• Avis sur la trilogie Les enfants de Poséïdon d'Alastair Reynolds
  • Récits articulant leur intrigue autour de voyages interplanétaires ou interstellaires lorsque l'humanité a colonisé l'espace (existence d'empires stellaires) ; ou l'exploration d'une nouvelle planète.
    Répondre
    Avatar du membre
    Agenor
    Administrateur
    Messages : 7023
    Inscrit le : 12 déc. 2012
    Localisation : Grand Est !
    Genre :
    Âge : 28

    Message par Agenor » 29 juil. 2020, 20:35

    Chroniques et critiques de la trilogie Les Enfants de Poséïdon d'Alastair Reynolds


    Image

    Résumé du livre

    Au XXIIe siècle, l’Afrique est devenue la première puissant économique et technologique grâce à l’empire industriel bâti sur la famille Akinya sur l’exploration spatiale. Mais ses enfants Geoffrey et Sunday ont rejeté cet héritage pour se consacrer à leurs propres passions, l’intelligence animale et une carrière artistique. La mort soudaine de leur grand-mère, pionnière de l’espace, va les projeter dans une course déserspérée contre leur propre famille et d’autres puissances à l’affût d’un terrible secret… Un révélation qui pourrait bien faire voler leur univers idyllique en éclats.

    À propos du roman

    Les enfants de Poséïdon est un space-opera sous la forme d'une trilogie dont la parution a débuté en 2012 (VO) et 2015 (VF), écrit par Alastair Reynolds et publié par les éditions Bragelonne où l'on peut actuellement y trouver cette trilogie en grand format et en format poche.

    Autres romans d'Alastair Reynolds commentés sur le forum : 



    Avatar du membre
    Agenor
    Administrateur
    Messages : 7023
    Inscrit le : 12 déc. 2012
    Localisation : Grand Est !
    Genre :
    Âge : 28

    Message par Agenor » 29 juil. 2020, 21:02

    J'avais trouvé le tome 1 de cette trilogie d'occasion dans la librairie Boulinier à Paris pour 1€ et comme j'avais lu Janus et La pluie du siècle du même auteur, et que j'en garde plutôt un bon souvenir et le fait que ce soient mes premières lectures de science-fiction y aide, j'ai sauté dessus !

    On débarque donc au XXIIème siècle où la Terre est totalement pacifiée. Un système de surveillance a été instauré, le Mécanisme, régit par une intelligence artificielle, permet d'éviter toute agressivité et toute mort inutile : tous les animaux sauvages suffisamment puissants pour blesser l'homme possèdent des implants neuronaux, les hommes également, ceci afin de refréner toute agressivité.

    La Terre est divisée en deux mouvements pacifiques : ceux adeptes du Mécanisme sur Terre, et les aquatiques, des hommes ayant subits des transformation physiques grâce à l'ingénierie génétique pour se doter de branchies et de nageoires pour peupler les océans.

    Au milieu de tout cela meurt Eunice, la matriarche de la famille Akinya, une riche et puissante famille africaine qui a fait fortune grâce à l'essor de l'industrie spatiale. Elle est peu connue de sa famille, préférant la conquête spatiale et s'étant retranché depuis quelques décennies dans un vaisseau spatiale en orbite autour de la Terre. Car à cette époque les hommes peuvent vivre facilement quelques siècles grâce aux progrès de la génétique.

    Suite à sa mort, Geoffrey et Sunday, ses petits enfants, enquêtent sur leur grand-mère, car elle leur a laissé quelque chose : une chasse au trésor à l'échelle du système solaire, et la réponse pourrait bien chambouler toute l'humanité.... rien que ça !

    Cette quête occupe le tome 1 et nous fait naviguer dans tout le système solaire, permettant la découverte de cette société et de ces différents mondes (Mars, la Lune et certains astéroïdes ayant été colonisés). La recherche de la réponse nous garde en haleine durant tout ce tome ce qui fait que les pages se tournent rapidement.

    Les tomes suivants se déroulent tous quelques décennies après, avec les générations suivantes des Akinya, je n'en dirai pas plus pour ne pas spoiler la suite de la trilogie bien sûr.

    Ce qui m'a un peu étonné dans cette trilogie c'est la présence et l'importance donnée aux éléphants, c'est un peu incongru et pas tout à fait utile à l'histoire, c'est curieux, peut-être l'auteur affectionne principalement ces animaux ? En dehors de ça la trilogie se lit assez rapidement, ce sont quand même trois tomes assez volumineux mais ça ne m'a pas gêné dans ma lecture, la traduction est plutôt fluide. On y découvre un univers plutôt riche comme le sont ceux des space-opéra, et j'apprécie surtout ceux où il y a un peu de mystère à l'intérieur, qui donne toujours envie de lire un chapitre de plus que prévu avant de dormir, jusqu'à se retrouver éveillé à 2h du matin en se disant "non non, celui-là sera vraiment le dernier ... encore qu'un de plus ou de moins ne changera rien ... :mrgreen: "
    Avatar du membre
    Elenwey
    Bavard
    Messages : 139
    Inscrit le : 19 juin 2020
    Genre :

    Message par Elenwey » 01 août 2020, 20:50

    Tu le vends vraiment bien ! En plus j'adhère au titre et au fait qu'une partie est en lien avec les océans, j'ai bien envie de les ajouter dans ma wish liste, le synopsis et ton avis m'intriguent !
    Répondre

    Retourner vers « Planet/Space opéra »