La soupe au piment et autres sublimes idioties de Nasr Eddin Hodja

Parce qu'il est impossible de citer tous les genres littéraires (ou tout simplement de catégoriser un livre), ici se trouvent les livres n'ayant pas trouvé leur place ailleurs.
Répondre
Avatar du membre
Pierre de Lune
Fidèle
Messages : 857
Inscrit le : 08 sept. 2017
Âge : 60
Contact :

La soupe au piment et autres sublimes idioties de Nasr Eddin Hodja

Message par Pierre de Lune » 15 déc. 2018, 11:43

La soupe au piment et autres sublimes idioties de Nasr Eddin Hodja

Image

Résumé :
  • Ce personnage légendaire, attifé d'un énorme turban, se retrouve inlassablement dans des situations improbables. Qu'il soit avec Khadidja, sa femme, face au conquérant Timour Teng, voire avec lui-même, Nasr Eddin parvient toujours à s'en sortir en usant de malice, de combines ou d'autres stratagèmes. Mêlant humour, religion, sagesse et insanités, il a la capacité de faire de l'ordinaire une aberration et du saugrenu l'entendement absolu. Un recueil d'histoires courtes recueillies par Jean-Louis Maunoury qui bouleverse la logique et suscite la réflexion du lecteur.

Éditeur : Librio
Date de sortie : 2002
Disponible en format Poche : oui


Avatar du membre
Aszala
Fidèle
Messages : 541
Inscrit le : 11 août 2017
Localisation : Tôkyô
Genre :
Âge : 26

Message par Aszala » 16 déc. 2018, 00:34

Ça a l'air sympa.

Tu sais si ce sont des contes populaires (de quelle époque/aire géographico-culturelle?) ou si c'est un écrivain en particulier qui en est à l'origine?
Avatar du membre
Pierre de Lune
Fidèle
Messages : 857
Inscrit le : 08 sept. 2017
Âge : 60
Contact :

Message par Pierre de Lune » 16 déc. 2018, 09:59

Ce sont de petites histoires très courtes, genre:

L’empereur qui s’interroge sur la valeur des biens et des personnes convoque Nasreddin.
– Si je te demandais d’estimer ma valeur par exemple, que dirais-tu ?
– Eh bien, je dirais environ deux cents dinars.
– Mais la ceinture que je porte vaut deux cents dinars ! s’exclame l’empereur, sidéré.
– Je sais, répond Nasreddin. J’ai tenu compte de la valeur de la ceinture.

Il aurait vécu au 13e siècle en Anatolie, et serait un mystique soufi turc, mais à part un tombeau vide, on n'a pas grand chose sur lui. Ses histoires drôles sont célèbres dans tous les pays musulmans (Nasr Eddin = Gloire de la Religion) de l'Anatolie à la Mongolie. En voilà une autre:

Nasr Eddin est invité chez un riche qui lui sert un délicieux lait de chamelle bien frais saupoudré de cannelle. L’hôte s’en sert un plein bol mais il ne remplit qu’à demi celui de son invité. Nasr Eddin s’agite alors sur son siège, regardant partout autour de lui.
– Que cherches-tu ? une cuiller, du sucre ?
– Non, une scie. J’aimerais enlever le haut de mon bol qui ne me sert à rien.

Un peu comme les koan zen (ou comme une partie de la littérature de l'imaginaire), elles sont destinées à provoquer des déclics pour penser autrement.
Avatar du membre
Aszala
Fidèle
Messages : 541
Inscrit le : 11 août 2017
Localisation : Tôkyô
Genre :
Âge : 26

Message par Aszala » 16 déc. 2018, 10:30

D'accord, merci pour les précisions et les deux histoires :)
Répondre

Retourner vers « Autres lectures »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité