Le testament maudit ~ Francis Paul Wilson

Livres où l'on suit une enquête sur un crime ou sur un fait particulier, inspecteurs de police et suspens sont au rendez-vous !
Répondre
Avatar du membre
Tango's
Bavard
Messages : 115
Inscrit le : 04 nov. 2014

Message par Tango's » 23 nov. 2014, 11:38

Le testament maudit de Francis Paul Wilson

Image

Résumé :
  • Le Dr Alicia Clayton, un pédiatre qui traite les enfants atteints du sida, vient d'hériter de la maison paternelle. Pour une raison qui lui échappe, son demi-frère, l'ignoble Thomas, veut à tout prix mettre la main sur la demeure familiale. Mais hantée par de douloureux souvenirs, Alicia a l'intention de la détruire. C'est alors que la personne qu'elle avait engagée pour la seconder décède mystérieusement. Elle va avoir besoin d'un spécialiste.
    Elle va avoir besoin de Repairman Jack.
    Repairman Jack n'a pas de nom de famille, pas de numéro de Sécurité sociale, se fait régler uniquement en espèces, et n'hésite jamais à faire usage de la violence ou à mettre en péril sa propre existence par amour du travail bien fait. Lorsqu'il est appelé à la rescousse par Alicia, il découvre rapidement que cette maison, objet de toutes les convoitises, détient la clé d'un secret qui peut changer la face du monde. Thomas pourrait bien n'être que l'instrument de puissances occultes déterminées à s'approprier cette clé, quoi qu'il en coûte...

Éditeur : Fleuve noir
Date de sortie : (titre originale : Legacies, 1998) 2004
Cycle : Repairman Jack vol. 2*
Disponible en format Poche : oui

*Les autres titres sont : La tombe (volume 1)


Avatar du membre
Tango's
Bavard
Messages : 115
Inscrit le : 04 nov. 2014

Message par Tango's » 23 nov. 2014, 11:38

Et bien voilà. Je me retrouve confronté à ma PAL. Je suis là, devant à la contempler et je ne sais pas quoi choisir. J'ai envie d'un truc qui bouge, disons plutôt fantastique. Qu'ai-je ? Pas grand-chose. Ah voilà… Bon, j'ai déjà lu un livre de lui, moyennement aimé, j'hésite. En plus le bouquin fait pas mal de pages. Bon, tant pis, je me lance.
Hum, c'est plutôt pas mal le début. Une jeune femme trouve un poste dans un hôpital et un odieux larcin vient d'être commis. Quelle honte ! Les cadeaux de Noël de ces enfants atteint par l'un des plus grand fléau de l'humanité, ont été volé. Gia qui est une bénévole est très attristé par cet événement. Elle en parle à son amant, qu'elle surnomme Jack le réparateur.
Jack a bon cœur. Il aide les personnes dans le besoin, mais d'un côté justicier sauvage. Il n'appartient à personne et encore moins à la société. Il n'a pas d'identité.
J'aime bien ce Jack. C'est un personnage très attachant, très intelligent et super-héros. Il connaît du monde dans New York et résout des affaires divers de façon impressionnante et souvent humoristique.
Plus je le lis, plus j'arrive j'apprécie ce livre. L'histoire est captivante avec une intrigue internationale mais qui se déroule dans Manhattan. L'auteur use des pensées de ses personnages et d'un humour bien présent.
Nous trouvons donc dans ce livre : de l'action, de l’infiltration, de l'espionnage, de la baston, du déguisement et bien plus encore.
Une belle métamorphose que ce roman puisque, l'auteur ayant écrit du fantastique avec « La forteresse noire » (connu également sous le nom « Le donjon »), ici nous avons un bon thriller avec une intrigue. Si l'histoire est plaisante, la finalité l'est un peu moins. J'ai envie de dire tout ça pour ça ? Heureusement que le personnage de Jack pimente le tout et relève le plat. Il ne faut pas se leurrer, Francis Paul Wilson emprunte des chemins tortueux alors qu'il aurait pu prendre l'allée principale. Mais là dessus, je ne vais pas le blâmer puisque c'est cela qui fait l'essentielle du charme du livre.
J'ai frisé le coup de cœur, mais comme je l'ai expliqué, l'intrigue en elle-même semble un peu simpliste et j'ai trouvé la fin un peu longue.
J'ai bien aimé les efforts de l'auteur sur les recherches qu'il a pu faire dans le domaine de la médecine avec ces enfants atteints du sida.

Je viens de voir qu'il s'agit d'un cycle. Je lirai donc le premier et le (ou les) suivant(s).
Répondre

Retourner vers « Policier & Thriller »