Les gens heureux lisent et boivent du café - Agnès Martin-Lugand

Livres où le récit est centré sur les relations et l'histoire sentimentale entre deux personnes, tout en parvenant à émouvoir le lecteur et en optant pour une fin heureuse.
Répondre
Avatar du membre
ML
Assidu
Messages : 323
Inscrit le : 09 déc. 2013

Message par ML » 04 déc. 2014, 15:50

Les gens heureux lisent et boivent du café de Agnès Martin-Lugand

Image

Résumé :
  • "Ils étaient partis en chahutant dans l'escalier. J'avais appris qu'ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment où le camion les avait percutés. Je m'étais dit qu'ils étaient morts en riant. Je m'étais dit que j'aurais voulu être avec eux."
    Diane perd brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l'exception de son cœur, qui continue de battre.
    Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l"existence.
    C'est peut-être en foulant la terre d'Irlande, où elle s'exile, qu'elle apercevra la lumière au bout du tunnel.

Éditeur : Pocket
Disponible en format Poche : oui


Avatar du membre
ML
Assidu
Messages : 323
Inscrit le : 09 déc. 2013

Message par ML » 04 déc. 2014, 16:12

Bon alors... Pour commencer, j'avais entendu parler de ce livre depuis quelques temps. J'avais vu des articles à ce sujet ou des références le nommant comme un succès littéraire. Du coup, quand Valar a dit le lire en ce moment, je me suis dit "allez, pourquoi pas ? Il parait que c'est bien".

J'ai donc acquis le bouquin et je me suis mise à le lire. J'avoue ne pas avoir été déçue. Au départ, tout est nickel. Les descriptions (tant psychologiques que physiques) sont claires et profondes. J'en ai même versé quelques larmes et ça ne m'était pas arrivé depuis longtemps. L'histoire continue. On suit l'existence de Diane et son caractère bien à elle avec plaisir. On la voit évoluer et redresser la barre doucement après son exil.

Et puis tout à coup, c'est le drame.

Spoiler: Afficher
L'auteur fait apparaître un personnage complètement absurde. Autant j'ai trouvé que tous avaient une pointe de réalisme, autant là, ça frisait le ridicule. L'ex petite amie cinglée qui a tout pour elle mais qui s'accroche à un mec qu'elle a trompé parce que soit-disant elle est amoureuse. J'ai trouvé ça bête. L'histoire n'y gagne rien sinon quelques pages. J'ai eu l'impression que l'auteur avait juste envie de se défouler sur un personnage (frustration dans la vie réelle et envie de se soulager ?). Je ne sais pas combien de fois ce personnage se fait appeler "salope" et pas par une seule personne hein. Bref, pas crédible du tout.

Du coup, j'ai cherché l'utilité et j'en ai trouvé une : pousser Diane à reprendre du poil de la bête et se battre. Mais le message n'est pas clair : le monde doit donc comporter son quota de "salopes" pour aider les gens biens oO. Et puis se battre pour quoi puisqu'elle laisse tomber Edward tout compte fait Oo. Bref, bref...

Et la fin est décevante. Je me suis demandée si le livre n'avait pas eu quelques pages d'arrachées mais... Non. Bon. Rester sur une mauvaise impression, je ne suis pas sûr d'aimer.

Mon conseil : ne lire que la moitié du livre. Le reste est sans intérêt, voire une perte de temps.
Avatar du membre
Valar Morghulis
Rat de bibliothèque
Messages : 4250
Inscrit le : 20 déc. 2012
Genre :

Message par Valar Morghulis » 04 déc. 2014, 18:14

Je ne suis pas d'accord avec toi ^^ bon OK pour le spoiler, oui. Je n'avais pas réussi à mettre le doigt dessus mais il y avait en effet quelque chose qui me déplaisait.
Spoiler: Afficher
La fille (je ne me souviens même plus de son nom) est là uniquement pour que Edward soit un peu plus inaccessible. Dans tous les cas je partage ton point de vue, elle n'a rien à faire là.

Pour la fin par contre, je ne la trouve pas du tout décevante ! Elle est ouverte, ça je te l'accorde, mais elle n'est pas ratée.
Spoiler: Afficher
Diane se reconstruit petit à petit, et justement on n'est pas dans le cliché de la fille qui retrouve l'amour. CA ça aurait été une fin irréaliste et ratée, alors que là elle réapprend juste à vivre sans avoir à être exilée.

Tout le monde ne peut pas aimer de toute façon, et je dois avouer que j'accroche tellement au style de l'auteur que je ne fais pas particulièrement attention aux défauts. Pour moi c'était une très bonne lecture :)
Image 
Avatar du membre
Valentia
Assidu
Messages : 323
Inscrit le : 27 févr. 2013

Message par Valentia » 27 mai 2015, 19:27

Je suis assez d'accord avec Valar. J'ai un peu buté sur le même point, mais comme j'étais prise par l'écriture je ne m'y suis pas attardée. Pour un premier roman, je le trouve réussi, la plupart des personnages ont une belle profondeur permise par le passé de psychologue de l'auteur... Je n'en lirai pas forcément d'autres, mais cela reste tout de même une jolie découverte.

Ma critique complète sur mon blog ici :)
Répondre