Page 1 sur 1

Le maître du Haut Château - Philip K. Dick

Posté : 21 juin 2014, 11:23
par Anaterya
Le maître du Haut Château de Philip K. Dick

Image

Résumé :
  • 1948, fin de la Seconde Guerre mondiale et capitulation des Alliés ; le Reich et l'Empire du Soleil levant se partagent le monde.

    Vingt ans plus tard, dans les États-Pacifiques d'Amérique sous domination nippone, la vie a repris son cours. L'occupant a apporté avec lui sa philosophie et son art de vivre. À San Francisco, le Yi King, ou Livre des mutations, est devenu un guide spirituel pour de nombreux Américains, tel Robert Chidan, ce petit négociant en objets de collection made in USA. Certains Japonais, comme M. Tagomi, grand amateur de culture américaine d'avant-guerre, dénichent chez lui d'authentiques merveilles. D'ailleurs, que pourrait-il offrir à M. Baynes, venu spécialement de Suède pour conclure un contrat commercial avec lui ? Seul le Yi King le sait.

    Tandis qu'un autre livre, qu'on s'échange sous le manteau, fait également beaucoup parler de lui : Le poids de la sauterelle raconte un homme où les Alliés, en 1945, auraient gagné la Seconde Guerre mondiale...

Re: Le maître du Haut Château - Philip K. Dick

Posté : 21 juin 2014, 11:24
par Anaterya
Ce livre je ne l'avais pas choisi, on me l'a prêté, et j'ai mis pratiquement 2 ans avant de me décider à le lire. Pourtant le principe de l'uchronie présentée me plaisait bien, mais je trouvais toujours le moyen de commencer un autre livre. Finalement, dans le cadre du « challenge de l'été », je m'y suis enfin attaquée, et j'ai eu bien raison.

Comme souvent dans ses romans, Dick nous plonge directement dans l'action, sans présenter son univers, et heureusement que j'avais lu la quatrième de couverture car autrement j'aurais vraiment été déroutée. L'action se déroule principalement à San Francisco, donc en plein territoire sous influence japonaise, et cela se ressent dans presque tous les détails de la vie quotidienne : ceux qui m'ont le plus marqué sont les distributeurs de thé au lieu des distributeurs de café, et les cyclo-pousse à la place des taxi. On retrouve également le formalisme japonais dans les relations sociales, la peur de perdre la face, et toutes les angoisses que cela provoque chez les Américains qui ont dû apprendre ça sur le tard et n'en maîtrisent pas toutes les subtilités. Plus l'utilisation du Yi King pour se guider, savoir où l'on en est, ce que l'on devrait faire. Ça change vraiment la perspective, certainement encore plus pour les Américains qui liraient ce livre, mais j'ai trouvé que l'ambiance ainsi reconstituée était agréable, calme, paisible ; ça donne presque envie d'y vivre.

Même si l'on se trouve sur la côte ouest, les évènements du Reich y ont des répercussions, et l'on suit, de loin, le combat politique qui se noue autour de grands personnages du régime nazi (qui, puisqu'ils ont gagné, ne se sont pas suicidés ni n'ont été tués après les procès de Nuremberg) pour être nommé chancelier. C'est assez dérangeant de les imaginer encore vivant, d'entendre débiter leurs frasques calmement par un officiel nippon, de se projeter dans ce monde. D'autant plus que les références racistes sont nombreuses et largement proclamées.

L'histoire racontée n'est pas linéaire : on suit 6 personnages différents (Childan, Tagomi, Baynes, Frank, Juliana, Reiss) qui ne se rencontrent pas forcément, mais qui ont des liens, plus ou moins lâches, les uns avec les autres. En plus de ça, j'ai mis très longtemps avant de comprendre où Dick voulait en venir, de voir une trame dans ce roman qui apparaît au premier abord comme un roman du quotidien, des petits riens, et qui n'hésite pas non plus à lancer des fausses pistes.

Et je pense que c'est bien le but, car tout tourne autour du vrai et du faux, qu'il s'agisse des objets de collection vendus par Childan, des relations sociales, du Poids des sauterelles, du monde présenté dans le livre et du monde dans lequel on vit. Dick joue sur ces notions, sur cette dualité, pour se demander et nous demander ce qui est réel.

En plus de ça, bonus agréable, il y a une postface qui permet de mettre en lumière des aspects du livre qu'on ne saisit pas forcément à la première lecture et de continuer la réflexion. Par contre, je n'ai pas lu les deux premiers chapitres d'une suite jamais achevée à ce roman, je n'en ai pas trop vu l'intérêt.

Re: Le maître du Haut Château - Philip K. Dick

Posté : 24 juin 2014, 09:36
par Valar Morghulis
C'est marrant mais ton avis ne me donne pas plus envie que ça de le lire. La couv' m'avait intriguée, mais je n'ai jamais lu de Dick donc je ne savais pas trop à quoi m'attendre. De ce que tu en décris, ce n'est pas vraiment ce que j'avais imaginé ^^ et de toute façon je crois que je n'aurais jamais eu le temps de le lire, donc le problème réglé ! Merci de ton avis :)

Re: Le maître du Haut Château - Philip K. Dick

Posté : 25 juin 2014, 20:54
par Anaterya
Chacun ses goûts ^^ Et qu'est-ce que tu avais imaginé ?

Re: Le maître du Haut Château - Philip K. Dick

Posté : 28 juin 2014, 17:36
par Valar Morghulis
Ben je sais pas trop justement, c'est le problème. Pas ça en tout cas ^^

Re: Le maître du Haut Château - Philip K. Dick

Posté : 28 juin 2014, 18:18
par Agenor
Oh l'histoire est intéressante, surtout si il y a une trame de fond qui est visible uniquement à la fin du livre ! Je l'ajoute à ma liste d'envies :-)
Cette uchronie me fait penser à celle de La pluie du siècle d'Alastair Reynolds où les alliés avaient également été vaincus. Je trouve que de telles uchronies nous poussent à la réflexion et nous font prendre conscience de la chance que l'on a de vivre dans le monde actuel ; tout en gardant à l'esprit qu'il suffit de pas grand chose pour que le cours de l'ordre mondial change  :unsure:  

Re: Le maître du Haut Château - Philip K. Dick

Posté : 29 juil. 2014, 13:23
par Thanaquil
Je viens tout juste de le commencer, et j'ai un peu de mal, mais en lisant l'avis d'Anaterya, je me rends compte que je n'ai pas lu la quatrième de couv'...Je le ferai dès ce soir histoire de voire si l'histoire s'éclaire un peu.

Re: Le maître du Haut Château - Philip K. Dick

Posté : 29 juil. 2014, 13:50
par Anaterya
Oui, il faut vraiment la lire pour comprendre un peu dans quoi on met les pieds ;)

Re: Le maître du Haut Château - Philip K. Dick

Posté : 03 août 2014, 10:07
par Thanaquil
J'ai beaucoup de mal à avancer ce livre, y'a un truc qui fait que je n'accroche pas plus que ça, et je trouve les personnages et l'écriture (la traduction?) très bizarres   :scratch:  .

Re: Le maître du Haut Château - Philip K. Dick

Posté : 03 août 2014, 11:29
par Anaterya
K. Dick s'est pas mal inspiré de l'écriture japonaise pour écrire ce livre, ça peut être pour ça.

Re: Le maître du Haut Château - Philip K. Dick

Posté : 09 août 2014, 13:05
par Thanaquil
J'ai enfin fini de le lire, et même si ce livre pousse à la réflexion, je n'ai pas accroché plus que ça. Ce roman reste froid, on ne s'attache à aucun des personnages, et parfois pour ma part, j'en ai trouvé quelques-uns détestables, et pas forcément les représentants de l'Allemagne Nazi. Je pense que je suis juste passée à côté. Je n'ai pas saisi où l'auteur voulait en venir, même si j'ai trouvé intéressant cette mise en abîme d'un livre d'uchronie qui parle d'un livre relatant les faits tel qu'ils se sont vraiment passés.
Il faudra quand même que j'essaie un autre livre de Dick pour ne pas rester sur une image négative.

Re: Le maître du Haut Château - Philip K. Dick

Posté : 09 août 2014, 20:21
par Anaterya
Dick était obsédé par la notion de réalité, et beaucoup de ses romans tournent autour de cette idée, donc ça peut donner des trucs bizarres. Mais il a tellement écrit que tu devrais bien trouver ton bonheur ^^

Re: Le maître du Haut Château - Philip K. Dick

Posté : 14 sept. 2015, 10:04
par Liliaza
Dans cette uchronie l’Allemagne a vaincu les Etats Unis suite à l’assassinat de Roosevelt pendant la seconde guerre mondiale. Le Japon a aussi tiré son épingle du jeu si bien que le monde est régit par deux pays, deux doctrines : l’Allemagne nazie et l’empire du Japon. Au Japon c’est l’Oracle qui occupe les esprits. Il s’agit d’un livre vieux de cinq milles ans qui répond aux questions qu’on lui pose par des haïkus. Ces réponses assez nébuleuses régissent pourtant la vie des habitants de l’empire. Ils sont pris très au sérieux et, même si le livre ne remplace pas le libre arbitre, ils sont peu ceux qui osent contredire l’oracle.
J'ai beaucoup aimé ce concept qui m'a rappelé la boite à empathie dans Blade runner. Mais très vite je me suis lassé de cette histoire. Le but me semblait flou et vers la fin j'ai même sauté quelques passage pour le finir plus vite et passé à autre chose

Re: Le maître du Haut Château - Philip K. Dick

Posté : 20 avr. 2016, 10:59
par Agenor
Je l'ai terminé ce week-end, et je ne sais pas trop quoi en penser :lol: J'ai apprécié l'ambiance et l'uchronie présenté par P.K.Dick, et il faut l'avouer : il est très doué pour rendre réel quelque chose, je m'y serais presque cru !

Par contre j'ai l'impression d'être passé un peu à côté de l'histoire, car autant le quotidien décrit j'ai apprécié, mais autant la fin j'ai eu un peu de mal à tout saisir :
Spoiler: Afficher
Lorsque Juliana se tape un délire en mode suicide, elle n'a pas avalé une lame de rasoir à ce moment là ? Car on n'en reparle pas ...
Et je n'ai pas très bien compris où l'auteur voulait en venir avec la rencontre de l'écrivain de La Sauterelle, enfin ce qu'il a dit est assez énigmatique, la scène en elle-même est assez étrange, je ne suis pas sûr d'avoir tout saisi ... :lol:


Par contre, et c'est dommage, ça pourrait m'aider, mais je n'avais pas la post-face dans mon livre ! (je viens d'apprendre son existence en lisant Anaterya) :(

Re: Le maître du Haut Château - Philip K. Dick

Posté : 21 avr. 2016, 11:05
par Kahlan
Je n'ai pas lu le livre, mais j'ai récemment vu la série, et j'avais plutôt bien aimé. Est-ce que quelqu'un saurait me dire si elle s'approche du bouquin ou pas du tout ?

Re: Le maître du Haut Château - Philip K. Dick

Posté : 14 juin 2016, 20:21
par Agenor
Je ne savais même pas qu'il y avait une série ! C'est fou, on fait des séries sur tout et n'importe quoi en ce moment :lol:
J'ai lu le synopsis et déjà je peux te dire que ça ne correspond pas, et le résumé des épisodes a confirmé : ça ne correspond pas du tout, mais alors pas du tout la façon dont c'est présenté dans le livre :)

Après au niveau de l'univers c'est à peu près semblable : on est en 1900 et des poussières (je ne crois pas que l'année soit réellement précisée), les alliés ont gagné et les USA sont partagés entre les Japonais et les Allemands. Il y a aussi la Sauterelle qui pèse lourd, mais c'est un livre, et il n'y a pas du tout toutes les intrigues de la série liée à ça.

En fait, comme le livre est assez petit, ils ont pas mal brodé pour tenir une saison !

Re: Le maître du Haut Château - Philip K. Dick

Posté : 08 déc. 2016, 20:09
par TomaHawk
Salut, j'aimerais lire ce livre, mais je n'ai pas beaucoup de connaissance sur la seconde guerre mondiale, je sais seulement qu'Hitler voulais sortir les juifs de l'Allemange et redonner aux allemands leur pays et que l'Allemagne s'est fait battre par les États-Unis. Est ce que je serais perdu a lire ce livre?

Re: Le maître du Haut Château - Philip K. Dick

Posté : 03 janv. 2017, 13:34
par Kahlan
Et oui, Age, ils adaptent tout ce qu'ils trouvent ces dernières années. La saison 2 est même dispo, mais je ne l'ai pas encore lue.
Merci pour les infos sur le livre, je ne risquerais donc rien à me lancer, bien au contraire, et c'est tant mieux.

TomaHawk, c'est une uchronie, qui ne suis donc pas le déroulement de l'Histoire par définition, alors je ne pense pas que tu sois perdu.