici tout est mélangé. Mais c'est bien fait car chaque chapitre ou presque apporte un petit élément de réponse au chapitre précédent. De plus le fait que le livre puisse se lire dans l'ordre proposé ou dans l'ordre chronologique montre une bonne maîtrise de Beauverger sur son œuvre.

Comme Mary, j'ai été un poil déçu sur la fin. Mais n'oublions pas que nous suivons les aventures d'un homme du XVIIe qui "accueille" des voyageurs temporels. De ce point de vue, ça reste très compréhensible.

Enfin le mélange pirate, voyage dans le temps est très bien ! *.*
Ça me donne envie de jeter un œil sur sa trilogie du Chromozone…
Avatar du membre
Pierre de Lune
Passionné
Messages : 1040
Inscrit le : 08 sept. 2017
Âge : 60
Contact :

Message par Pierre de Lune » 23 mai 2019, 19:17

D'une manière générale, j'adore les histoires de pirates; j'ai un peu grandi avec... J'ai aussi adoré la langue avec le mélange d'imparfait du subjonctif et d'argot. Il faut un peu s'accrocher pour suivre l'ordre proposé par l'auteur, mais j'ai préféré m'y tenir plutôt que de prendre l'ordre chronologique.

Je ne connaissais pas les ballades (majoritairement irlandaises) en exergue de chapitre. Je suis allée les chercher sur YouTube. J'ai bien flashé sur deux: Moonshiner.
https://www.youtube.com/watch?v=AwyWNpz ... 64&index=1
https://www.youtube.com/watch?v=S-7vMQyr_LI

Le deuxième m'a fait d'ailleurs penser à Rains of Castamere.
Avatar du membre
ChaFo
Modératrice
Messages : 2279
Inscrit le : 07 avr. 2015
Genre :
Âge : 31
Contact :

Message par ChaFo » 24 mai 2019, 10:53

J'adore Moonshiner, je la connaissais chantée par une femme, mais je n'avais encore jamais entendu l'autre ! J'aime un peu moins, mais ça dépend du contexte qui l'accompagne dans le livre. A écouter avec ce beau temps, c'est sûr que Moonshiner correspond mieux à mon humeur actuelle ! Je vais l'avoir dans la tête toute la journée  😃
Avatar du membre
Pierre de Lune
Passionné
Messages : 1040
Inscrit le : 08 sept. 2017
Âge : 60
Contact :

Message par Pierre de Lune » 24 mai 2019, 16:57

ChaFo a écrit :
24 mai 2019, 10:53
'adore Moonshiner, je la connaissais chantée par une femme,
Je veux bien que tu me donnes son nom si tu le retrouves: une femme qui chante un texte où on roule sous la table à coup de whisky, ça vaut la peine d'écouter :D
Même si ça fait partie de la légende de l'Ouest.
Avatar du membre
ChaFo
Modératrice
Messages : 2279
Inscrit le : 07 avr. 2015
Genre :
Âge : 31
Contact :

Message par ChaFo » 25 mai 2019, 11:26

C'est sur une méga compilation de chansons irlandaises, chantées par (apparemment) des pointures de l'époque. C'est frustrant que son nom ne me revienne pas, mais dès que je rouvre le carton où sont consignés mes CD, je regarde ! En tout cas, j'adore sa version !
Répondre

Retourner vers « Voyage dans le temps »