Démences ~ Graham Masterton

Livres ayant un cadre réaliste où le surnaturel fait irruption, des faits inexpliqués apparaissent mais sont explicables dans un contexte connu du lecteur. À la fin du récit, une question demeure : était-ce réel ou n'était-ce qu'une hallucination, un rêve ?
Répondre
Avatar du membre
Tango's
Bavard
Messages : 115
Inscrit le : 04 nov. 2014

Message par Tango's » 05 nov. 2014, 16:54

Démences Graham Masterton

Image

Résumé :
  • Tous les pensionnaires de l'asile, de dangereux criminels, avaient brusquement disparu sans laisser de trace. La police ne les avait jamais retrouvés. Comment aurait-on pu imaginer, ne serait-ce qu'une seconde, qu'ils s'étaient réfugiés à l'intérieur des murs de l'asile ?
    Il n'y a que les fous pour croire sérieusement à l'efficacité de la magie noire. Et les fous furieux pour s'en servir.

    Graham Masterton, né à Edimbourg en 1946, est l'un des auteurs d'horreur les plus renommés et populaires au monde, privilège qu'il partage avec Stephen King, Dean Koontz et James Herbert. Auteur de plus de 35 romans d'horreur, mais aussi policier, jeunesse... ainsi que de manuels d'érotisme vendus à 3 millions d'exemplaires (il a été rédacteur en chef de Penthouse), il a commencé sa carrière en 1976 avec Manitou, best-seller immédiat qui fut adapté au cinéma avec Tony Curtis et a connu deux suites et une nouvelle.

Éditeur : Milady (version actuelle), pocket Terreur (1991, 1997, 1999, 2002)
Date de sortie : 1989 (titre original : Walkers)
Disponible en format Poche : oui


Avatar du membre
Tango's
Bavard
Messages : 115
Inscrit le : 04 nov. 2014

Message par Tango's » 05 nov. 2014, 16:59

Certainement le livre le plus dingue que j'ai pu lire. Avec Masterton, pas de limite, pas de censure. Même si l'histoire peine à démarrer, la suite va à deux cents à l'heure. Pour toutes les personnes qui aiment le fantastique et l'horreur, la lecture frôle l'extase. Ils sont rares ces écrivains qui n'ont aucune limite à leur imagination et ce livre en est la parfaite démonstration.
Je l'ai lu il y a quelques temps déjà et j'ai toujours en mémoire ces passages. Durant ce livre, l'auteur nous plonge dans l'horreur, dans une histoire complètement délirante et tout cela avec un zeste d'humour qui lui est propre.
Répondre