Flying Witch - Chihiro Ishizuka

Parce qu'entre deux livres on aime aussi se détendre en lisant une BD ou un manga, cet espace permet de souffler un peu et de partager quelques titres.
Répondre
Avatar du membre
Aszala
Fidèle
Messages : 618
Inscrit le : 11 août 2017
Localisation : Alsace
Genre :
Âge : 26

Message par Aszala » 24 oct. 2019, 10:37

Flying Witch de Chihiro Ishizuka
traduit du japonais par Aurélien Estager

Spoiler: Afficher
ImageImageImageImage
ImageImageImage

Résumé de l'éditeur :
À son entrée au lycée, la jeune Makoto quitte la région de Tokyo pour le nord-est du Japon. Hébergée chez ses cousins Kei et Chinatsu, elle découvre les petits plaisirs d’une vie plus proche de la nature, où le temps semble s’écouler plus doucement. Mais le quotidien à la campagne ne s’annonce pas de tout repos pour autant, car Makoto est aussi une apprentie sorcière un peu étourdie !

Éditeur : nobi nobi
Date de sortie : 2017+ pour la VF


Avatar du membre
Aszala
Fidèle
Messages : 618
Inscrit le : 11 août 2017
Localisation : Alsace
Genre :
Âge : 26

Message par Aszala » 24 oct. 2019, 11:00

Découvert à l'occasion de son adaptation en anime il y a quelques années, cela m'avait donné envie de lire les mangas que j'achète à présent dès leur sortie en japonais.

Comme c'est succinctement décrit dans le résumé de l'éditeur, c'est l'histoire d'une japonaise à la fois lycéenne et sorcière qui quitte le domicile parental pour aller loger chez ses cousins afin de découvrir d'autres horizons.
L'histoire est très "feel good" : paisible et pacifique, elle permet de découvrir à la fois la vie des japonais dans un milieu plus rural qu'est le Tôhoku, ainsi que l'imaginaire magique très intéressant de l'auteur qui se déploie progressivement au fur et à mesure des volumes, qui sont, à mon avis, meilleurs plus on avance dans la série.
L'influence du film d'animation Kiki la petite sorcière et/ou des romans dont il a été adapté est évidente.

L'ayant lu en japonais, je ne peux vous dire si la traduction est réussie ou non, mais comme je suis plutôt curieux de voir comment le traducteur à adapter les parties en dialectes ou encore l'usage intéressant de certaines propriétés de l'écriture japonaise qu'en fait l'autrice.

Note : La traduction française a presque rattrapé l'original, puisque le tome 8 a paru il y a à peine quelques mois au Japon.
Répondre

Retourner vers « BD & Manga »