Page 1 sur 1

Elric, tome 1 : Elric des Dragons ; Michael Moorcock

Posté : 24 janv. 2016, 00:10
par Anaterya
Elric, tome 1 : Elric des Dragons de Michael Moorcock

Image

Résumé :
  • Melniboné, l'île aux Dragons, régnait jadis sur le monde. Désormais les Dragons dorment et Melniboné dépérit. Sur le trône de Rubis siège Elric, le prince albinos, dernier de sa race, nourri de drogues et d'élixirs qui le maintiennent tout juste en vie. La menace plane ; alors il rend visite au Seigneur du Chaos, Arioch, et conclut un pacte avec lui. Il s'engage ainsi sur le chemin de l'éternelle aventure : le Navire des Terres et des Mers le porte à la cité pestilentielle de Dhozkam, et son destin le pousse à franchir la Porte des Ténèbres ; au-delà, deux épées noires attendent leur maître et leur victime...

Re: Elric, tome 1 : Elric des Dragons ; Michael Moorcock

Posté : 24 janv. 2016, 00:11
par Anaterya
Cela faisait des années que j’entendais parler du cycle d’Elric, de l’albinos qui avait initié toute une catégorie de personnages, devenue par la suite un archétype, et j’avais vraiment envie de revenir aux origines pour me faire mon propre avis sur cette histoire.

Dès le départ, il apparaît que l’histoire d’Elric est du genre mythique, voire saga, comme chez les vikings ou les anciens celtes, ce qui implique un certain type de narration, assez grandiloquent, avec des dialogues qui peuvent sembler affectés, beaucoup de descriptions ; mais tout ça répond à un genre particulier, ce qu’il faut accepter pour pouvoir pénétrer dans l’atmosphère du roman, et, à mon avis, du reste du cycle.

Ce roman raconte le début de l’histoire d’Elric, héritier d’un royaume ancien, autrefois puissant, régit par de nombreuses traditions qui lui répugnent. Parce qu’il n’agit pas ainsi que devrait le faire un véritable Melnibonéen, son cousin Yyrkoon ne cherche qu’à le renverser et prendre le pouvoir. Seule Cymoril, la sœur d’Yyrkoon, accepte son étrangeté et le soutient quoi qu’il arrive. L’opposition entre les deux cousins est inévitable, sur fond de magie et de la puissance déclinante de l’île aux Dragons, de plus en plus repliée sur elle-même face aux humains qui deviennent peu à peu la force dominante de ce monde. Cet affrontement entre cousins va être le point de départ de l’histoire d’Elric et du cycle de romans de Michael Moorcock.

Comme dit précédemment, le style du roman est particulier, et je pense qu’il ne convient pas à tout le monde. Il y a beaucoup de descriptions, assez peu de dialogues, et ceux-ci sont un peu du genre grandiloquent. Personnellement, quand cela est bien maîtrisé, et ici c’est le cas, j’aime beaucoup la dimension mythique que cela apporte au récit, ainsi que la distance que cela crée avec les personnages. Dans le même esprit que les sagas scandinaves, les personnages sont nuancés, et il est difficile de savoir s’il y a vraiment des bons ou des méchants, même dans le cas d’Yyrkoon, qui est guidé par une cohérence interne. De plus, comme dans toute histoire mythique, l’intrigue est assez simple, puisqu’il s’agit d’une quête ; tout l’intérêt réside donc plus dans les personnages, la façon dont ils sont traités, et dans les péripéties qui se dressent devant le personnage principal. Sur ce point, j’ai trouvé que le contrat était rempli, même si ç’aurait pu être encore meilleur.

Le livre est agrémenté d’une préface et d’une postface de la main même de Michael Moorcock, qui éclairent un peu sur les origines d’Elric et permettent d’en apprendre plus sur le cycle. Même s’il parle de nouvelles que je n’ai pas encore lues, et donc d’éléments qui me sont pour le moment encore inconnus, j’ai trouvé cela intéressant.

En définitive, j’ai apprécié cette lecture, et je lirai avec plaisir la suite de l’histoire d’Elric.

Re: Elric, tome 1 : Elric des Dragons ; Michael Moorcock

Posté : 24 janv. 2016, 08:53
par Thanaquil
C'est vrai que c'est une saga mythique, mais pour ma part, j'ai largement préféré les cycles de Corum et d'Erikosë. C'est une grande entreprise de comprendre l'univers crée par Moorcock, le Multivers, et les différents personnages qui incarnent le Champion Éternel.
Je dois ajouter également que le style grandiloquent que tu évoques est pour moi une caractéristique du style de l'auteur et que je trouve à la longue très fatigante.

Re: Elric, tome 1 : Elric des Dragons ; Michael Moorcock

Posté : 24 janv. 2016, 10:31
par Yannick
Je suis un grand fan de Michael Moorcock. J'ai dévoré tous ses livres et beaucoup aimé son univers. Je pense pouvoir dire sans trop m'avancer que c'est l'auteur qui m'a le plus marqué.

Spoiler: Afficher
Toutefois, le style est toujours le même et au bout d'un moment, je comprends très bien qu'on s'en lasse. Les idées aussi sont toujours les mêmes. Quand on a lu un de ses cycles, les autres sont un peu sans surprise. C'est toujours le même schéma.
J'ai bien aimé la correspondance entre les différents cycles, le concept du Champion Eternel (qui souffre dans la plupart des univers et cherche sa belle, tantôt la trouve et tantôt la perd) qu'on retrouve sous plusieurs formes, dans différents temps, espaces, mondes, réalités, tous connectés via le multivers.
Un concept intéressant, un univers riche, mais une déclinaison trop systématiquement identique ou en tout cas très similaire.
Il n'en demeure que j'ai beaucoup aimé toutes mes lectures, Elric, Erekosë, Corum, Hawkmoon, Cornélius, le Guerrier de Mars, Von Bek, le Nomade du Temps, les Danseurs de la Fin des Temps, et que j'ai déjà relu chaque ouvrage au moins une fois.
Pour moi cet auteur est un monument incontournable à lire absolument, mais en faisant une petite coupure avec d'autres lectures entre chaque cycle, pour ne pas perdre le plaisir de la lecture à cause des nombreuses similitudes de structure et de style.
Ca reste très bien écrit, c'est juste que si on enchaîne tous ses écrits les uns derrière les autres, ça finit par devenir un peu monotone.
Si tu lis et comprends bien l'anglais, préfère la version originale, c'est sans commune mesure meilleur que les traductions.
En tout cas, bon choix d'avoir commencé par la sage d'Elric :-)

Re: Elric, tome 1 : Elric des Dragons ; Michael Moorcock

Posté : 24 janv. 2016, 11:19
par Valar Morghulis
Pour ceux qui ont lu plusieurs cycles, c'est mieux de commencer par lequel ? :)

Re: Elric, tome 1 : Elric des Dragons ; Michael Moorcock

Posté : 24 janv. 2016, 21:19
par Agenor
Oh c'est donc ça le fameux cycle d'Elric ? Je croisais souvent ce nom-là avant de créer le forum, quand je cherchais des idées de lecture, et cette saga doit toujours être dans un coin de ma wish-list d'ailleurs ! (pas commencée mais pas oubliée pour autant, héhé)

Re: Elric, tome 1 : Elric des Dragons ; Michael Moorcock

Posté : 25 janv. 2016, 11:40
par Yannick
Valar Morghulis a écrit :Pour ceux qui ont lu plusieurs cycles, c'est mieux de commencer par lequel ? :)

Commencer par le cycle d'Elric, c'est très bien :-)

Re: Elric, tome 1 : Elric des Dragons ; Michael Moorcock

Posté : 25 janv. 2016, 16:17
par Synchen
comme le dit Anaterya, ce cycle est très bien de par son monde mais je l'ai trouvé très "découpé".
Quand on accroche à l'univers et ses bizarreries on avance bien parce que ça se lit très vite et c'est assez court mais j'ai connu des gens qui aimaient qui pourtant étaient un peu "WTF???" à certains moment, car certains passage vont très loin quand même xD