The Legend of Zelda

Répondre
Invité

Message par Invité » 20 mars 2015, 22:25

Image

Système de jeu :
  • Le jeu The Legend of Zelda est un jeu action-aventure où le joueur incarne un jeune garçon, parfois un jeune homme, nommé Link et doit, armé de son épée et de son bouclier, sauver la princesse Zelda, qui est la princesse d'Hyrule. Le nom de la série se focalise sur « Zelda » qui est le nom de la Princesse. L’ennemi principal est Ganondorf également représenté sous sa forme bestiale, Ganon (il existe d'autres ennemis, comme Vaati qui est apparu dans The Minish Cap et Four Swords ou Agahnim dans A Link to the Past, ainsi que le masque de Majora dans Majora's Mask). L’action se déroule généralement dans le royaume d'Hyrule et met en jeu la Triforce, une relique divine ayant la forme de trois triangles d'or et exauçant un vœu à celui qui la touche. Au fil des jeux, le scénario n'a que peu dévié mais divers éléments lui ont été ajoutés, approfondissant la série. Il n’existe que deux opus où Zelda n’apparaît pas, il s’agit de Link's Awakening, il en est seulement fait mention au début du jeu, lorsque Link se réveille, ainsi que dans Majora's Mask, où on ne la voit que sous forme de flash-back.

Supports :
  • Consoles Nintendo

Liste des jeux et leur synopsis :
  • Spoiler: Afficher
    Image

    • Ganon, prince des ténèbres possède un de trois fragments de la Triforce, celui représentant la Force. Désireux de récupérer les deux autres morceaux afin de devenir maître du monde, il parcourt le monde d'Hyrule afin de les trouver.
      La Princesse Zelda, craignant que cet être maléfique s'empare de son morceau représentant la Sagesse, décide de séparer ce morceau en huit fragment qu'elle éparpille à travers le monde. Bien entendu, ce stratagème ne l'empêcha pas de se faire capturer par Ganon.
      Link, possesseur du dernier fragment représentant le Courage, décide de sauver la Princesse.

    Spoiler: Afficher
    Image

    • La Princesse Zelda est plongée dans un profond sommeil à cause d'un sortilège pour avoir refusé d'indiquer à un magicien où se situe les fragments de la Triforce.
      Lors de son seizième anniversaire, Link voit les armoiries du royaume d'Hyrule apparaître sur sa main. Y voyant un présage, la nourrice de Zelda, Impa, lui confie un parchemin qui ne peut être lu que par l'élu. Ce parchemin dévoile comment s'emparer d'un fragment de la Triforce, celui du Courage.
      Link part donc en quête, mais les alliés de Ganon, alors disparu, s'agitent car le sang de ce héros pourrait ressusciter leur maître.

    Spoiler: Afficher
    Image

    • Au royaume d'Hyrule, une légende existait au sujet d'un Pouvoir d'Or. Ainsi, beaucoup partirent en Terre d'Or à la recherche de ce pouvoir mais personne ne revenait au royaume d'Hyrule. Un jour une aura maléfique se répandit et le roi d'Hyrule demanda à sept sages de sceller la Terre d'Or afin de la préserver.
      Malheureusement, Ganon et son armée parvint à pénétrer dans ce lieu avant que le sceau ne soit actif. Le Pouvoir d'Or permet à quiconque le touche d'exaucer son souhait, ainsi, la Terre d'Or devint un royaume de ténèbres sous l'influence de Ganon.
      Ce sceau aurait dû perdurer, mais plusieurs siècles plus tard, un sorcier du nom d'Agahnim vint à Hyrule pour le briser. Il tua le roi et emprisonna les descendants de sept sages.
      À ce moment, Link reçoit un message télépathique de la Princesse Zelda qui le somme de venir la sauver des griffes de ce sorcier.

    Spoiler: Afficher
    Image Image

    • Link est sur la mer. Surpris par une tempête, il fait naufrage et finit par échouer sur l'île Cocolint. Il est recueilli par Marine, une jeune fille qui lui fait penser à la Princesse Zelda.
      Alors qu'il récupère son épée sur la plage, un hibou vient lui parler : « Réveille le Poisson-rêve et tout te sera expliqué. »
      Link part donc en quête des huit instruments afin de réveiller le Poisson-rêve qui repose dans un œuf au sommet de l'île.

      Le remake sur Game Boy Color possèdent quelques différences, mais l'histoire demeure la même.

    Spoiler: Afficher
    Image

    • Dans le royaume d'Hyrule se trouve une forêt qui abrite le village Kokiri. Dans ce village, les enfants ne grandissent jamais et sont accompagné d'une fée durant toute leur vie. Seul un enfant n'en possède pas, il s'agit de Link.
      Un jour, l'arbre Mojo gardien de cette forêt, convoque Link et lui demande de briser la malédiction qui le tenaille et l'entraîne vers la mort. Une fois cette tâche accomplie, l'Arbre Mojo explique à Link que l'auteur de cette malédiction est un homme malfaisant venu du désert et qui cherche à conquérir Hyrule. Juste avant de mourir, l'Arbre donne l'émeraude Kokiri à Link et lui dit de se rendre au château afin de rencontrer la Princesse Zelda.
      Celle-ci confie les mêmes craintes que l'Arbre Mojo à Link et lui demande de retrouver les autres pierres sacrées. Plus tard, Link sera amené à récupérer la Master Sword afin de sauver le royaume des griffes de Ganondorf.

    Spoiler: Afficher
    Image

    • Contrairement à ses prédécesseurs, ce jeu ne se déroule pas dans le royaume d'Hyrule mais dans Termina.
      Alors qu'il erre dans une forêt, chevauchant Epona, Link est attaqué par Skull Kid, un enfant de la forêt qui porte un masque étrange. Effrayée, Epona fait tomber Link qui s'évanouit. Profitant de cet instant de faiblesse, Skull Kid dérobe l'Ocarina du Temps ainsi que la jument. Link tente de poursuivre Skull Kid, mais ce dernier lui lance une malédiction qui le transforme en peste Mojo.
      En avançant, Link se retrouve dans le clocher du village où un vendeur de masque lui explique qu'un de ses masques lui a été dérobé. Il lui indique également qu'avec l'Ocarina du temps il pourra lui apprendre une chanson pouvant lui rendre son apparence. En échange, il lui demande de récupérer le masque volé avant trois jours. Ce masque est en réalité une vieille relique qui servait à une ancienne tribu pour accomplir des malédictions. Le porteur du masque se voit ainsi accordé des pouvoirs obscurs.
      Ainsi, Link doit sauver Termina de Skull Kid possédé par le Masque de Majora dans les trois jours, autrement l'enfant de la forêt fera s'écraser la Lune sur le monde.

    Spoiler: Afficher
    Image Image

    • Les deux jeux commencent alors que link pénètre dans le Temple de la Triforce et se voit accordé le fragment du Courage. Une voix lui dit qu'il a une quête à accomplir.

      Dans Oracle of Ages, Link se retrouve à Labrynna. Il rencontre Impa qui lui dit qu'elle aimerait rencontrer nayru. Elle demande à Link de pousser une pierre marquée par le symbole de la Triforce et le duo voit Nayru chanter pour des animaux et un jeune homme du nom de Ralph.
      Alors que ce dernier explique à Link qu'il n'ont pas besoin de lui, une sorcière qui avait pris possession du corps d'Impa apparaît et s'empare du corps de Nayru. Effondré, Ralph explique à Link que Nayru était en réalité l'Oracle des Âges et qu'avec son pouvoir, la sorcière Veran pourra semer la pagaille à travers le temps.
      Link part donc en quête pour sauver Nayru en récupérant les huit essences du temps.

      Dans Oracles of Seasons, Link se retrouve à Holodrum. Évanoui, il se fait recueillir par Din, une jeune danseuse. À son réveil, il danse un peu avec la jeune fille mais un tourbillon apparaît et faire disparaître petit à petit la troupe de musicien. Ce tourbillon est l'œuvre d'Onox, général des ténèbres qui désire enlever Din.
      Une fois le malheur accompli, Impa, qui accompagnait la troupe, révèle à Link que Din était en réalité l'Oracle des Saisons et que sans elle, le rythme sera bouleversé dans Holodrum.
      Link part donc en quête des essences de la nature pour rétablir l'ordre et sauver Din.

      Il est donc possible de commencer par n'importe lequel des deux jeux. Cependant, après avoir terminé l'un d'eux, le jeu donnera un code au joueur afin qu'il commence le deuxième jeu en utilisant ce code. De cette manière, le joueur ne devra pas seulement sauver l’Oracle en question, mais également la Princesse Zelda.

    Spoiler: Afficher
    Image

    • A Link to the Past est entièrement semblable à la version SNES.

      Dans Four Swords, il existe une légende contant qu'un mage du nom de Vaati kidnappait toutes les jeunes filles qui lui plaisaient, jusqu'au jour où un héros muni d'une épée l'enferma dans l'arme. On raconte que d'un mouvement, cette épée sépara le corps du jeune homme en quatre, d'où le surnom d'épée de quatre donné à l'arme.
      Des années plus tard, la Princesse Zelda est chargée de garder l'épée légendaire. Alors qu'elle sent les forces maléfiques s’accroîtront autour d’objet, elle demande à son ami Link de l'accompagner devant le sceau. Malheureusement Vaati parvient à s'échapper du sceau et enlève la Princesse.
      Link s'empare donc de l'épée de quatre, se divise et part sauver Zelda.

    Spoiler: Afficher
    Image

    • Le royaume d'Hyrule a été englouti par les eaux et le monde n'est plus qu'un vaste océan parsemé d'îles. Sur l'une d'entre elles, l'île Aurore, se trouve un descendant du héros du temps qui sauva Hyrule des ténèbres. Link vit chez sa grand-mère avec sa petite sœur.
      Le jour de son anniversaire, cette dernière lui confie sa longue-vue et lui fait remarquer que le facteur semble bien agité. En effet, en observant le ciel, Link voit un immense oiseau qui tient une jeune fille dans ses griffes. L'oiseau est poursuivi par un bateau pirate qui lui lance des boulet de canon. l'un d'eux parvient à toucher le monstre qui laisse s'échapper sa proie dans la forêt. Link part donc la sauver mais à son retour sa sœur se fait enlever par l'immense oiseau.
      Link décide de partir avec les pirates pour la forteresse oubliée, lieu où sont retenus les jeunes filles enlevées. Il y découvre que le monstre est au service de Ganondorf. S'il fait enlever tant de jeunes filles c'est pour découvrir qui est la descendante de la Princesse Zelda et lui dérober la Triforce de la Sagesse.

      À noter qu'il existe une version collector possédant le jeu Ocarina of Time+Master Quest en bonus.

    Spoiler: Afficher
    Image

    • Accompagnés de Link, la Princesse Zelda et les six autres sages partent vérifier le sceau qui enferme le mage maléfique Vaati. C'est alors que le Link Noir apparait pour enlever les jeunes femmes. Pour les défendre, Link n'a pas d'autres moyens que d'utiliser l'Épée des Quatre. Mais en retirant la lame, il libère par la même occasion Vaati.
      Link se réveille aux abords du lac Hylia. Grâce au pouvoir de l'épée, il se retrouve dupliqué en quatre exemplaires. À l'aide de Kaepora Gaebora, il va devoir aller libérer les sept sages des griffes de Vaati.

    Spoiler: Afficher
    Image

    • La porte vers le monde des Minishs ne s’ouvre que tous les 100 ans. Lors de la fête qui précède l'ouverture de la porte, Vaati lance un sort à la Princesse Zelda qui la transforme en statue de pierre. Durant ces événements, Link, l'ami d'enfance de la princesse est présent et décide de tout faire pour sauver Zelda.
      Plus tard, Link rencontre Exelo un chapeau qui doit sa forme à Vaati, son apprenti, qui lui a dérobé un chapeau qui exauce les vœux de son porteur, et qui décide d'aider Link dans sa quête.

    Spoiler: Afficher
    Image

    • Link est au début un jeune fermier de Toal qui vit avec ses trois amis et son amie d'enfance, Iria qui, malheureusement, se fait capturer, ainsi qu'un jeune garçon du nom de Colin par des monstres sur des sangliers. À la recherche de ses amis, Link aperçoit un mur noir inquiétant et se fait emporter au Royaume du Crépuscule. Une créature du Crépuscule essaie de l'éliminer, mais le symbole de Triforce sur sa main l'en empêche et transforme notre héros en loup.
      Plus tard, au château d'Hyrule, là où il s'est fait emprisonner, Link rencontre Midona, qui le libère, puis la princesse Zelda qui lui apprend que ce monde est en fait leur monde conquis par le Royaume du Crépuscule.
      Ainsi, Link, accompagné de Midona devra partir à la recherche d'artefact permettant de vaincre Xanto, sous-fifre de Ganondorf, et son maître afin de rétablir la Lumière.

    Spoiler: Afficher
    Image

    • Après leur aventure survenue quelques mois auparavant dans The Wind Waker, Link, Tetra et toute l'équipe pirates sont partis pour de nouvelles aventures. Au gré des vagues, ils se dirigent vers un gigantesque manteau de brume, un navire abandonné mouille au milieu de l'épaisse couche de brouillard.
      Tetra, décide d'aller explorer le navire, mais elle n'avait pas prévu que l'exercice serait si éprouvant et se met en danger. Link tente alors de la sauver mais ses efforts sont malheureusement futiles, il se noie dans l'océan brumeux.
      À son réveil, il se retrouve sur une plage. Une petite fée nommée Ciela lui offre ses services pour retrouver le reste de son équipe disparue.

    Spoiler: Afficher
    Image

    • Link est un jeune conducteur de train qui est convié au château d'Hyrule pour y recevoir son diplôme de conducteur des mains de la Princesse Zelda. Celle-ci est inquiète pour son royaume : les voies ferrées qui parcourent Hyrule disparaissent peu à peu, et le ministre n'est autre qu'un démon du nom de Kimado voulant la résurrection du Roi Démon Mallard.
      Pour revivre, Mallard a besoin d'une enveloppe corporelle puissante, celle de la princesse Zelda. Kimado obtiendra finalement son corps, Zelda ne demeurant plus qu'un esprit. Link se rend compte qu'il est à présent le seul à pouvoir voir et entendre Zelda, qui lui confie la Flûte de la Terre et l'accompagne à la Tour des Dieux, où ils rencontrent Bicelle, la sage de la Tour. Celle-ci leur apprend que les quatre sceaux retenant Mallard dans sa prison ont été brisés et Link part en compagnie de l'esprit de Zelda à la recherche des sages Locomos résidant dans chaque contrée.

    Spoiler: Afficher
    Image

    • La légende raconte qu’une déesse éleva une partie des terres vers les cieux ainsi que les humains afin de les protéger des ténèbres. Link vit sur cette île volante du nom de Célesbourg. Après une cérémonie visant à poursuivre ses études pour devenir chevalier, son amie d'enfance, Zelda, est emportée par une tornade.
      Link, peu de temps après, fait la découverte d'une épée mystérieuse, la Skyward Sword. Il comprend dès lors que celle-ci est habitée par un esprit féminin. Cet esprit nommé Fay a été envoyé par la Déesse pour guider l'Élu dans sa mission.
      Apprenant l’existence d’un monde en déclin au-dessous de l’île, Link part à sa découverte. Il y découvre un monde d'une grande beauté, mais teinté par la présence des Ténèbres, un monde où il doit retrouver Zelda.

    Spoiler: Afficher
    Image

    • C'est un remake en 3D d'Ocarina of Time. Rien ne change au niveau de l’histoire.

    Spoiler: Afficher
    Image

    • La trame se déroule des années après les évènements de A Link to the Past.
      Link, jeune apprenti forgeron, doit rapporter à un soldat son épée oubliée. Arrivé au sanctuaire, il surprend le magicien Yuga s'en prendre à la prêtresse Célès et la transformer en tableau. Link décide alors de s'approprier l'épée pour combattre Yuga mais en vain, ce dernier ayant pris la fuite et se dirigeant vers le château de la Princesse Zelda.
      Par la suite, le sage Sahasrahla convainc Link de retrouver trois pierres afin de récupérer l'épée de légende et vaincre Yuga. Cependant, le magicien parvient à transformer Link en peinture, ce dernier devenu alors prisonnier d'un mur de donjon. Heureusement, le mystérieux bracelet que l'étonnant coéquipier Lavio lui a donné plus tôt permet de conjurer ce sort et permet ainsi au jeune Link de se transformer en peinture et revenir à son état normal à sa guise.
      Avec ce nouveau pouvoir, Link devra affronter les forces du mal se répandant dans Hyrule, mais également dans un monde parallèle, Lorule, accessible grâce à des failles.

    Spoiler: Afficher
    Image

    • C'est un remake en 3D de Majora's Mask. Rien ne change au niveau de l’histoire.



Invité

Message par Invité » 20 mars 2015, 22:51

Aujourd'hui, j'ai terminé le remake de Majora's Mask sur 3DS et je dois dire que je suis plutôt ravie ! :D

Je n'avais jamais pu jouer correctement à ce jeu, je n'avais pas de N64 et les émulateurs de cette console sont vraiment capricieux. J'avais donc abandonné, puis Ocarina of Time 3D est sorti, remake du jeu de N64, donc j'avais bon espoir qu'un remake de Majora's Mask voit le jour ! Ce fut effectivement le cas en février de cette année.
On m'a prêté le jeu et je l'ai complété à 100% en une semaine. D'ailleurs, finir ce jeu le jour de l'éclipse, c'est plutôt amusant comme coïncidence étant donné la menace de voir la lune s'écraser durant sa partie ! :P

Le remake est superbe. On retrouve l'ambiance du jeu mais avec des textures bien plus belles (fini les cubes de la N64 !). Les couleurs ont été quelques peu modifiées à certains moments, mais honnêtement, on retrouve le charme de l'original. Et quel jeu !
Il possède vraiment un aspect mélancolique qu'il n'y a pas dans les autres. Des personnages meurent. Des personnages amicaux meurent véritablement dans ce Zelda. Je dirai même plus : en mettant les trois masques permettant de se transformer en Deku, Zora et Goron, on incarne ces personnages disparus (bon, ce n'est pas vraiment le cas pour le masque Deku). Les transformations ont un côté effrayant, on a l'impression que Link se fait arracher son âme. En parlant de côté effrayant, la lune est pas mal dans son genre...
Mais il n'y a pas que ça, certaines quêtes secondaires sont vraiment poignantes, ceux qui ont joué au jeu se rappelleront certainement de la quête d'Anju et Kafei, ces deux amoureux que les circonstances néfastes ont séparés et qu'il faut réunir. Mais pour quel résultat ? Le principe de ce jeu est qu'il se déroule sur trois jours, à la fin de ces trois jours, soit on est dans la capacité de battre le boss final, soit on doit remonter le temps, mais si l'on ne fait rien, c'est la mort. Cette fameuse quête d'amoureux, si on la fait avant de pouvoir battre le boss final se solde donc par au choix : la mort du couple ou leur séparation.

Concernant le système de jeu, s'il y avait bien une chose stressante dans la version N64, c'est qu'on ne pouvait sauvegarder le jeu qu'en remontant le temps. Donc si l'on souhaitait accomplir quelque chose, il fallait vraiment se bloquer un après-midi pour ne pas avoir à tout recommencer.
Cette chose fut changée dans le remake. Remonter le temps ne sauvegarde plus, en revanche, les statues de hibou qui permettent de se téléporter offre cette option, ainsi que quelques socle spécifique disséminés un peu partout (notamment à l'entrée des donjons).
Les puristes penseront peut-être que c'est une trahison, que cela rend le jeu trop facile, et certes, cela le simplifie, mais il y a un aspect pratique indéniable si l'on doit s'arrêter de jouer dans l'urgence.

Que dire de plus sur ce jeu ? Il a des musiques excellentes. C'est fou le soin apporté à la bande son même pour des lieu où l'on met rarement les pieds. Qui n'a jamais traîné dans le Milk Bar ? Qui n'est jamais retourné exprès dans le palais des Deku juste pour cette musique ? Qui ne s'est jamais surpris à fredonner l'air de la forteresse de pierre ?

Bref, un jeu mémorable que j'ai adoré parcourir en long, en large et en travers ! :love:
Avatar du membre
Kasseul
Passionné
Messages : 1473
Inscrit le : 07 févr. 2013

Message par Kasseul » 22 mars 2015, 18:30

Mon premier Zelda c'était sur GBA, mais je suis incapable de me rappeler lequel c'était. Tout ce que je me rappelle, c'est que je ne comprenais rien du tout à ce qu'il fallait faire ... Bien plus tard, ma maman m'a offert Phantom Hourglass, que j'ai adoré, et recommencé plusieurs fois.
On a aussi acheté Twilight Princess et Skyward Sword, et récemment j'ai acheté A Link Between Worlds. Ces trois derniers, je ne les ai pas encore finis. J'aime bien les Zelda, mais ce ne sont pas mes jeux favoris.
Invité

Message par Invité » 22 mars 2015, 20:41

A Link Between Worlds est vraiment excellent. Pareil, celui-là je l'ai fini à 100% tellement je m'éclatais dessus. On y retrouve ce qui faisait le charme de A Link to the Past, mais avec des innovations vraiment rafraîchissantes.
Le fait de se transformer en peinture est vraiment bien exploité. De bonnes énigmes sont fondées dessus. De même, grosse nouveauté : on peut faire les donjons dans l'ordre que l'on souhaite. Il n'y en a qu'un qui n'est pas tout de suite accessible car il faut d'abord débloquer un objet, autrement tous les autres peuvent être effectués dans l'ordre que l'on souhaite. Étonnamment, les musiques ne sont pas faite par Koji Kondo cette fois, mais par Ryo Nagamatsu, et elles sont géniales.

Je n'ai pas pu jouer à Skyward Sword, en revanche, j'ai fini Twilight Princess. Il possède des aspects que j'aime beaucoup, notamment l'ambiance plus sombre au niveau des décors. Il y a pas mal de donjons mine de rien, et l'univers demande du temps à être entièrement exploré. J'ai beaucoup aimé certains délires (je repense aux clowns qui gèrent le canon du Lac Hylia, ou encore le yéti qui veut faire une bonne soupe à sa femme), mais il y a également des passages vraiment classe (je pense au village avec une ambiance un peu western).
Cependant, j'ai vraiment eu beaucoup de mal avec le dernier donjon avant le boss final, celui qui se passe chez les Célestiens... Je trouve ce donjon anarchique, il est difficile de correctement se repérer dedans et la musique ne m'a pas aidée à rester calme (je déteste ces bruits qui sont censés représenter les voix des habitants). Heureusement, pour combler cela, le boss de ce donjon est vraiment sympa à battre.

Phantom Hourglass, j'avoue ne pas trop l'avoir aimé. J'ai davantage préféré son prédécesseur, The Wind Waker. Celui-là je l'ai recommencé je ne sais plus combien de fois. Je le trouve très coloré, ce qui colle parfaitement au design. L'idée de naviguer en mer est franchement sympathique, et l'on prend plaisir à visiter chaque île et à découvrir les secrets de la carte. Sans compte que le jeu possède une atmosphère, une ambiance qui lui est propre. Par exemple, on ressent vraiment toute la magie négative qui émane des bois défendus rien qu'en pénétrant dans ce donjon.
Avatar du membre
Undia
Bavard
Messages : 139
Inscrit le : 14 avr. 2013

Message par Undia » 26 juil. 2015, 23:32

Une section TLoZ c'est le pied pour moi ! *O*
Grande fana de cette série de jeux, que je peux prouver via ma grosse Triforce Royale tatouée dans le dos, j'ai rarement été déçue par les originaux et les remakes !
Mon préféré est, était et restera toujours Majora's Mask, qui était également le volet préféré de ma maman !
Ce sont des jeux qui ont bercés mon enfance, et qui berceront l'enfance de mes propres enfants !
Je suis impatiente de découvrir le prochain Zelda qui est en cours de création *O*

Des bisous ♥
Invité

Message par Invité » 27 juil. 2015, 09:49

Majora's Mask a vraiment une atmosphère différente et dérangeante. Il est très coloré, et pourtant c'est l'un des Zelda les plus sombres. Il y a des quêtes vraiment horribles quand même quand on y réfléchis bien. J'ai passé un très bon moment en jouant au remake sur 3DS (ça fait bizarre dit comme ça, mais ce Zelda est vraiment excellent).

Concernant le prochain tu parles duquel ? Il y en a un sur WiiU en préparation et malheureusement on n'a pas eu de nouvelles à l'E3. Le trailer qu'ils avaient présenté et le peu de gameplay qu'on a vu, donne sacrément envie. J'ai pas de WiiU, mais ça me donnerait envie d'en acheter une juste pour ce jeu.
Autrement, ils en préparent un autre sur 3DS, mais celui-là devra se jouer en équipe avec des amis. J'avais bien aimé Fours Swords Adventures sur Gamecube car le concept était original, mais l'avantage c'est que tu étais quatre tout en jouant seul. Bah oui, faut trouver trois amis pour jouer les autres Link ! Donc faut réunir quatre 3DS avec chacune le jeu dedans pour jouer à ce jeu. Pour moi, les jeux Zelda, ça a toujours été des heures de jeux en solitaire et ce n'est pas du tout dérangeant.
Avatar du membre
Miss Carotte
Bavard
Messages : 146
Inscrit le : 15 févr. 2016

Message par Miss Carotte » 17 févr. 2016, 11:44

Je déterre un peu mais j'ai fini récemment Ocarina of time 3D qui était génial (reste la master quest mais j'attends un peu avant de la faire), et je récupère peut-être Majora's mask ce week-end :D
Sur la wii, j'ai fini Twilight Princess (trop bieeeeen *w*) et j'avais commencé Skyward Sword. Et j'ai hâte de voir le remake HD de Twilight Princess sur WiiU !!!
Avatar du membre
Arikado
Fidèle
Messages : 635
Inscrit le : 15 févr. 2016

Message par Arikado » 18 févr. 2016, 13:35

Zelda *o*
Je suis le seul à trouver que la saga s'essoufle avec le temps?
J'crois que j'ai fais toutes les versions gameboy & GBA, presque tous ceux sur GC (OOT, MQ, WW et TP), Skyward sur Wii, les 2 sur la DS et OOT et Majora's sur 3DS.
Au delà de WW, j'ai commencé a décrocher...Ca devenait trop simplissime, l'univers est usé et au final il y a peu de renouveau quoi...J'ai même eu du mal a finir Skyward tellement c'était ennuyeux =/
Invité

Message par Invité » 18 févr. 2016, 14:36

Cela dépend des titres en fait. Pour suivre ta logique, effectivement j'ai adoré faire ceux sur GameBoy Color, j'ai adoré ceux sur GameCube (surtout Wind Waker) mais ceux sur NintendoDS j'ai moins accroché.

J'ai fini Phantom Hourglass que j'avais laissé en plan récemment et ce fut dur. Vraiment dur. Dans le sens où j'ai trouvé l'humour lourd, les donjons pénibles et le gameplay crispant. Vraiment, devoir hurler dans le micro de sa console pour qu'un vendeur me vende un objet moins cher ça me gave. Que Link comprenne que je fais des roulades avec le stylet alors qu'il n'en est rien ça me saoule. Que les combats se fassent au style ça me saoule aussi. Mais le pire, c'est le temple principal que tu dois refaire à chaque fois qu'il te faut un morceau de carte et où il n'y a qu'un seul fichu checkpoint ! Enfin bref, on a l'impression qu'ils ont voulu exploiter absolument tous les gadgets de la console et bon quand ça se base sur la précision du stylet...
Spirit Tracks a repris la même recette mais je crois qu'ils avaient compris ce qu'il pouvait y avoir de lourdingue dans tout ça. Par exemple, le temple principal a des étages mis de telle sorte qu'on peut les sauter sans avoir à tout refaire à chaque fois. Bon, tout ce joue encore au stylet, mais ils ne se sont pas sentis obligé d'en faire des tonnes. En revanche, la flûte de Pan ça m'a gavé car précision et souffler dans un micro ça ne s'accorde pas bien et quand les sages te demandent de jouer en rythme trois fois de suite, ça devient vitre saoulant car ils auront toujours quelque chose à redire.

Mais cette logique d'essoufflement se brise pour moi avec A Link Between Worlds sur 3DS était vraiment sympa. Je ne prends pas en compte OOT et MM car ce sont vraiment des remake purs et durs donc ça reste les mêmes titres que sur N64 en plus beau. Between Worlds est aussi un remake quelque part puisqu'il reprend un peu A Link to the Past mais il parvient suffisamment à s'affranchir de son prédécesseur pour donner de la fraîcheur au titre et à la franchise. Rien que le fait qu'on puisse faire les donjons dans n'importe quel ordre et qu'on puisse avoir les objets que l'on souhaite par système de location puis d'achat ça m'a beaucoup plu car on ne se sent pas prisonnier d'un chemin. Le principe de se transformer en peinture est bien exploité sans que ce soit gadget ou énervant à la longue. Bref, pour moi, ce titre est excellent (même si peut-être un peu trop facile) !
Toujours pour contrer l'idée d'essoufflement à la longue, Four Swords commence à dater un peu, il est sorti après Wind Waker et avant Minish Cap. Minish Cap était plutôt sympa à faire du GameBoyAdvance. L'idée de devenir tout petit n'est pas nouvelle (ça rappelle les Borrowers, etc) mais le gameplay s'articulait bien autour de ça. Mais alors Four Swords, je l'ai trouvé tellement plat... Déjà le jeu se finit très vite mais alors niveau univers, gameplay etc c'était d'une tristesse...

Bref, je pense vraiment que cela dépend des titres. Des fois ils sont bien inspirés, des fois c'est pas terrible... Je ne sais pas si tu as lu le scénario du dernier jeu sur 3DS mais ça vaut son pesant d'or. On sent qu'ils ont tout misé sur le fait de jouer à trois (et donc s'amuser entre potes) parce que niveau WTF on a atteint un sommet inégalé :
Spoiler: Afficher
Le jeu se déroule dans le royaume d'Estoffe, dans lequel la mode a une grande importance. Suite à un maléfice jeté par Sister Lady, la princesse Mousseline se retrouve vêtue d'une tenue dépourvue de classe, lui entraînant un sentiment de honte. Son père le roi Frisette a alors lancé un recrutement de héros pour lever la malédiction, afin de réunir les trois héros Totem de la légende.
Mais bon, à côté de ça, le principe de changer de pouvoirs selon la tenue c'est sympa et c'est OOT poussé au paroxysme : la tenue rouge protégeait des hautes températures, la tenue bleu permettait de nager sous l'eau. Là c'est pareil sauf que ça va plus loin, c'est un peu comme Kirby finalement. Ça peut être très fun à jouer mais alors purée, niveau scénario... Je sens bien que c'est fait exprès, que déjà le gameplay est délirant alors ils ont pas voulu faire un truc sérieux, mais là on dirait un jeu sponsorisé par Karl Lagerfeld quoi.
Avatar du membre
Arikado
Fidèle
Messages : 635
Inscrit le : 15 févr. 2016

Message par Arikado » 20 févr. 2016, 14:46

Je suis d'accord pour WW. Avec Smash Bros, et Tales of Symphonia, c'est un jeu dont le CD etait mort a force de tourner ds la GC XD

C'est le problème avec Nintendo. Ils font des innovations plus ou moins bien pensées, et ils veulent à tout pris les mettre en avant dans leurs super-productions, notamment les Zelda. Sauf que ce n'est pas forcément judicieux...

Le problème avec les jeux comme Four Sword, c'est que ça ne s'ancre pas dans l'univers de Zelda. C'est cool un jeu coopératif comme ça, mais à la limite, la petite part de coopératif comme dans Wind Waker (Tiiiiiiingle ) était suffisante. Surtout vu le type de gameplay.

Omg...en fait ils ne savent plus quoi inventer quoi.
Avatar du membre
Camilla
Timide
Messages : 10
Inscrit le : 10 févr. 2017

Message par Camilla » 26 mars 2017, 22:46

Bonjour, oui, oui je sais bien que je suis sûre un forum de lecture, mais je lis pas vos commentaire :oops: désoler, mais mon livre m'attends, mais je voulais juste dire que je suis fans de Zelda, j'ai tous les zelda, les autres jeux vidéo, je joue pas, je joue qu'à Zelda, depuis que je suis toutes petite.. Bon vous pensez quoi du nouveux Zelda qui a sur Nintendo swich, perso je joue avec la wii U, et ce que je trouve magnifiquement grandiose c'est que on peux choisir le chevals qu'on veut et que les jeux et quelques peut plus réaliste que les autres.. y'a plein d'endroit où qu'on peut laisser le cheval et puis le cheval quand qu'on l'appel pis qu'on est trop long, eh bien y vient pas.. :) s'il est proche, il lui faut un temos pour qu'il arrive, n'est-ce pas fantastique ? Mais bon ce que j'aime le mieux c'est... les monstre :laught: trouver moi un autres jeux que Zelda que les monstres sont comme y sont.. dangereux et sérieux le graphique des monstres, non mais j'ai adore

P.S: prenez note que je me dépêche d'écrire, en moins de 5 minutes j'ai réussi à vous écrire tout ça :thumright: adios
Avatar du membre
Fuchsia Groan
Bavard
Messages : 82
Inscrit le : 09 juil. 2017

Message par Fuchsia Groan » 23 juil. 2017, 13:34

Zelda, c'est un must. J'adore, même si je n'ai pas joué à tous les jeux. Je suis actuellement en train de jouer à Ocarina of Time (sur 3DS) et c'est sublime ; entre l'aventure et la réflexion, c'est passionnant.
Bon, là je galère (encore) un peu avec la Princesse Ruto.

Prochainement, je me procure Majora's Mask auquel je n'ai pas joué à l'époque mais qui est ressorti, lui aussi, sur 3DS, et j'en entends tellement bien depuis tellement d'années que j'ai drôlement hâte. Comme la gamine que je suis.

(Je n'ai pas la Nintendo Switch !!! Mais le dernier sorti a l'air beau.)
Avatar du membre
Alicia Pomme
Intégré
Messages : 45
Inscrit le : 12 juil. 2017

Message par Alicia Pomme » 23 juil. 2017, 14:40

Zelda, la meilleure série de jeux qui existe! Je pense que Oracle of Seasons est le tout premier jeu auquel j'ai joué, et depuis j'ai fait quasiment tous les Zelda. Wind Waker a une place toutes particulière dans mon coeur, c'est celui sur lequel j'ai passé le plus de temps, et de loin. Les donjons ont une très bonne dose de réflexion, les mécanismes des objets sont bien exploités, et les quêtes annexes sont aussi prenantes que la quête principale. Ocarina of Time est bien sûr dans mes préférés, et je suis triste de n'avoir encore jamais joué à Majora's Mask. Par contre je suis très très déçue par les opus sur DS (Phantom Hourglass et Spirit Tracks), et Skyward Sword me laisse dubitative.

Et Breath of the Wild, j'ai juste pu le tester chez un pote et j'essaye de convaincre mon chéri d'acheter une Switch parce que ce jeu a l'air trop bien bon sang de bois! Par contre je suis pas sûre qu'on puisse dire que c'est un "vrai" Zelda, le système de donjon semble être passé à la trappe, mais il me tarde vraiment de voir ce que Nintendo nous a réservé pour cet opus!
Répondre

Retourner vers « Jeux vidéos »