Des milliards de tapis de cheveux - Andreas Eschbach

Récits articulant leur intrigue autour de voyages interplanétaires ou interstellaires lorsque l'humanité a colonisé l'espace (existence d'empires stellaires) ; ou l'exploration d'une nouvelle planète.
Répondre
Avatar du membre
Anaterya
Rat de bibliothèque
Messages : 2558
Inscrit le : 21 mars 2013

Message par Anaterya » 14 mai 2014, 12:39

Des milliards de tapis de cheveux de Andreas Eschbach

Image

Résumé :
  • Quelque part aux confins de l'empire se niche une petite planète que seule une curieuse coutume distingue de ses consœurs : depuis des temps immémoriaux, les hommes, tisseurs de père en fils, y fabriquent des tapis de cheveux destinés à orner le palais des étoiles de l'empereur.

    Pourtant, certains, tel cet homme au passé nébuleux qui prétend venir d'une lointaine planète, racontent que l'empereur n'est plus. Qu'il aurait été tué par des rebelles.

    Mais alors, à quoi, ou à qui, peuvent donc servir ces tapis ?


Avatar du membre
Anaterya
Rat de bibliothèque
Messages : 2558
Inscrit le : 21 mars 2013

Message par Anaterya » 14 mai 2014, 12:40

J'ai découvert l'auteur et ce livre lors des Utopiales 2013, et le titer m'a tout de suite intriguée. En plus, j'étais intéressée à l'idée de découvrir de la SF allemande qui est complètement absente de mes lectures.

La première impression que j'ai eu en commençant ma lecture, c'était d'être vraiment transportée dans une autre époque et dans un autre lieu. Eschbach sait créer une ambiance très particulière en quelques lignes seulement, suggérer tout un monde sans rien en montrer ou presque, et laisser l'imagination s'envoler. L'univers des tissuers est très particulier, ils ont leurs traditions, leurs codes, et toute leur planète s'articule autour de ce sacrifice fait à l'empereur. Car tisser des tapis de cheveux est un véritable sacrifice : le tisseur ne peut utiliser que les cheveux de sa femme, de ses concubines et de ses filles, il ne peut avoir qu'un seul fils, il passe sa vie entière à tisser un seul tapis. C'est une vie très dure, et je ne suis pas certaine que beaucoup aimeraient suivre cette voie.

Mais l'histoire ne se focalise pas sur les tisseurs de tapis, et c'est là sa grande caractéristique : on suit de nombreux personnages, qui ont rarement de liens entre eux, on ne reste pas sur la planète des tisseurs de tapis mais on part à la découverte de l'empire. En fait, on peut se demander où veut en venir l'auteur, mais rapidement tous ces chapitres, toutes ces histoires, se rejoignent comme la trame d'un tapis (z'avez vu la métaphore bien à propos ?), pour nous amener jusqu'à la solution du grand mystère : à quoi servent donc tous ces tapis ? Et la réponse est pour le moins surprenante, absurde même, mais en même temps elle trouve parfaitement sa place dans l'histoire, dans l'empire.

En fait, plus j'y réfléchis et plus ce livre me fait l'effet d'un tableau impressionniste, voire pointilliste : c'est un ensemble de récits éparpillés à travers l'empire (à tel point qu'un des chapitres pourrait faire une nouvelle indépendante de très bonne qualité), des vies apparemment indépendantes, mais le tout forme une histoire parfaitement cohérente.

Ce livre m'a laissé une telle impression que j'ai du mal à en dire plus, parce qu'alors j'aurais envie de raconter la totalité de l'histoire. Ce qui est sûr, c'est que c'est un véritable coup de cœur.
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6652
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 28

Message par Agenor » 14 mai 2014, 20:05

Super Anaterya :D Ton avis m'a donné envie de le lire :-)
Donc ça y est, il fait sa grande entrée dans ma liste d'envies   :mad:   :oops:  
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Anaterya
Rat de bibliothèque
Messages : 2558
Inscrit le : 21 mars 2013

Message par Anaterya » 14 mai 2014, 20:21

Un de plus dans la liste ! :mrgreen:
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6652
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 28

Message par Agenor » 30 déc. 2014, 23:24

Merci de m'avoir donné envie de lire ce livre Anaterya, c'est également un coup de coeur ! Je confirme : l'auteur arrive parfaitement à créer une ambiance particulière en quelques lignes, à nous transporter sur un autre monde.

J'ai beaucoup apprécié la structure apparemment décousue du récit, puisque l'on passe de chapitres en chapitres à plusieurs histoires, plusieurs personnages, certaines ont des liens entre elles (la suite quelques années après d'autres chapitres), et d'autres non, mais montrant toutes une partie de l'Empire.

Combiné à une écriture fluide, cet art de décrire un Empire sans le décrire vraiment nous fait dévorer le livre. Rien que le titre a de quoi intriguer : des milliards de tapis de cheveux ? Un mystère qui nous tient pendant tout le livre : à quoi peuvent donc bien servir ces tapis ?

L'auteur a également su nous imposer l'immensité de l'Empire, l'immensité du pouvoir de l'Empereur-Dieu, immortel et charismatique avec poésie et mélancolie :love:

Vraiment une bonne découverte que je recommande !

Edit : Je viens de consulter les autres livres écrits par l'auteur et il y a Kwest qui reprends l'histoire d'un système stellaire que l'on visite au cours du récit ;-)
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Anaterya
Rat de bibliothèque
Messages : 2558
Inscrit le : 21 mars 2013

Message par Anaterya » 31 déc. 2014, 04:03

Ravie qu'il t'ait plu, j'ai vraiment l'impression que c'est un livre (et un auteur) méconnu.
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6652
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 28

Message par Agenor » 31 déc. 2014, 19:45

Je n'étais pas au courant mais c'est lui qui a écrit le roman qui a inspiré le téléfilm "Vidéo Jesus" où un archéologue découvre un camescope datant de 2000 ans qui a filmé la mort de Jesus :)
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Ryuuchan
Assidu
Messages : 397
Inscrit le : 20 déc. 2012

Message par Ryuuchan » 07 janv. 2015, 11:30

Je l'ai lu il y a quelques années, et j'en reste déçue. Avec toute l'esbroufe qui nous est faite autour du tapis de cheveux, et ce même s'il est vrai que les différents "tableaux" dépeints par l'auteur sont sympas comme tout, j'en suis ressortie avec en tête un gros "tout ça pour ça ?! ". Si l'ensemble est sympa, je n'ai pas trouvé la fin à la hauteur, et l'explication du pourquoi du comment m'a laissée perplexe...
Trane
Timide
Messages : 13
Inscrit le : 24 avr. 2014

Message par Trane » 12 févr. 2015, 15:06

Ce livre que j'ai lu il y a une dizaine d'années, je l'ai adoré!
Une série de tableaux autour d'un nœud central et une fin géniale. Vraiment un livre à conseiller!
Avatar du membre
Valar Morghulis
Rat de bibliothèque
Messages : 4250
Inscrit le : 20 déc. 2012
Genre :

Message par Valar Morghulis » 14 avr. 2015, 10:42

Terminé, vos avis m'avaient tentés :)

J'ai adoré le début, chaque petite histoire nous faisait découvrir un peu plus l'univers créé par l'auteur, j'étais emballée, je dévorais même l'histoire vers le milieu du roman, et puis...
Et puis l'auteur nous a changé complètement d'endroit, de personnages et d'ambiance, et il m'a perdu. Pendant quelques chapitres je ne savais plus où il m'emmenait, ce qui m'a donné un goût amer dans la bouche, et ce sont seulement les trois derniers chapitres qui m'ont permi de retrouver l'intérêt du livre, mais aussi et surtout de faire les liens entre toutes les parties, dont celles qui m'avaient perdues.

Une fois le lien fait, je comprends aussi beaucoup mieux ce changement d'ambiance...
Spoiler: Afficher
... vu qu'on est sur une planète cachée et coupée du reste de l'univers !

Il y a pourtant une histoire qui, pour moi, n'a pas sa place dans le récit, c'est celle de Ludkamon, et là il va me falloir vos lumières parce que je pense être passée à côté de quelque chose, vu que rien ne semble laissé au hasard dans le récit !

Sinon, dans l'ensemble c'est une lecture très agréable, mais pas au point d'être un coup de coeur. C'était plaisant et dépaysant comme histoire ! La fin ne m'a pas du tout déçue, peut-être parce qu'à cause de l'avis de Ryuuchan je m'attendais à l'être ? C'est le problème quand on lis des avis sur une lecture en cours....
Image 
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6652
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 28

Message par Agenor » 14 avr. 2015, 16:13

Arf c'est dommage qu'il y ai eu cette partie un peu amère ;)

Pour Ludkamon :
Spoiler: Afficher
Je viens de consulter un résumé pour me rafraîchir la mémoire. Je pense que c'était pour nous donner un aperçu de la façon dont son traités les tapis de cheveux, puisque c'est à partir de cette station que tous les conteneurs sont envoyés sur la planète où ils sont étalés par terre. Quant à son destin, j'avoue que je ne voit pas le lien non plus, peut-être juste montrer comment se passe la vie là bas ? Et que ce sont ces hommes qui gouvernent les robots de combats envoyés sur la planète ?
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Valar Morghulis
Rat de bibliothèque
Messages : 4250
Inscrit le : 20 déc. 2012
Genre :

Message par Valar Morghulis » 14 avr. 2015, 21:20

Agenor a écrit :Arf c'est dommage qu'il y ai eu cette partie un peu amère ;)

Pour Ludkamon :
Spoiler: Afficher
Je viens de consulter un résumé pour me rafraîchir la mémoire. Je pense que c'était pour nous donner un aperçu de la façon dont son traités les tapis de cheveux, puisque c'est à partir de cette station que tous les conteneurs sont envoyés sur la planète où ils sont étalés par terre. Quant à son destin, j'avoue que je ne voit pas le lien non plus, peut-être juste montrer comment se passe la vie là bas ? Et que ce sont ces hommes qui gouvernent les robots de combats envoyés sur la planète ?

Je suis sceptique... franchement cette partie aurait tout autant pu ne pas exister ! Et bizarrement c'est aussi celle que j'ai le plus dévorée, parce que le rythme est effréné ^^
Image 
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6652
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 28

Message par Agenor » 18 avr. 2015, 11:35

Tu vois, tu trouves cette partie inutile mais c'est celle que tu as le plus dévoré, l'auteur joue bien avec tes sentiments hein ? :P
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Valar Morghulis
Rat de bibliothèque
Messages : 4250
Inscrit le : 20 déc. 2012
Genre :

Message par Valar Morghulis » 19 avr. 2015, 10:07

Dévorée mais pas appréciée ^^ c'est le rythme d'écriture qui a fait ça :)
Image 
Avatar du membre
Thanaquil
Passionné
Messages : 1157
Inscrit le : 08 janv. 2013

Message par Thanaquil » 23 sept. 2015, 17:02

C'est Agenor qui m'a envoyé ce livre grâce au Swap de la Rentrée, et je n'ai pas été déçue. Ce n'est pas un coup de cœur, mais c'est pas loin :) .
Je partage le sentiment de certaines concernant le bien fondé de quelques-uns des récits, alors que j'aurais préféré un approfondissement pour d'autres. Je suppose que les histoires sont censées illustrer les différentes facettes de l'emprise de l'empereur et de sa façon de gouverner, et que je n'ai donc pas dû saisir toutes les subtilités. Quant au "tout ça pour ça" que relève Ryuuchan, je trouve au contraire que c'est ce qui donne justement de la réalité au pouvoir de l'empereur.
Avatar du membre
Valar Morghulis
Rat de bibliothèque
Messages : 4250
Inscrit le : 20 déc. 2012
Genre :

Message par Valar Morghulis » 23 sept. 2015, 17:41

Thanaquil a écrit :Je suppose que les histoires sont censées illustrer les différentes facettes de l'emprise de l'empereur et de sa façon de gouverner, et que je n'ai donc pas dû saisir toutes les subtilités.

Je pense aussi qu'il faut une deuxième lecture pour apprécier complètement cette oeuvre et dénicher tous les petits détails :)
Image 
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6652
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 28

Message par Agenor » 24 sept. 2015, 16:09

Thanaquil a écrit :Quant au "tout ça pour ça" que relève Ryuuchan, je trouve au contraire que c'est ce qui donne justement de la réalité au pouvoir de l'empereur.
Ahaha n'est-ce pas ! :D Et c'est également l'un des symptômes d'un empire trop étendu (avec un empereur omnipotent) : même après qu'il soit décédé, on continue de faire ce qu'il avait ordonné, sans que nul ne sache à quoi ça serve, ni d'où est partie l'histoire. C'est vraiment LE truc qui fait tout je trouve :D

Bon je suis soulagé que tu aies bien aimé ta lecture :ange:
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Jean24
Intégré
Messages : 66
Inscrit le : 24 juil. 2016

Message par Jean24 » 25 juil. 2016, 07:19

Personnellement, ce roman m'a complètement épaté! J'ai vraiment apprécié!!
Avatar du membre
ChaFo
Modératrice
Messages : 2206
Inscrit le : 07 avr. 2015
Genre :
Âge : 31
Contact :

Message par ChaFo » 25 juil. 2016, 08:28

Bon, eh bien j'ajoute !!!
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6652
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 28

Message par Agenor » 05 août 2016, 08:54

Héhé ce livre continue à faire des émules, c'est bien :D
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Jean24
Intégré
Messages : 66
Inscrit le : 24 juil. 2016

Message par Jean24 » 12 sept. 2017, 12:48

Je l'ai relu dernièrement et il m'a toujours aussi bien plu! Cette fin...géniale!
Avatar du membre
ChaFo
Modératrice
Messages : 2206
Inscrit le : 07 avr. 2015
Genre :
Âge : 31
Contact :

Message par ChaFo » 12 sept. 2017, 16:20

Ah ! Quand la fin est géniale, c'est génial !
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6652
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 28

Message par Agenor » 12 sept. 2017, 16:23

D'ailleurs cette fin ou aime ou on aime pas (c'est d'ailleurs ça qui donne un avis tranché pour ce bouquin en général), mais moi j'avais adoré :love:
J'ai fait lire ce bouquin à tout mon entourage pour la peine :P
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Jean24
Intégré
Messages : 66
Inscrit le : 24 juil. 2016

Message par Jean24 » 13 sept. 2017, 09:49

Agenor a écrit :D'ailleurs cette fin ou aime ou on aime pas (c'est d'ailleurs ça qui donne un avis tranché pour ce bouquin en général), mais moi j'avais adoré :love:
J'ai fait lire ce bouquin à tout mon entourage pour la peine :P

Moi de même, j'en ai parlé autour de moi!
Avatar du membre
Graceling
Modératrice
Messages : 1374
Inscrit le : 01 avr. 2017
Genre :

Message par Graceling » 14 oct. 2017, 10:00

Ca y est, je l'ai pris à la médiathèque. Je vais essayer de l'attaquer après "La Fille Automate"...
Avatar du membre
Aszala
Fidèle
Messages : 573
Inscrit le : 11 août 2017
Localisation : Alsace
Genre :
Âge : 26

Message par Aszala » 14 oct. 2017, 19:06

Je viens de le finir (merci à Agenor pour me l'avoir conseillé^^) et ce fut une très bonne lecture.

Le format nouvelles qui sont liées entre elles est parfait pour nous faire découvrir l'univers de ce livre et ces mystérieux tapis de cheveux, et même si la plupart des histoires sont assez tristes, elles ne sont pas inutilement cruelles et la sobriété et la retenue de l'auteur dans son écriture, dans la description du malheur leur confèrent un pathos, comment dire... élégant? On ne se dit pas que c'est injuste, on est triste mais on se dit que c'est la fatalité qui est à l’œuvre.
Dans l'ensemble elles m'ont toutes plus, et elles contribuent habilement à faire monter l'intérêt pour ces tapis tout en restant assez courtes et se lisant facilement.

Personnellement la fin ne m'a pas paru exceptionnelle, mais suffisamment bien pour ne pas être déçu. Je suis de l'avis que c'est le chemin pour y arriver qui fait l'intérêt du livre.

Ça m'a donné envie de lire d'autres livres du même auteur :) (et de voir à quoi peuvent bien ressembler ces tapis)
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6652
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 28

Message par Agenor » 21 oct. 2017, 07:26

Ah décidément il y a deux nouveaux connaisseurs de ce bouquin ! :D
Content que le livre t'ai plus Aszala :)

la sobriété et la retenue de l'auteur dans son écriture, dans la description du malheur leur confèrent un pathos, comment dire... élégant? On ne se dit pas que c'est injuste, on est triste mais on se dit que c'est la fatalité qui est à l’œuvre.
Tu mets des mots sur ce que je ressentais lors de ma lecture, et c'est ça que j'avais beaucoup apprécié en disant que c'était "poétique". On ne se sent pas empli d'un sentiment d'injustice ou de tristesse, juste d'une certaine mélancolie :happy:
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Valar Morghulis
Rat de bibliothèque
Messages : 4250
Inscrit le : 20 déc. 2012
Genre :

Message par Valar Morghulis » 21 oct. 2017, 22:09

C'est toujours un plaisir quand ce sujet remonte un peu ^^ à chaque fois ça me donne envie de remettre le nez dedans ! Et les avis sont plutôt unanimes, c'est rare.
Image 
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6652
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 28

Message par Agenor » 25 oct. 2017, 19:28

Valar Morghulis a écrit :C'est toujours un plaisir quand ce sujet remonte un peu ^^ à chaque fois ça me donne envie de remettre le nez dedans ! Et les avis sont plutôt unanimes, c'est rare.
Pareil, ça me redonne envie de le lire ! Il faudra que je me le refasse un de ces 4, d'autant plus qu'il est rapide à lire :content:
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
Graceling
Modératrice
Messages : 1374
Inscrit le : 01 avr. 2017
Genre :

Message par Graceling » 26 oct. 2017, 12:30

Je ne l'ai toujours pas attaqué alors que ça fait 10 jours que je l'ai pris à la médiathèque :oops: vu que je suis à environ 1/4 dans "La Fille automate" que je suis sensée avoir fini pour dans 5j (défi d'octobre) :zen:
Avatar du membre
Graceling
Modératrice
Messages : 1374
Inscrit le : 01 avr. 2017
Genre :

Message par Graceling » 17 nov. 2017, 12:18

Ca y est, terminé.

Alors ça va être court: j'ai adoré !!! Véritable coup de coeur, tout simplement.

J'ai accroché à l'histoire dès les 30 premières pages et je n'ai plus laché. J'aime beaucoup cette succession d'histoires à chaque chapitre qui reprend presque à chaque fois les personnages du chapitre précédent et qui tisse petit à petit toute la trame.
J'ai eu une seule fois une petite période d'incompréhension quand le chapitre parle de Gheer mais tout devient clair quand on arrive à la fin. Tout le reste a été limpide.

Et je suis fan de la fin. Pas de déception et pas non plus d'indices lachés tout au long du livre comme dans certains cas. On a pas l'ombre d'une piste, j'adore.

Pour moi, super découverte :-)
Avatar du membre
Valar Morghulis
Rat de bibliothèque
Messages : 4250
Inscrit le : 20 déc. 2012
Genre :

Message par Valar Morghulis » 17 nov. 2017, 14:41

:mad: encore une personne qui rejoint notre secte !
Image 
Avatar du membre
Graceling
Modératrice
Messages : 1374
Inscrit le : 01 avr. 2017
Genre :

Message par Graceling » 17 nov. 2017, 21:29

Ah oui sans problème! Je l'ai refermé vers 13h et il me manque :cry:
C'est très rare!

Je verrai si je le trouve d'occase pour le garder
Avatar du membre
Servane
Intégré
Messages : 63
Inscrit le : 05 nov. 2017
Genre :

Message par Servane » 18 nov. 2017, 08:02

Comme je suis contente qu'il vous plaise, ce roman, quelqu'un en parlait ces jours derniers dans d'autres sujets et ça me l'avait remis un peu en mémoire, j'avais le souvenir d'une excellente lecture mais cela fait bien longtemps et à l'époque je n'avais trouvé avec qui en parler.

Je vais m'empresser de le mettre dans ma liste "Livres à relire", eh oui j'ai une liste spéciale pour ces romans que j'ai tellement aimés, ou qui m'ont tellement intriguée, qu'une seconde lecture s'impose! ;)
Avatar du membre
Valar Morghulis
Rat de bibliothèque
Messages : 4250
Inscrit le : 20 déc. 2012
Genre :

Message par Valar Morghulis » 17 déc. 2017, 21:08

Une petite info que je glisse au passage : je suis en train de préparer les parutions de janvier.... et il y aura un nouveau Eschbach !! :mad: :mad: :mad: :mad:

Vous aurez toutes les infos quand j'aurais terminé de préparer le sujet de conversation !
Image 
Avatar du membre
Aszala
Fidèle
Messages : 573
Inscrit le : 11 août 2017
Localisation : Alsace
Genre :
Âge : 26

Message par Aszala » 17 déc. 2017, 22:05

Bonne nouvelle, mais faut déjà que je lise son "Der Nobelpreis" (qui est un thriller, pas de la sf je crois) qui me fait de l’œil à chaque fois que je passe à la médiathèque x)
Avatar du membre
ChaFo
Modératrice
Messages : 2206
Inscrit le : 07 avr. 2015
Genre :
Âge : 31
Contact :

Message par ChaFo » 24 mars 2018, 13:07

Je viens de lire cette MERVEILLE ;-)

J'ai vraiment, carrément, indiscutablement adoré !
L'écriture est liée, agréable, belle sans être pompeuse. Nette sans être lisse. Claire et mystérieuse...
Et les indices rares !

Mais quelle folle histoire, ces tapis en cheveux !!!

Pourquoi les tisse-ton ? Où vont-ils ? Pourquoi en faut-il autant ? Et, pour finir, on se demande rapidement à qui vont-ils ?

On change de protagoniste à chaque chapitre (lesquels ne sont pas très nombreux mais ne traînent aucunement en longueur), faisant quelques pas aux côtés de chacun, glanant quelques informations dans les souvenirs et les conversations que l'auteur nous autorise à épier... Et avant d'en savoir plus (trop?), brutalement, nous voilà arrachés à notre "hôte" et injectés dans un autre esprit, parfois dans un autre lieu...
Ce que l'on découvre au fil des pages ne fait qu'accroître le mystère, et tout du long j'ai senti monter en moi une tension, une curiosité dévorante. Quid des tapis de cheveux ???

Et si j'avais peur que la vérité ne me soit pas dévoilée, ou ne soit pas à la hauteur des mystères l'entourant... j'avais tort.
Cette vérité finit par nous être offerte, sans grandiloquence. Nous avons même, humbles lecteurs, l'opportunité de l'entrevoir quelques chapitres avant la fin, mais sans que cela n'entame la délicieuse ébullition qui nous ronge l'estomac...
Je n'avais pas tout compris, bien sûr, parce l'auteur a tissé (j'insiste sur ce terme^^) un tapis bien plus complexe que les mots écrits ne le laissent supposer. Mais ce que j'avais deviné ne m'a rien gâché de la fin, car au moment où j'ai commencé à me dire "Se pourrait-il que...", simultanément, une autre voix a fait écho à cette pensée, atterrée par ce que j'entrevoyais. Par sa simplicité et par sa folie.
Ce livre a du génie, pas seulement dans les idées, mais de par leur mise en oeuvre brillante.

Dans cette oeuvre, l'histoire tient autant dans ce qui est écrit que dans ce qui ne l'est pas.
Et comme les personnages tâtonnement face à des secrets trop vastes pour être appréhendés, nous n'entrevoyons pas tout dès la première lecture, j'en suis certaine.

Il reste d'ailleurs un mystère que je ne suis pas sûre d'avoir élucidé. Pourtant, après une nuit (plus brève qu'elle n'aurait dû en raison de mon incapacité à lâcher le livre avant la fin), quelques éléments de réponse se fraient déjà un chemin dans ma tête.
Qui sait quelles nouvelles émotions ce roman me procurera lors d'une nouvelle lecture ? Car une chose est sûre : j'y reviendrai.

Plutôt deux fois qu'une.
Avatar du membre
Graceling
Modératrice
Messages : 1374
Inscrit le : 01 avr. 2017
Genre :

Message par Graceling » 24 mars 2018, 23:05

Hiii! Une adepte de plus! :cheers:
Avatar du membre
Valar Morghulis
Rat de bibliothèque
Messages : 4250
Inscrit le : 20 déc. 2012
Genre :

Message par Valar Morghulis » 25 mars 2018, 09:18

Génial que tu aies aimé ChaFo !

Il faudrait qu'on garde ce livre comme idée de LC "relecture" pour dans quelques mois (quand ceux qui l'ont lu récemment l'auront digéré). J'ai déjà beaucoup oublié de détails, j'ai très envie de le redécouvrir aussi.
Image 
Avatar du membre
ChaFo
Modératrice
Messages : 2206
Inscrit le : 07 avr. 2015
Genre :
Âge : 31
Contact :

Message par ChaFo » 25 mars 2018, 13:49

Oh quelle bonne idée !!!
Avatar du membre
Pierre de Lune
Fidèle
Messages : 962
Inscrit le : 08 sept. 2017
Âge : 60
Contact :

Message par Pierre de Lune » 02 juil. 2018, 18:57

Je n'ai pas encore réussi à mettre la main sur Kwest. La personne qui l'a emprunté au réseau ne l'a toujours pas rapporté. Alors j'ai essayé des milliards de tapis de cheveux.
J'ai beaucoup aimé, en particulier la chute que je n'avais pas du tout vu venir.
Avatar du membre
Jean24
Intégré
Messages : 66
Inscrit le : 24 juil. 2016

Message par Jean24 » 03 juil. 2018, 05:49

Je l'ai lu 3 fois et je le relirai bien une fois de plus: un chef d’œuvre, ce roman!
Avatar du membre
ChaFo
Modératrice
Messages : 2206
Inscrit le : 07 avr. 2015
Genre :
Âge : 31
Contact :

Message par ChaFo » 03 juil. 2018, 17:11

@Jean24 : tu pourras faire la lecture commune avec nous, alors :-D
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6652
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 28

Message par Agenor » 10 févr. 2019, 21:04

Oh mince je n'avais pas vu qu'il y avait une idée de lecture commune pour sa relecture !

Je viens de le relire pour sortir de ma panne de lecture et cela confirme ma première impression : j'aime toujours autant !

Toutes ces petites histoires qui tissent une histoire petit à petit, ces informations glanées par-ci par-là, qui ne font qu'augmenter la curiosité liées aux tapis de cheveux : mais à quoi servent-ils ?  :blink: 

C'est cette curiosité qui nous pousse à continuer notre lecture, et la réponse s'esquisse peu à peu dans notre esprit lors des derniers chapitres, en nous disant : "Non, ce n'est quand même pas ça !!", et alors au même moment où l'on se dit ça, la réponse nous est enfin apportée, et toute la démesure de l'Empire prend corps ... 

Je reste d'avis qu'avec ce bouquin c'est tout ou rien : soit on adore, soit on termine le livre en se disant "Tout ça pour ça !!"  :love:
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Avatar du membre
ChaFo
Modératrice
Messages : 2206
Inscrit le : 07 avr. 2015
Genre :
Âge : 31
Contact :

Message par ChaFo » 11 févr. 2019, 12:24

Tu REliras encore quand on se décidera alors ! Tu m'as donné envie de le relire d'ailleurs. Mais il est au fond d'un carton pour le moment, alors ça attendra !
Avatar du membre
Agenor
Administrateur
Messages : 6652
Inscrit le : 12 déc. 2012
Localisation : Grand Est !
Genre :
Âge : 28

Message par Agenor » 11 févr. 2019, 22:57

Je m'en souvenais bien mine de rien, alors pour une troisième lecture il faudra attendre quelques années :P 
On va pouvoir réouvrir la secte des lecteurs des Milliards de tapis de cheveux et le conseiller à tous les nouveaux arrivants  :fete: (bonus : à chaque converti, une tablette de chocolat pour tout le monde :twisted: )
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Répondre