Roverandom

On ne présente plus Tolkien, on savoure le monde qu'il nous laisse
Répondre
Avatar du membre
Valar Morghulis
Rat de bibliothèque
Messages : 4250
Inscrit le : 20 déc. 2012
Genre :

Message par Valar Morghulis » 28 déc. 2013, 18:26

Roverandom de Tolkien

Image

Résumé :
  • L'histoire conte les aventures d'un chiot nommé Rover, qui après avoir mordu un sorcier, se voit transformé en jouet (et renommé en Roverandom). Un petit garçon acquiert le chien-jouet, mais finit par le perdre alors qu'il joue sur la plage. Le jouet est alors envoyé par un sorcier vivre des aventures sur la Lune et dans la mer afin de retrouver son apparence originelle.

Éditeur : Jacques Georgel
Date de sortie : 1999
Disponible en format Poche : Oui


Image 
Avatar du membre
Valar Morghulis
Rat de bibliothèque
Messages : 4250
Inscrit le : 20 déc. 2012
Genre :

Message par Valar Morghulis » 28 déc. 2013, 18:27

Je lis ce petit conte actuellement pendant mes pauses au travail, l'histoire est très simplement racontée. C'est facile à lire, un véritable conte à l'instar du Hobbit. Personnellement, je m'imagine bien la raconter plus tard à mes enfants le soir avant qu'ils s'endorment :)
Image 
Avatar du membre
Cypher
Intégré
Messages : 61
Inscrit le : 09 mai 2013

Message par Cypher » 17 avr. 2014, 12:28

Les gens connaissent tous le monde de la terre du milieu mais peu de gens prennent le temps de lire l'autre partie de l'oeuvre de Tolkien. Je trouve ce conte vraiment excellent, on y trouve des personnages et des situations plus étranges les unes que les autres. Quand l'on pense que cette histoire est tirée d'un fait réelle, on mesure ici, la taille de l'imagination de son auteur. En effet, ce conte est inspiré de la disparition d'un jouet en forme de chien, sur une plage, qui appartenait au fils de Tolkien. J'ai vraiment été surpris par ce conte complètement déjanté.
Avatar du membre
olothiel
Fidèle
Messages : 921
Inscrit le : 04 nov. 2013
Genre :
Âge : 39

Message par olothiel » 18 avr. 2014, 08:25

J'ai lu ce livre qui se décompose en deux grandes parties : une longue explication sur le contenu, écrite par Christina Scull suivi du texte du conte.

J'ai trouvé dommage que le conte en soit pas mis plus en avant, et qu'il faille lire (ou pas) les 27 pages du texte de Mme Scull, certes très intéressant, avant de pouvoir plonger dans l'histoire.
Sûrement que mis après, il ne serait pas lu, sauf par les passionnés ?
Mais ce conte étant destiné aux enfants… Il est légitime de se demander si ce texte à son utilité car sincèrement combien d'enfants seront vraiment attirés par les explications sur la construction du texte, les différentes versions, les sources utilisées ?
Bref, si j'ai trouvé cette présentation intéressante par certains aspects, elle m'a aussi semblé un peu lourde, un peu trop longue…

Le conte est agrémenté de cinq dessins de la main de l’auteur : « Maison où Rover, est devenu jouet et commença ses aventures » (aquarelle en couleur), « Alunissage de Rover » (croquis à l’encre), « Le Dragon Blanc poursuit Roverandom et Lunechien » (croquis à l’encre), « Paysage lunaire » (au crayon), « Les jardins du palais du Roi-des-Flots » (aquarelle).
Ces dessins réalisés à l'époque pour son fils, ont été ajouté au livre, sans être mis en page, ce qui est un peu dommage... il aurait été sympathique de voir les images en relation avec le texte.

Ce conte peut se lire de deux façons. Soit de manière enfantine, en se laissant bercer par le conte rocambolesque des aventures de Rover. Soit en tant qu’adulte fan de l’auteur et en y cherchant donc des références, des détails… des éléments constitutif de ses œuvres. A vous de choisir!

J'ai tout de même bien aimé ce livre que je ne connaissais absolument pas avant de tomber dessus par pur hasard à la médiathèque.
Image
Répondre